Digiduo

Cliquez ici pour retourner sur Digiduo
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Digital World Reality

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 26
Localisation : Irgendwo da draußen...
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Lun 29 Oct - 16:13

Ikuto le chauffeur, ça sonne bien xD.

Neko-kun n'est pas très sympathique dis donc xD. La suite ? ^^

_________________


*~ Ich träume von dir, und wünsch' du wirst hier. Ich warte auf dich, mag' dich unendlich ! ~*

Revenir en haut Aller en bas
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Lun 29 Oct - 22:41

77] RETOUR AU JAPON



L’équipe étant à nouveau réunie, Yatagaramon s’envola sans faire d’escale vers le Japon. Celui ci survola tout le continent européen puis asiatique durant presque deux jours avant de parvenir à Tokyo, but du voyage, où Yatagaramon régressa alors en Falcomon au milieu d’une route. Le digimon était exténué.
Allongés sur la chaussée, les Tamers et Ikuto se relevèrent assez vite puis Ikuto porta son partenaire et courut jusqu’au trottoir rejoindre ses amis.
_Que faisons nous ? demanda Jérémie. Où est le complexe de Kogure ?
_Je me souviens qu’il y avait un fleuve et l’océan, se rappela Mike.
_Il est vers Tokyo Est, annonça Emilie. Je sais parfaitement où.
_En attendant, il faut manger, dit Ikuto. Cela fait deux jours que nous n’avons rien avalé.
_J’ai envie de sushis, songea Julien.
_Pas question de manger ! Le sort du monde est en jeu ! s’écria Guillaume.
Brusquement, l’estomac de Guillaume émit un long gémissement et celui ci se rendit compte qu’il mourrait littéralement de faim.
_Vous avez raison, s’exclama Guillaume. Allons manger !
_Il n’a vraiment aucune suite dans les idées, soupira Alexia. C’est le pire !
L’équipe marcha donc vers un restaurant où entrèrent Ikuto et Virgile qui commandèrent de quoi nourrir sept personnes puis rejoignirent leurs amis. Les sept jeunes marchèrent jusqu’à un parc où ils s’assirent sur le sol. Emilie se posa contre un arbre , Virgile se mit en tailleur tandis qu’ Alexia posa la tête sur son épaule droite, Julien s’assit sur ses genoux, Ikuto s’allongea à plat ventre avec une main qui soutenait la tête, Falcomon s’était assis sur ses fesses et Jérémie s’était assis sur les fesses les jambes écartées. Mike déballa le repas et servit ses amis avant de s’asseoir en tailleur.
_Ikadakimasu ! crièrent ils ensemble.
Tous commencèrent à manger, armés de baguettes. Si, au début, les Tamers avaient éprouvé des difficultés pour manger avec ces instruments, ils en maitrisaient parfaitement l’usage. Le repas fut vraiment délicieux et ils en mangèrent jusqu’à la dernière miette. Ensuite Alexia rassembla leurs déchets et leva pour les jeter tandis qu’ Emilie prit la parole.
_A présent que nos estomacs sont repus, il est temps d’y aller, annonça Emilie.
_Vous pensez vraiment qu’on trouvera un moyen de rouvrir un portail ? demanda Julien.
_Tohma-san n’y est même pas arrivé, rappela Jérémie.
_Hey ! Tohma a beau être un génie, ce n’était pas avec un délais de trois stupides heures qu'il pouvait trouver un truc ! lança Virgile. On ne va quand même pas abandonner ainsi !
_Personne n’a parlé d’abandonner, soupira Mike.
_Ca commence à devenir défaitiste avant d’avoir essayer ! Je déteste ça ! s’exclama Virgile.
_Tu es vraiment quelque chose …, dit Mike à Virgile.
_Minna, vous avez l’intention de rester là le reste de la journée ? demanda Emilie.
Entourée par Guillaume, Ikuto et Falcomon, Emilie se tenait à quelques mètres tandis que cinq autres Tamers restaient assis sur l’herbe. Rapidement ceux ci se relevèrent et rejoignirent leurs amis.
Marchant dans la rue, l’équipe atteignit une station de métro dans laquelle ils descendirent pour prendre une rame à destination du quartier d’ Odaiba. Installés sur une banquette dans la rame, l’équipe resta concentrée pour ne pas manquer leur station.
Brusquement le train fut stoppé en route comme si celui avait percuté un immense rocher ce qui jeta tous les passagers à terre tandis que les lumières de la rame furent coupées. Soudain le train fut poussé en arrière et sembla repartir mais il glissa très mal sur les rails et sortit de sa trajectoire pour s’écraser contre un mur. Dans cette violente collision, le dernier wagon fut sévèrement touché et fut envahi par les grabats qui déchirèrent le toit et les côtés et tombèrent à l’intérieur. Evidemment les passagers qui s’y trouvaient furent atteints à la tête ou sur le dos mais, par chance, il n’y avait que trois ou quatre personnes dans ce wagon alors que dans les autres, il y en avait une bonne quinzaine dans chaque.
Dans un des wagons du milieu, les Tamers, Ikuto et Falcomon étaient encore au sol où ils avaient roulé un peu partout, s’étaient cognés contre les banquettes et reçus des écchimoses sur le visage.
_Que se passe t-il ? demanda Jérémie.
_Il fait si noir, se plaignit Alexia. Je ne vois rien.
Rapidement, les Tamers corrigèrent ce défaut en sélectionnant l’option lampe sur leur digivice qui émit une forte lueur de la couleur du digivice. Celle ci était suffisament puissante pour éclairer tout un wagon.
_C’est possible que ce soit un simple accident de métro ? suggèra Virgile.
_Je ne crois pas aux coincidences. D’abord Daemon apparaît au Pérou, nous sommes attaqués au Japon justement dans la rame où nous voyageons … , répliqua Mike.
_Mike a raison. C’est beaucoup trop suspect pour être une coincidence, approuva Julien.
_Qu’importe ce que c’est, notre priorité est de mettre les passagers en sécurité, déclara Emilie.
_C’est toi le chef, onesama, s’exclama joyeusement Alexia.
_Alexia et Jérémie, vous allez vous occuper de faire sortir tout le monde des wagons. Ensuite Julien, tu les prendras en charge à l’extérieur pour montrer la sortie. Enfin Mike, tu t’assureras que tout le monde sort bien, exposa Emilie.
_Il ne reste plus que toi, moi, Ikuto et Guillaume, fit Virgile. On va aller en exploration alors ?
_Tout compris, répondit Emilie. Tous les quatre allons sortir de cette rame et remonter le tunnel pour déterminer la cause de l’accident.
Ainsi le plan se mit en marche rapidement: Alexia et Jérémie se séparèrent, en tenant fermement tous deux leur digivice produisant de la lumière, dans les différents wagons pour faire évacuer les passagers. Ensuite ceux ci étaient pris en charge par Julien qui leur montrait quel couloir emprunter afin de parvenir à la sortie. Pour plus de facilité, le jeune homme avait bloqué l’accès des autres avec tout ce qui lui était tombé sous la main. En l’occurrence, il s’agissait de seaux, de balais et de raclettes mis en travers du passage pour dissuader de passer. Enfin Mike supervisait que l’évacuation se déroulait correctement dans le couloir où il avait bloqué les couloirs adjacents en plaçant des pancartes disant que ceux ci étaient contaminés par un virus inconnu ce qui dissuerait n’importe qui de les franchir. A présent, il attendait devant l’escalier permettant de sortir de la station et observa ces gens sortir.
Pendant ce temps, le groupe d’ Emilie était sorti courageusement de leur wagon pour s’aventurer dans un long, large et obscur tunnel. Guidés par la lueur des digivices, ils suivaient les rails étant surs de ne pas se perdre. Ils avancèrent de cette manière durant une heure approximativement avant de s’arrêter au milieu de la voie.
A cet endroit, ils constatèrent que les rails avaient soit fondus soit été arrachés ce qui rayait définitivement la thèse de l’accident.
_C’est bien l’œuvre d’un digimon, conclut Ikuto. Il faut le trouver !
_Et si c’était Daemon ? suggèra Virgile.
_Daemon ? Tu sais bien qu’il est au Pérou ! Tu le crois capable de voler au-dessus de l’océan ? rigola Falcomon.
_Qu’importe ce digimon, il faut le localiser et le neutraliser, s’exclama Emilie.
_C’est parti ! s’écria Guillaume. Let’s rock !
Le petit groupe se remit en marche mais s’arrêta rapidement devant une ouverture béante dans le mur qui semblait avoir été faite par le poing d’un géant. Echangeant un bref regard, ils se risquèrent à passer à l’intérieur et se retrouvèrent sur le quai d’une station où un Belphemon crachait d’immenses flammes partout autour de lui. Il était inutile de dire que les usagers s’étaient sauvés très vite en laissant leurs affaires sur place.
_Non ! Pas lui ! s’écria Ikuto effrayé.
_Ikuto ? Cela ne te ressemble pas t’avoir peur, s’étonna Virgile.
_Belphemon est apparu au monde humain il y a treize ans, raconta Emilie, et il a coûté de très nombreux efforts à nos amis pour le battre.
_C’est exact, approuva Ikuto. Si ce Belphemon est bien un Seigneur Démon, Falcomon et moi serons incapables de le battre.
_Comment on sait que c’est un Seigneur Démon ? demanda Guillaume.
_Normalement, il a un signe sur son front, répondit Virgile, mais quelqu’un est il assez suicidaire pour se risquer à approcher ce digimon de si près ?
_Je suis volontaire, se proposa immédiatement Falcomon.
Ikuto eut juste le temps d’ouvrir la bouche mais pas celui d’émettre des sons que Falcomon fut déjà envolé. Il vola jusqu’au-dessus de Belphemon puis vira à droite pour éviter plusieurs flammes avant de s’élèver dans les airs où il aperçut nettement un symbole sur le front de celui ci. Ce symbole était de couleur bleue foncée et représentait la moitié du bas d’un rectangle avec une autre moitié sur le côté droit puis une très petite moitié sur le côté droit de la seconde moitié.
_Ikuto, ce n’est pas UN Belphemon, c’est LE Belphemon ! s’écria Falcomon.
_Qu’importe l’adversaire, combattons ! s’exclama Guillaume.
_Tu as l’intention d’être encore plus stupide que Masaru ? lança Emilie.
_C’est une insulte ! s’indigna Guillaume en levant le poing.
_Lorsque le DATS a du affronter Belphemon, te souviens tu que Masaru n’avait plus Agumon ? Cependant il n’a pas combattu tant que celui ci n’est pas revenu ! Si tu veux combattre Belphemon tout seul, libre à toi mais crois moi que je ferai savoir que tu as été plus stupide que Masaru en combattant seul un tel adversaire ! rétorqua Emilie.
Détournant la tête, Guillaume serra les poings et poussa une sorte de grognement qui imita presque celui de Belphemon. Il savait pertimment qu’ Emilie tiendrait ce genre de promesses et il n’avait vraiment aucune envie de trainer une telle réputation. Il se souvenait encore de l’anectode de la cabane qu’on rappellait encore à Virgile.
_Falcomon et moi devons combattre, déclara Ikuto.
_Ravemon n’est pas assez fort, fit Emilie.
_Nous devons combattre pour les humains, s’exclama Ikuto. Vous, remontez à la surface !
_J’ai pas envie de fuir, protesta Virgile.
_Sans partenaires, nous sommes inutiles, lança Emilie.
Faisant signe aux deux garçons, Emilie les dirigea vers une galerie sensée les ramener à la surface. Au même moment, Ikuto fit évoluer Falcomon en Ravemon. Celui ci vola en direction de Belphemon et utilisa son attaque Ame no Ohariri. Celle ci déclencha un violent éclair qui frappa le digimon et le fit tomber arrière. Ceci produisit alors un incroyable éboulement du mur faisant basculer des pierres de l’autre côté.
Durant ce temps, Emilie, Guillaume et Virgile progressaient dans un tunnel sensé les mener vers la surface lorsqu’un mur se brisa derrière eux d’où se déversa un flux de pierres et grabats fonça vers eux. Réagissant instinctivement, les trois jeunes prirent leurs jambes à leur cou et coururent le plus vite possible afin d’éviter de terminer en crêpe.
Courant toujours pour fuir leur sort funèbre, Emilie était en tête lorsque dans le noir du tunnel, elle ne se rendit pas compte que le chemin se terminait par un large précipice et tomba dedans. Elle réussit toutefois à aggriper une main puis l’autre à la paroi mais elle sut tout de suite qu’elle ne tiendrait guère longtemps.
Apercevant le danger, Guillaume s’immobilisa mais plaça ses bras croisés contre sa poitrine, comme indifférent au sort de son amie, tandis que Virgile se précipita vers le bord et s’accroupit pour saisir les mains de son amie et l’aida à remonter. Celle ci lui sauta alors au cou quelques minutes puis s’écarta.
_Merci, Virgile. Tu as vraiment été le meilleur cette fois, s’exclama Emilie.
_C’était normal, assura Virgile puis tourna la tête vers Guillaume, mais tout le monde ne semble pas le penser.
_Et alors ? Elle s’en est sortie la cheftaine, non ? lança Guillaume en haussant les épaules.
Bien qu’il n’appréciait pas vraiment qu’ Emilie soit chef à sa place, Virgile la respectait beaucoup et il l’admirait pour tout ce qu’elle faisait même si il n’aurait jamais avoué une telle chose devant n’importe qui. Entendre celui qu’ils considéraient tous comme un ami le mettait vraiment en colère.
_Emilie aurait pu mourir et toi, tu restais là à ne rien faire ! C’est là tout le courage que tu as ? Tu peux défier un Seigneur Démon mais secourir un ami est trop dur pour toi ? lança Virgile.
_Tu me fais rire, Virgile, répliqua Guillaume. D’habitude, tu critiques toujours la cheftaine et là, tu la défends ! T’es tombé si bas que ça ?
Virgile envoya un regard noir à Guillaume qui conserva un visage impassible.
_Je … J’étais égoïste avant. Je voulais être toujours le plus fort et pour cela, j’étais prêt à tout mais … il existe des choses et des pouvoirs plus importants. Emilie, Demidevimon, Ikuto, Alexia, toi … les autres … m’ont appris ce qu’était vraiment l’amitié, reprit Virgile. Le meilleur pouvoir est celui qui permet d’aider les autres et c’est ce qui permet de devenir fort ! C’est pourquoi je ne veux plus être égoïste !
Guillaume mima un geste de fatigue pour montrer l’ennui éprouvé par ce discours.
_Tu es pitoyable, soupira Guillaume. L’amitié, le plus fort des pouvoirs ? la seule force qui existe est de ne croire qu’en soi. Je l’ai compris maintenant … Avoir des amis ne fait que nous ralentir.
_Alors pourquoi tu restes avec nous ? lança Virgile. Pars ! On sera bien mieux !
_CA SUFFIT ! hurla Emilie.
Réussissant à s’interposer entre les garçons, Emilie maudit encore une fois sa petite taille qui l’empêchait de se faire remarquer pour stopper une dispute.
_Vous réglerez compte plus tard ! s’écria Emilie. Tout ce qui importe est de sortir d’ici !
_Tu as un plan ? demanda Virgile.
_Ouais … Une cheftaine a toujours un plan, fit Guillaume.
Sans prêter attention aux paroles qui commençaient à lui taper sur le système, Emilie s’avança vers le bord du précipice puis observa celui ci à la lueur de son digivice et distingua alors une poutrelle de rail. Elle comprit que se devait être une voie de métro détruite précédemment par Belphemon et la poutrelle était tout ce qui restait du rail.
_J’en ai un, dit Emilie affirmative. Sautez dans le vide et utilisez vos digivices pour attacher une corde à cette poutrelle puis laissez vous glisser !
Spontanément, les trois jeunes sautèrent dans le vide au moment où les grabats arrivèrent droit derrière eux et tendirent leur digivice vers la poutrelle. Chacun fut alors attaché par une corde digitale et se laissa glisser le long en serrant fermement son digivice.
Le trio descendit ainsi dans le vide sur une bonne centaine de mètres avant de poser le pied sur un sol dur où ils cassèrent leur corde qui se digitalisa.
_A cause de cette descente, nous sommes maintenant très bas, songea Emilie.
_On pourrait prendre l’ascenseur ? suggèra Virgile.
_Où t’as vu un ascenseur ici ? fit Emilie en haussant les épaules.
_Ben, juste derrière toi, répondit Virgile.
Se retournant, la jeune fille aperçut alors le fameux ascenseur ce qui la surprit tandis que Virgile eut un sourire largement moqueur. Ensuite le trio entra à l’intérieur mais Emilie se demanda sur quel bouton appuyer. Et pour cause: les chiffres ou lettres étaient inscrits en kanjis japonais rendant pour eux leur lecture impossible.
_Quel étage devons nous atteindre ? fit Emilie. Nous ne savons pas où nous sommes.
_Grâce à Tohma, nous comprenons le japonais oralement mais au niveau de l’écrit, on reste pareil, soupira Virgile.
_Tu imagines que ce truc nous fasses descendre et non monter ? songea Emilie.
_Et même si on réussit à monter, rien ne dit qu’on s’arrêtera à la surface, ajouta Virgile.
_Je crois que je préfère encore prendre l’escaliers, dit Emilie en déglutissant.
_Moi aussi, approuva Virgile. Si il y a un ascenseur ici, les escaliers ne sont certainement pas bien loin.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Lun 29 Oct - 22:45

Les deux amis s’apprêtèrent à sortir, suivis par Guillaume, lorsque le coude de Virgile effleura l’un des boutons ce qui eut pour effet de refermer les portes et des les projetter tous trois en arrière. Ensuite l’ascenseur monta à une vitesse incroyable pour s’immobiliser brusquement ou des chaines traversèrent la paroi.
Le trio sortit rapidement de l’ascenseur et se rendit compte qu’ils se trouvaient dans une salle où les gens, normalement, attendaient pour valider leur ticket. Devant eux, ils aperçurent Belphemon combattant Ravemon. Le premier faisait tournoyer ses chaines et frappait tout autour de lui: les objets comme Ravemon ou Ikuto. D’ailleurs Ikuto ne restait pas inactif et essayait de lancer son boomerang pour frapper leur adversaire quand il se prit une des chaines sur la tête et fut assommée.
_On voulait échapper à Belphemon et on revient à Belphemon, soupira Emilie. Il faut récupérer Ikuto et trouver une sortie.
Au même moment, Ravemon déclencha son attaque Ame no Ohariri avec laquelle il projeta Belphemon en arrière puis détruisit un mur pour bloquer le passage avant de régresser en Falcomon et de s’écrouler sur le sol.
Tandis que Guillaume se contenta de rester les bras croisés au milieu de la pièce, Emilie et Virgile coururent vers leurs deux amis puis Virgile prit son équipier sur son dos et Emilie se chargea de Falcomon.
_Il faut sortir vite, décréta Emilie.
_Nous sommes au niveau –5, dit Virgile. Il reste encore un bout à faire.
_Comment tu sais cela ? s’étonna Emilie.
_J’ai aperçut tout à l’heure une place avec le kanji du chiffre cinq, répondit Virgile.
_Je ne sais pas lire les kanjis, soupira Emilie. Je préfère les hiraganas.
_J’en sais très peu, fit Virgile. Et puis, les hiraganas sont parfaits pour débuter.
_Ecoute, il doit y avoir un escalier pas loin, songea Emilie. Trouvons le !
S’élançant à travers l’endroit, les deux amis cherchèrent un escalier lorsqu’ Emilie poussa une porte et les trouva. Elle appela immédiatement ses amis et tous trois remontèrent l’escalier. Guillaume fut le plus rapide et se moquait de Virgile et Emilie en étant à un étage de plus qu’eux. Les deux amis portaient aussi les corps d’ Ikuto et Falcomon ce qui retardait leur progression. En ayant assez des moqueries de Guillaume, Emilie et Virgile échangèrent un regard complice puis tendirent leur digivice pour attacher une corde en haut et se laissèrent remonter en toute facilité.
Assis sur une marche, les deux amis attendirent Guillaume en pouffant de rire.
_C’est qui finalement la tortue ? rigola Virgile.
_C’est Kallaumemon, ajouta Emilie en riant.
_Vous êtes stupides ! lança Guillaume en se détournant d’eux.
Ensuite les deux jeunes se relevèrent et cherchèrent une sortie lorsque Virgile remarqua une flèche sur le mur d’un couloir indiquant la salle et songea qu’elle pouvait servir à guider les voyageurs. Il appela ainsi ses amis et tous trois suivirent le couloir jalonné par des flèches atteignant finalement un large escalier menant à la surface. Ils le gravirent rapidement avant de se laisser tomber sur le trottoir.
_Je crois que je vais dormir une semaine, soupira Virgile.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 26
Localisation : Irgendwo da draußen...
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mar 30 Oct - 0:47

Et là j'aime plus du tout le personnage de Neko-kun ! xD C'est marrant, il passe d'un opposé à l'autre en fait. D'abord très gentil, et après très méchant Laughing

_________________


*~ Ich träume von dir, und wünsch' du wirst hier. Ich warte auf dich, mag' dich unendlich ! ~*

Revenir en haut Aller en bas
Neko-kun
GLE
GLE
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3104
Age : 27
Localisation : Au Digital World, en train de foncer vers la bataille !!!!
partenaire digimon : Blackagumon
Date d'inscription : 17/07/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mar 30 Oct - 17:40

Je sais, je suis très méchant Twisted Evil Mais je reste le gentil Neko-kun geek

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mer 31 Oct - 13:29

78] LE PROJET POSTHUME DE KOGURE




Ayant retrouvés peu à peu des forces, Emilie, Virgile et Guillaume avaient pu se relever. Ikuto et Falcomon s’étaient aussi réveillés bien que leurs corps étaient encore blessés. Pour preuve, le front du jeune homme saignait et celui du digimon était couvert d’écchimoses. Le petit groupe tenta de se répérer ne sachant pas bien où ils étaient lorsqu’ Emilie aperçut deux immenses tours pas loin d’eux.
_Nous sommes à Shinjuku, comprit Emilie.
_C’est loin de Shinjuku à Odaiba ? demanda Virgile.
_C’est assez éloigné mais en bus, on devrait y être vite, assura Ikuto.
_Il faut encore trouver un bus, grommella Virgile.
_En voilà un qui passe, lui montra Ikuto de son index.
_Nous ne sommes pas à un arrêt bus, fit Emilie d’un ton de reproche.
Tournant la tête, Ikuto lui adressa un petit sourire mélangeant la frime et la moquerie puis bondit sur le bus et s’immobilisa sur le pare-brise ce qui obligea le chauffeur à s’arrêter ouvrant alors les portes.
_Vous pouvez montez, leur cria Ikuto en sautant sur les marches du bus.
_J’ai l’impression que tout le monde me regarde, soupira Emilie, gênée.
_Je crois bien que nous sommes observés, confirma Virgile tout aussi gêné.
Sans éprouver aucune honte ou gêne, Guillaume s’avança et monta à l’intérieur du bus avec Ikuto où Emilie et Virgile finirent par rentrer en évitant de croiser les regards des passants, celui de ceux des passagers ensuite.
Durant ce temps, Alexia, Julien, Jérémie et Mike étaient assis un banc près du complexe de Kogure en se demandant où pouvait être leurs amis et ce qui les retardait. Soudain un bus s’arrêta près d’eux d’où sortit Ikuto, le visage détendu et souriant, Guillaume impassible et enfin Emilie et Virgile qui étaient presque morts de honte d’avoir été la cible des regards de tous les passagers durant le trajet.
_IKUTO, JE TE JURE QUE LA PROCHAINE FOIS, JE TE COGNE LA TETE ENTRE MES POINGS ! s’écria Emilie.
Au même moment, Alexia se releva et courut vers Emilie et Virgile pour passer un bras autour des épaules de chacun des deux.
_Onesama ! Vi-kun ! Neko-chan ! Ikuto-kun ! cria Alexia. Vous allez bien ?
_Que s’est il passé ? demanda Mike. C’était un digimon ou un accident ?
_L’accident a été provoqué par un Seigneur Démon, Belphemon, qui a poussé en arrière notre rame puis repris son œuvre de destruction, expliqua Emilie. Nous avons eu beaucoup de chance d’être encore en vie.
_Cela confirmerait alors l’hypothèse que les Seigneurs Démons s’attaquent à notre monde. Si ils sont vraiment là tous les sept, ils le détruiront, songea Jérémie.
_Ils n’ont même pas besoin d’être tous là, déclara Ikuto. Avec leurs forces, Daemon et Belphemon seront capables de détruire ce monde tous seuls.
_Il faut absolument contacter le DS et retrouver nos partenaires, s’exclama Virgile, ou notre monde est déjà condamné.
_Nos espoirs sont donc dans ce complexe, fit Julien en se retournant.
_Je pense que nous devrions fouiller le bureau de Kogure, songea Mike, et surtout les ordinateurs où il a du laisser des traces écrites.
_Il y a aussi la machine qui ouvrait les portails, ajouta Emilie.
_Bon, allons y ! s’écria Guillaume. Assez perdu de temps !
Rentrant dans la cour, qui était demeurée sans porte depuis leur dernier passage, les Tamers et Ikuto se dirigèrent versn le bâtiments puis se rendirent vers l’escalier lorsque Julien remarqua que les ascenseurs émettaient de la lumière. Curieux, il s’approcha et appuya sur le bouton. Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent l’instant d’après.
_La dernière fois, le courant était éteint, s’étonna Mike.
_Et Kogure venait tout juste de suicider, se rappela Jérémie.
_Mais quelle personne pourrait payer l’életricité d’un endroit aussi grand alors que c’est inhabité ? demanda Virgile stupéfait.
_Cela sous-entend que le complexe n’est peut être pas si désert, songea Emilie.
_Et si c’était devenu une base de criminels ? fit Alexia effrayée.
_Des criminels ne paieraient pas une facture d’électricité, déclara Mike.
_De toute manière, il n’y a qu’une manière d’être fixés, s’exclama Emilie. Let’s go, minna !
Embarquant à l’intérieur de l’ascenseur, l’équipe se tassa plus ou moins pour tenir tous les neufs puis Julien appuya sur le bonton. L’ascenseur fonctionna et les mena à au sixième étage où ils descendirent. Ils se rendirent alors au bureau de Kogure puis Emilie clicha à tout hasard pour découvrir la porte ouverte.
L’équipe rentra donc dans la pièce mais eut une incroyable surprise: tout le mobilier de la pièce avait disparu. Il ne restait plus que des murs et un plafond blanc.
_Je rêve ? Où est passé tout le bureau de Kogure ? demanda Alexia.
_Je crois que tout a été déménagé, fit Mike.
S’avançant dans le milieu de la pièce, Emilie se dirigea vers le mur de droite puis le tapota mais se rendit compte que celui ci était plein et non vide. Elle prit alors conscience que depuis leur passage, quelqu’un avait rebouché ou fait reboucher le tunnel du monte-charge rendant ainsi impossible l’accès au niveau –3. Kogure lui avait pourtant bien expliqué que seul ce passage en permettait l’accès.
_Le niveau –3 est condamné, déclara Emilie en grognant.
_Que devons nous faire, onesama ? demanda Alexia.
_Allons à la salle de la machine qui ouvrait les portails, répondit Emilie soucieuse.
Sortant de la salle vide, l’équipe, menée par Emilie, marcha un long moment dans les couloirs avant de traverser l’immense paserelle de verre au-dessus de la cour qui leur donna à tous le vertige, sauf Emilie et Ikuto, puis longèrent un autre couloir avant de parvenir devant une porte à fermeture électronique commandée par un petit boitier.
Serrant son poing auquel apparut sa digisoul, Emilie frappa de toutes ses forces dedans et le détruisit permettant à la porte de s’ouvrir. Ils rentrèrent alors à l’intérieur et découvrirent une immense machine avec des dizaines d’écrans remplissant toute la salle.
_Il doit y avoir un tas d’informations ici, songea Mike.
_Virgile et Jérémie sont les doués parmi nous en informatique. Ce sera donc à eux de rester ici et de nous trouver nos infos, décida Emilie. Virgile, tu cherches tout ce que tu peux sur les projets de Kogure et surtout ce qui se rapproche à Daemon et Belphemon.
_Pour un génie de ma trempe, ce sera facile, se vanta Virgile.
_Ensuite Jérémie, tu vas me chercher un moyen de contacter nos amis au monde humain ainsi que nos partenaires, reprit Emilie. Au mieux, tu peux même m’ouvrir un portail ou le moyen de rejoindre le Digital World.
_Je vais faire de mon mieux, assura Jérémie.
_Ensuite le reste de nous inspectera le complexe par groupe de deux, continua Emilie. Julien et imoto-chan s’occuperont des quatre premiers étages, Ikuto et Falcomon iront entre le neuvième et le douzième, et enfin Guillaume et moi prendront …
_Où t’as vu que j’irai avec toi, la cheftaine ? s’exclama Guillaume.
_Parce que nous sommes une équipe mais aussi des amis ! Je refuse de laisser une personne isolée ! Si un de nous serait attaqué, il pourrait se passer du temps avant que celui ne soit découvert, répliqua Guillaume.
_Vous n’êtes pas mes amis ! lança Guillaume furieusement. Je vais faire un tour.
Sortant la pièce, Guillaume grogna un peu dans le couloir puis s’éloigna tandis que l’équipe sembla complètement attérée par un tel comportement.
_Vous l’avez fait tombé sur la tête dans le métro ? demanda Alexia stupéfaite.
_Non, enfin je lui aurai bien mis mon poing en pleine figure mais Emilie m’a empêché d’aller aussi loin, fit Virgile en s’étant assis devant la machine.
_Il semble devenu si distant depuis nos aventures, fit Julien. Où est passé le Guillaume toujours si gentil et prêt à nous aider ?
_Il est peut être juste de mauvaise humeur car il doit fuir les combats, songea Falcomon. Il sera peut être mieux quand il retrouvera Blackagumon et pourra retourner au combat.
_C’est vrai qu’il adore combattre, approuva Emilie. Le fait que je l’empêche de se battre l’a peut être énervé.
Se rappelant qu’ils avaient d’autres soucis plus importants que la simple mauvaise humeur de leur ami, l’équipe se sépara donc pour explorer le bâtiment.
Explorant le dixième étage, Ikuto et Falcomon ne tombèrent que sur des chambres vides d’occupants bien qu’il restait encore quelques objets comme une brosse à dent. Ils conclurent tous deux qu’il devait s’agir des chambres des mauvais Tamers.
Au septième étage, Emilie avait envie de crier et d’hurler tellement cela l’exaspérait mais Mike la calmait de son mieux. Chaque porte qu’elle poussait renfermait une pièce complètement vide alors qu’elle les savait pleine. Qui avait pu tout vider en deux mois et demi ?
Dans un ascenseur, Alexia et Julien descendaient au deuxième étage après avoir inspectés sans rien trouver les deux étages supérieurs. Toutefois au lieu d’appuyer sur le petit bouton du deux, Julien se trompa et pressa le plus gros tout en bas. Les deux amis fixèrent alors l’écran en haut et virent défiler les étages: 2-1-0- ………… -3. A ce niveau, l’ascenseur stoppa brusquement et les portes s’ouvrirent.
_Je croyais qu’il n’existait qu’un seul accès à ce niveau, s’étonna Alexia.
_Kogure a voulu protégé le second, songea Julien. Allons y !
Sortant de l’ascenseur, les deux jeunes se retrouvèrent dans une large et sombre galerie. Ils se rappellèrent alors qu’en prenant à droite, ils iraient à la salle où Kogure travaillait sur les Guerriers Royaux. Ainsi ils s’engagèrent à gauche.
Tenant bien haut leurs digivices qui projettaient respectivement une lueur bleue et une lueur argentée, les deux jeunes marchèrent dans la galerie un bon moment avant de parvenir à une immense porte blindée commandée par un boitier électronique.
Frappant très fort avec son poing entouré de digisoul, Alexia détruisit le boitier et ouvrit la porte. Les deux jeunes s’engagèrent à l’intérieur et découvrirent une sorte de laboratoire avec sept grands tubes contenant chacun un liquide transparent avec beaucoup de rouge.
_Qu’est que c’est ? demanda Alexia.
_Je ne sais pas trop mais appelle Virgile qu’il fasse une recherche sur ce labo. A mon avis, il doit y avoir des infos, songea Julien.
Tandis qu’ Alexia prit son téléphone cellulaire et appela son petit ami pour lui transmettre ces informations, Julien fit le tour de la pièce lorsqu’il remarqua une petite porte en bois et voulut savoir ce qu’il y avait derrière. Il poussa donc le loquet quand la porte s’ouvrit sur lui faisant dévaler sur lui une hécatombe de cadavres.
Alertée par le bruit et les cris de Julien, Alexia coupa rapidement sa communication et tourna pour ne voir qu’un immense tas de corps empilés les uns sur les autres. Dégoûtée d’avance, elle s’avança pour en toucher afin de dégager son ami mais sa main ne serra que de la chair en décomposition avec un os au milieu. La jeune fille poussa alors un formidable hurlement et sortit le plus rapidement possible et vomit un peu dans le couloir.
Alertés par le hurlement plus que strident de leur amie, Emilie et Mike se rendirent sur les lieux et, après voir vu Alexia qui ne voulait absolument pas revenir dans la pièce, tous deux entrèrent à l’intérieur. Ils s’approchèrent alors du tas de cadavres et Mike prit le bras de l’un d’eux qui réagit comme du caoutchouc.
_Je ne vois pas en quoi elle a été gêné, fit Mike.
_Arrête ça ou je vais aller la rejoindre ! s’exclama Emilie.
_C’est naturel, tu sais, se défendit Mike. Enfin les hommes doivent avoir plus de résistance.
_Eh bien, débrouille toi alors seul pour dégager Julien ! lança Emilie.
L’estomac à moitié retourné, la jeune fille s’empressa de sortir de la pièce pour rejoindre Alexia et quitter le sous-sol rapidement.
Resté seul devant cet amoncellement de cadavres, Mike regretta d’avoir frimé un peu devant Emilie car il ne se sentait pas vraiment bien et le pire était qu’il devait les manipuler seul. Evitant de penser à cela, le jeune homme donna un grand coup de poing chargé de digisoul qui dispersa la pile et libèra Julien.
Au sol, le pauvre garçon avait perdu connaissance sous ce tas de chairs en décomposition et Mike se baissa pour le prendre sur son dos.
Entrant dans la salle de la machine où Virgile et Jérémie étaient assis devant, le reste de l’équipe était là aussi. Guillaume s’était adossé à un mur dans le fond et refusait de répondre si on lui adressait la parole, Alexia se tenait accoudée au dossier de Virgile, Julien s’était assis dans un coin et récupérait de ses émotions et Emilie arriva vers lui ainsi qu’ Ikuto. D’ailleurs le jeune homme tendit alors un plat de sandwichs à Mike.
_J’ai trouvé ça à un étage. Ils sont super bons ! Goûte ! s’exclama Ikuto.
Fixant le plat de sandwichs que lui tendait son ami, Mike se sentit subitement mal et repensa aux cadavres de tout à l’heure. Il eut alors la nausée et se tourna puis s’abaissa pour vomir sur le sol tandis que les rires fusèrent derrière lui.
_Pas si résistant que ça un homme, rigola Emilie. Ca crane devant un cadavre mais ça vomit devant un sandwich !
_Bingo ! cria subitement Alexia.
_Vous devriez vite venir voir ce que j’ai trouvé dans ces fichiers, s’exclama Virgile.
Intrigués par cet appel, tout l’équipe, même Guillaume mais excepté Jérémie, se précipita pour se masser autour de l’écran de Virgile.
Quand tout le monde fut rassemblé autour de lui, Virgile réalisa plusieurs manipulations avec sa souris et fit apparaître sept fiches: Lucemon mode Chaos, Lilithmon, Daemon, Leviamon, Belzebuthmon, Belphemon et Barbamon.
_Ce sont les Seigneurs Démons ! s’écria Emilie.
_C’est un projet que Kogure avait dévellopé en même temps que les Guerriers Royaux mais leur demande d’énergie pour vivre est si importante que ceux ci n’étaient qu’une sorte de fœtus durant de très nombreux mois, expliqua Virgile.
_Cela veut dire que Kogure est bien vivant et a achevé ce projet, comprit Julien.
_Non, répondit Virgile. Avant notre intervention ici, Kogure avait inventé un processus qui nourrissait ces créatures avec une subtance semblable au sang mais cela ne l’était pas. C’était un produit de pur synthèse.
_Mais ce projet est achevé tout de même, fit Guillaume. C’est tout ce qui importe.
_Pas vraiment car il ne l’était pas avant notre intervention, reprit Virgile. D’ailleurs à ce moment Sleipmon a tout annulé lors de son attaque sauvage. Pour reprendre l’opération, il a fallu tout réinitialiser mais il y a eu un changement.
_Quel genre de changement ? demanda Mike.
_La matière qui remplaçait le sang a disparu. A la place, la personne a utilisé du vrai sang. Il a utilisé de nombreuses personnes afin de nourrir ses créatures qui n’ont laissé que la peau et les os, expliqua Virgile.
_Etre bouffé par des digimon doit être horrible, songea Julien effrayé.
_Ne t’en fais pas, toi, personne ne te bouffera, lança Guillaume. On aurait trop peur de devenir froussard et timoré !
Gêné, Julien baissa un peu la tête lorsqu’ Ikuto claqua violemment son boomerang sur la tête de Guillaume qui fut ainsi assommée puis l’envoya contre un mur d’un coup de pied.
_Il commençait à taper sur les nerfs, grogna Ikuto.
_Pauvre Guillaume. Je t’interdis de recommencer, ordonna Emilie.
_On verra si il est toujours désagréable, fit Ikuto en rangeant son boomerang.
_En attendant, nous avons Sept Seigneurs Démons en liberté, reprit Virgile.
_Et aucun digimon pour nous aider, ajouta Alexia en poussant un soupir.
_Si seulement on pouvait ouvrir un portail, soupira Emilie.
_HOURRA ! cria la voix de Jérémie.
Surpris, le reste de l’équipe tourna alors sa tête vers le garçon dont le visage exprimait une certaine joie.
_Jérémie, qu’est que tu as ? demanda Julien.
_Je crois avoir trouvé un moyen de rejoindre le Digital World, révèla Jérémie.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 26
Localisation : Irgendwo da draußen...
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mer 31 Oct - 14:18

Oh la la, pauvre mwa fictif, cible innocente des cruelles railleries de Neko-kun... * son de violons * Bon kay, j'arrête la scène drama xD.

Vivement la suite ^^

_________________


*~ Ich träume von dir, und wünsch' du wirst hier. Ich warte auf dich, mag' dich unendlich ! ~*

Revenir en haut Aller en bas
Neko-kun
GLE
GLE
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3104
Age : 27
Localisation : Au Digital World, en train de foncer vers la bataille !!!!
partenaire digimon : Blackagumon
Date d'inscription : 17/07/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Jeu 1 Nov - 20:30

Mouahahah! Posei, ma bète noire préférée. Tu vas voir, ce n'est que le début alors t'as intéret à vite t'y habituer! Twisted Evil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Ven 2 Nov - 18:09

79] PLONGEE DANS LE RESEAU



_Je crois avoir trouvé le moyen de rejoindre le Digital World, déclara Jérémie.
Comme hynoptisé par l’annonce, toute l’équipe resta silencieuse durant plusieurs minutes si bien qu’on aurait pu entendre une mouche voler dans la pièce. Toujours en silence, ils se regroupèrent autour de l’écran de Jérémie. Sur celui ci, on pouvait voir une assez grande fenêtre représentant une sorte de grands cylindres gris avec de très petites sphères grises tourbillonnant dans tous les sens tout autour.
_Qu’est que c’est ce truc ? demanda Virgile.
_C’est un visuel du réseau Internet, répondit Jérémie.
_Attends ! Tu veux que ce truc est Internet ? s’écria Alexia.
_Vous savez comment fonctionne le Net, non ? fit Jérémie.
_L’ordinateur est connecté à un modem branché sur la prise téléphonique et grâce à cela, on peut aller n’importe où sur le réseau, répondit Julien.
_Quel est le rapport ? demanda Emilie en fronçant les sourcils.
_Chaque modem crée un tunnel digital qui établit une connexion entre l’ordinateur de l’utilisateur et le serveur de son fournisseur d’accès. Etant donné du nombres d’utilisateurs d’ Internet, je vous laisse imaginer le nombre de tunnels digitaux, commença Jérémie.
_Il existe environ huit cent millions d’utilisateurs, dit Mike. Le réseau doit être donc rempli de tunnels digitaux qui se croisent.
_Ca doit être comme un métro, songea Virgile.
_C’est exactement cela, ni-san, approuva Jérémie.
_C’est impressionnant à imaginer, songea Julien ébranlé.
_Et ceux ne sont pas les seuls tunnels digitaux à exister, reprit Jérémie. Chaque fois qu’un utilisateur ouvre une page sur le Net, un tunnel digital se crée entre son ordinateur et le serveur où est hébergé la page.
_Mais alors il doit y avoir des milliards et milliards de tunnels ! s’écria Mike.
_A mon avis, on ne peut même pas calculer, fit Virgile absourdi. Aucun humain ni même un ordinateur pourrait être assez fort pour cela.
_Comment tu comptes te servir de cela pour ouvrir un portail ? demanda Emilie.
_Je n’ai jamais dit que je pouvais ouvrir un portail, objecta Jérémie.
_Mais c’est pareil ! Tu as dit que tu pouvais rejoindre le Digital World, rappella Alexia.
_Il existe un moyen d’y aller sans ouvrir de portail, expliqua Jérémie. Connaissez vous le point commun entre le réseau et le Digital World ?
_Je ne vois pas, fit Julien avec une moue.
_Ils sont faits de données tous les deux, comprit Emilie.
_C’est exact, approuva Jérémie. En découvrant les propriétés du réseau, Kogure les a utilisé pour percer un nouveau tunnel digital en direction du Digital World.
_Donc si on emprunte ce tunnel, on va au Digital World, s’exclama Ikuto. Super !
_Mais il est impossible pour nous d’aller à l’intérieur du réseau, objecta Mike. Nos corps sont faits de chair et de sang et non pas de données.
_Dans les premiers temps où il était dans notre monde, Kogure ne servait que de cela pour aller au Digital World, reprit Jérémie. En fait, il a crée un scanner très perfectionné qui transforme le corps en données puis l’ordinateur envoie ces données sur le réseau où l’individu emprunte les tunnels qu’il veut.
_C’est comme le Digital Dive, ajouta Ikuto.
_Ca a l’air vraiment simple, fit Virgile. Quand partons nous ?
_Il y a encore un détail un peu gênant, avoua Jérémie. Le tunnel menant au Digital World se trouve sur la partie du web des Etats-Unis.
_Et alors ? Tu ne peux pas nous envoyer directement devant lui ? fit Alexia.
_Non. Quand l’ordinateur envoie des données sur le réseau, il les place sur la partie du web à laquelle il est connecté et ici c’est celui du Japon, expliqua Jérémie.
_Comment faisait Kogure pour s’y rendre ? demanda Mike.
_J’ai trouvé la trace de l’existence d’un sous-marin mis en ligne sur le réseau qui emmenait Kogure au tunnel. Cependant celui ci a disparu. Il est possible qu’il a été effacé suite à une manipulation humaine ou à cause d’un virus, répondit Jérémie.
_Le réseau est il dangereux ? voulut savoir Alexia.
_Je ne sais pas trop, dit Jérémie. En fait, je ne sais rien de ce qu’il y a dedans.
_Donc il faut aller dans cet endroit tout à fait inconnu sans aucun moyen de savoir ce qu’on pourrait trouver, résuma Julien. Super cool …
_C’est notre unique moyen d’aller au Digital World, rappela Emilie. Nous n’avons pas le choix. Nous devons le faire.
_Le danger ne m’effraie pas. J’y vais, se proposa immédiatement Ikuto.
_Attends, Ikuto ! Nous avons besoin de toi ici, s’exclama Mike. Même si Falcomon et toi n’êtes pas assez forts pour battre un Seigneur Démon, vous devez tout de même rester pour protéger les humains en cas d’attaque.
_Mais … , protesta Ikuto.
_Il a raison, Ikuto. Nous sommes les seuls à pouvoir le faire, assura Falcomon.
_C’est pas juste ! s’écria Ikuto en croisant les bras contre sa poitrine pour bouder.
_Je suppose qu’il est superflu que je demande un volontaire, non ? fit Emilie.
_Je veux bien essayer moi, se proposa Virgile après un temps de silence.
_Non, je préfèrerais que tu restes ici à aider ton frère. Vous êtes les seuls à être assez doués sur un ordinateur, répliqua Emilie.
_Il ne reste plus que Mike-kun, onesama, Juju-kun et moi, énumèra Alexia.
_Vous n’avez qu’à jouer ça à jan ken pon, répliqua Ikuto bondant toujours.
_Jan ken pon ? répèta Alexia surprise.
_La version japonaise de pierre caillou ciseaux, expliqua Emilie. Faisons ça !
Se mettant en cercle, Emilie, Alexia, Mike et Julien serrèrent leurs poings, le regard concentrés, et les balancèrent.
_Jan ken pon ! crièrent ils ensemble.
Balançant ainsi leur poing, ils finirent par l’ouvrir révèlant que Mike avait réalisé les ciseaux comme Alexia tandis qu’ Emilie et Julien avaient tous deux sorti le poing.
_C’est entre nous deux, Juju-chan, s’exclama Emilie.
_Si tu veux, je te laisse ma place sans jouer, répliqua Julien.
_Non, on décide au sort, rétorqua Emilie.
Se fixant l’un l’autre dans les yeux, les deux jeunes commencèrent à balancer leur poing serré.
_Jan ken pon ! crièrent Emilie et Julien ensemble.
Ouvrant alors leur poing, Julien révèla un ciseau et Emilie la feuille de papier.
_T’as gagné le droit d’aller dans le réseau, s’exclama Ikuto. Veinard !
_Pourquoi j’ai jamais de chance ? soupira Julien.
Peu après, Jérémie équipa le volontaire d’un casque avec un micro puis l’invita à entrer dans un scanner, un gros cylindre en métal derrière la machine puis le jeune homme revint à son écran pour poser un casque avec un micro sur sa tête.
_Tu m’entends, Julien ? demanda Jérémie.
_Ouais, ça fonctionne … , répondit la voix de Julien dans son casque.
_C’est déjà positif car il est possible que dans le réseau, ça passe mal voir peut être absolument pas, jugea Jérémie.
_QUOI ? cria la voix de Julien qui résonna dans le casque.
_C’est juste une probabilité, assura Jérémie. Tout ira bien.
_De quel ordre est cette probabilité ? demanda Emilie.
_Je dirai entre 40 et 60%, répondit Jérémie en se tournant vers Emilie.
_QUOI ? hurla Julien.
_Merde ! J’avais oublié mon casque, soupira Jérémie.
_Sois courageux, Juju. On te dit que tout ira bien, s’exclama Alexia.
_Ah ouais ? Pourquoi tu ne veux pas y aller ? rétorqua Julien.
_Parce que c’est toi qui a gagné le jeu, rappela Alexia en riant un peu.
_Je vais débuter la manipulation, déclara Jérémie. D’abord digitaliser Julien …
Apuyant sur une série de touches, le jeune homme activa un programme. A l’intérieur du scanner, le corps de Julien fut complètement immobilisé puis celui ci se digitalisa morceau par morceau. A la fin, il ne resta plus qu’une masse de données blanches, minuscules et informelles dans le scanner.
_Phase un réussie, commenta Jérémie. Phrase deux maintenant: transfert !
Jérémie appuya sur une touche et les données du scanner furent absorbées par une très fine bouche dans le fond et circulèrent dans un étroit tunnel avant d’être projetées au loin pour atterir au milieu d’un flux important de données.
_Phrase deux réussie, conclut Jérémie. Dernière phrase: matérialisation !
Il appuya alors sur autre touche et dans le réseau, les données se rassemblèrent pour reformer le corps de Julien. Celui ci ouvrit alors les yeux et aperçut des milliers de tunnels au-dessus de lui descendant à quelques centimètres des données. D’ailleurs il baignait complètement dans une mer, plutôt un océan constitué de données de toutes formes, de toutes tailles et de toutes couleurs. Entrainé par le flux de cette marée, il devait faire des efforts pour rester où il était.
_Jérémie, je fais quoi maintenant ? demanda Julien.
_A présent que tu es sur le réseau, tu dois emprunter un tunnel digital qui t’amèneras dans la partie du web des Etats-Unis, répondit Jérémie.
_OK, tu sais combien j’ai de tunnels au-dessus de moi ? fit Julien. Lequel prendre ?
_Je n’ai pas de carte, répliqua Jérémie. Tu dois te débrouiller seul.
_C’est sympa les copains, soupira Julien.
Nageant à travers le flux de données, le jeune homme se rendit au tunnel digital le plus proche de lui et se risqua à y monter. A cet instant, il fut aspiré à l’intérieur et voyagea à travers quelques secondes avant d’être projeté sur un mur qu’il passa au travers pour atterir dans une sorte de boite où il remarqua une ouverture. Il passa au travers et marcha à l’intérieur d’une immense salle de contrôle puis vit un écran géant où il aperçut une fille indienne de son âge.
_J’aime discuter avec des gens de partout dans le monde, s’exclama t-elle en hindi.
_Je ne suis pas du tout aux Etats-Unis, soupira Julien.
Cependant le jeune homme songea qu’il pouvait utiliser l’ordinateur pour être envoyer aux Etats-Unis. Il s’approcha alors du panneau de contrôle et posa ses mains dessus pour taper un e-mail quand une sonnerie stridente résonna dans la salle puis un rayon le frappa au sol.
Julien se retourna vivement et découvrit alors une sorte d’oiseau ressemblant à un aigle se précipiter vers lui. Il se demanda comment c’était possible puis comprit subitement: c’était l’antivirus de l’ordinateur. Puisqu’il venait de toucher au cœur du système sans autorisation, le logiciel le prenait pour un virus et cherchait à l’effacer.
Courant à travers la salle et se baissa, roulant même à terre, pour éviter les attaques de l’antivirus, Julien réussit à atteindre l’ouverture et s’y précipita retournant ainsi dans le sas de l’ordinateur. Il se tourna alors l’autre mur et passa son bras au travers créant alors des ondes dessus puis le traversa complètement.
Retournant dans un tunnel digital, le garçon voyagea à nouveau en quelques secondes avant d’être poussé dans la mer de données où il remarqua que le nombre de tunnels digitaux avait un peu diminué. Il comprit alors que la fille indienne avait du changer de page.
Nageant plus vers le fond, Julien gagna un assez gros tunnel digital puis s’en rapprocha assez pour être absorbé à l’intérieur où il voyagea avant d’atterir dans un sas. Il voulut en sortir mais à l’entrée, il fut repoussé par des rayons rouges lui barrant le passage.
Baissant la tête, Julien comprit qu’il devait s’agir d’un firewall et sut qu’il ne pourrait jamais au travers de ces rayons. Il repassa donc dans le tunnel et revint à la mer de données qui n’avait pas changé depuis son départ.
Nageant plus le milieu, Julien leva alors la main vers l’un des tunnels situés vers le haut puis fit aspiré par l’un d’entre eux dans lequel il voyage pour atterir dans un sas. Il se tourna vers l’entrée de l’ordinateur et constata que celle ci était dépourvue de firewall. Il entra donc à l’intérieur et répèra le bouton pour l’antivirus et le désactiva.
Ensuite il se rendit devant le panneau de contrôle où il rédigea un e-mail en destination des Etats-Unis et attendit de voir l’envoi partir. Rapidement, il vit se former une envelloppe au milieu de la salle avec l’adresse e-mail notée dessus et sempressa de monter dessus. Après cela, le e-mail traversa le sas puis créa un nouveau tunnel digital au fur et à mesure qu’il progressait puis franchit un mur pour arrive à l’intérieur d’un autre ordinateur.
Là, Julien sauta à terre et courut désactiver l’antivirus puis se mit devant le panneau de contrôle où il ouvrit une page du réseau des Etats-Unis. Ensuite il courut au sas et plongea dans le mur pour descendre avec et fut projeté dans la mer de données.
Une fois dans la mer de données, il se demanda si il était vraiment dans la partie du web des Etats-Unis lorsqu’il remarqua un portail digital entre deux tunnels digitaux.
Nageant vers le portail, Julien y met toute son énergie puis sauta pour passer au travers du portail. A partir de ce moment, il flotta lentement dans un tunnel noir parsemé de quadrillage digital changeant sans cesse de couleurs.
Brusquement, il arriva au bout du tunnel et fut expulsé au loin pour atterir sur les fesses dans une vaste plaine. En se relevant, Julien aperçut un troupeau de Stegomon mangeant de l’herbe, de petits bébés digimon jouant dans l’herbe et plusieurs Airdramon volant dans le ciel.
_Wah ! C’est vraiment le Digital World ! s’écria Julien.
Marchant à travers la plaine, Julien s’émerveilla de voir des digimon vivre en toute liberté lorsqu’il aperçut au loin Masaru en compagnie d’ Agumon et Blackagumon surveillant un troupeau au loin.
_Masaru-sama ! Masaru-sama ! appela Julien en courant vers lui.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 26
Localisation : Irgendwo da draußen...
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Ven 2 Nov - 19:41

Citation :
_J’ai trouvé la trace de l’existence d’un sous-marin mis en ligne sur le réseau qui emmenait Kogure au tunnel. Cependant celui ci a disparu. Il est possible qu’il a été effacé suite à une manipulation humaine ou à cause d’un virus, répondit Jérémie.

Ca me fait penser à la nouvelle saison de Code Lyoko. Mon frère m'a raconté un truc semblable.

Ah la la, mon perso a autant de chance que mwa décidément ! Au moins il est arrivé en un seul morceau, c'est déjà pas mal. Vivement la suite ^^.

_________________


*~ Ich träume von dir, und wünsch' du wirst hier. Ich warte auf dich, mag' dich unendlich ! ~*

Revenir en haut Aller en bas
Dareen
L'administrateur qui est ami avec Davis
L'administrateur qui est ami avec Davis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 307
Age : 30
Localisation : Chevauchant mon Dorugamon dans le digimonde
partenaire digimon : Dorumon
Date d'inscription : 12/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Ven 2 Nov - 20:32

Hop j'ai fini le chapitre 40 ! cheers

Emilie est vivante, en même temps en plein milieu de l'histoire le contraire serait surprenant santa

Bizarre, je suis dans la même équipe Chika et pourtant je ne la drague pas, c'est pas normale, c'est quand même la fille la plus mignonne de Digimon savers I love you

Allez, je lirai la suite quand je pourrais ! bigsmurf

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Demidevimon
L'administrateur qui est ami avec Davis
L'administrateur qui est ami avec Davis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5021
Age : 30
Localisation : La plus belle ville du monde
partenaire digimon : Mon Demidevimon tout mignon à moi
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Ven 2 Nov - 20:56

Voilà fini le 75 !!

Sniff !! Heuresement que Ikuto est resté !!
En tout cas super chapitre super historie ! je me demande ce qui va se repasser dans la suite !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo.free.fr
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Dim 4 Nov - 0:30

80] RETOUR AU MONDE HUMAIN



_Allez, Penguinmon ! Viens jouer avec moi ! s’écria Kudamon.
Assis sur son train arrière, Kudamon tenait en équilibre un ballon avec sa queue tout en fixant Penguinmon qui se tassait sur lui-même, le dos tourné.
_J’ai pas envie de jouer ! répliqua Penguinmon.
_Allons, Penguinmon, une petite partie de ballon ? C’est pas drôle ? Allez, viens ! On va bien s’amuser ! Viens mon copain Penguinmon ! s’exclama Kudamon.
Se mettant sur ses quatre pattes, Kudamon continua à jongler avec le ballon à l’aide de sa queue puis se mit devant Penguinmon qui se retourna aussitôt.
_Je ne veux pas jouer avec toi ! grommella Penguinmon.
Baissant la tête, Kudamon eut un petit air triste et laissa tomber son ballon puis se ressaissit se remettant sur ses pattes arrières.
_Et si on allait manger ? proposa Kudamon. Yoshino et Chika ont préparé tout un tas de crêpes ! On va bien se régaler !
_J’ai pas faim ! cria Penguinmon.
Kudamon prit un air faussement scandalisé.
_Quoi ? De si bonnes crêpes ? Tu ne peux pas ne pas avoir faim ! A leur simple pensée, tu en salives déjà ! s’exclama Kudamon.
_J’ai horreur des crêpes ! Je déteste manger ! lança Penguinmon.
Baissant alors la tête, Kudamon se sentit vraiment très triste.
_Copain Penguinmon … , murmura Kudamon.
_Je ne suis pas ton copain ! s’écria Penguinmon furieusement.
_Si, on est copains tous les deux, fit Kudamon. Souviens toi ! Tu m’appelles toujours copain !
_T’es pas mon copain, répliqua Penguinmon. Toi, t’as un partenaire !
_Penguinmon … , murmura Kudamon.
Triste, Kudamon décida de quitter la pièce et se remit sur ses quatre pattes, la queue entre ses petites pattes, et sortit pour marcher à travers les couloirs du DS pour rejoindre la salle de contrôle où il sauta jusqu’au bureau de Satsuma et rejoignit l’épaule de celui ci.
_Penguinmon est plus triste chaque jour qui passe, soupira Kudamon. Je ne sais plus quoi faire, Satsuma. Cela me rend moi-même si triste.
_Je comprends, répondit Satsuma. Si seulement Tohma pouvait rouvrir le portail entre le Digital World et le monde réel ou même entre le monde humain et le monde réel …
_Je veux voir encore Penguinmon sourire … , murmura Kudamon en posant sa tête, les yeux fermés, contre le cou de son partenaire.


Au Digital World, Julien était assis sur un rocher avec à côté de lui un Blackagumon qui le pressait de questions à propos de Guillaume auxquelles répondait le garçon. Assis sur un autre rocher, Masaru observait la scène en souriant tandis qu’ Agumon se tenait derrière lui et avait passé ses bras autour du cou de son partenaire, la tête posée sur celle du jeune homme.
_Qu’est qui t’amène ici, petit ? demanda Masaru. Techniquement, le portail est fermé.
_Il y a un souci au monde réel, expliqua Julien. Belphemon et Daemon, deux Seigneurs Démons, sont apparus mais on a aussi découvert que Kogure avait dévellopé le projet de les ressuciter. Cependant après son décès, une autre personne a repris ce projet … on ignore où sont les cinq derniers …
_Seigneurs Démons, hein ? siffla Masaru. A l’époque, Belphemon avait été un rude morceaux mais en avoir sept …
Le visage détendu et réfléchi de Masaru se crispa un peu pour y paraître une expression mélangeant la joie, l’envie et l’excitation et se leva, les poings serrés.
_C’est un défi à la hauteur du grand Daimon-Masaru-sama ! s’écria Masaru.
_Quand Chika-tachi me parlaient de Masaru, je croyais qu’ils exageraient un peu en disant qu’il défiait n’importe quel ennemi même cent fois plus fort que lui … , soupira Julien.
_Depêchons ! Partons vite pour ton monde ! s’empressa Masaru.
_Oh oui ! J’ai hâte de combattre, aniki ! s’exclama Agumon.
_Le portail est toujours fermé, révèla Julien. Je suis venu grâce au portail digital aménagé par Kogure sur le réseau. Cependant d’ici je ne sais pas repartir. Seul Tohma peut le faire.
Tout en écoutant Julien, Masaru, Agumon et Blackagumon restèrent immobiles, le visage presque inexpressifs ne comprenant rien au discours du garçon.
_J’ai rien compris, fit Masaru. Tu peux réexpliquer ?
Poussant un profond soupir, Julien se demanda pourquoi il lui avait fallu tomber sur un tel imbécile. Agacé de devoir réexpliquer une chose qui lui semblait simple, il tenta d’utiliser un langage facile à comprendre même pour un humain dont le cerveau datait au minimum de l’âge des cavernes.
_Portail entre monde réel et Digital World, fermé. Moi venir ici par portail spécial mais portail maintenant fermer aussi. Donc avoir besoin aide Tohma pour retourner monde réel. Toi comprendre ? fit Julien.
Tâchant de rester calme, Julien se sentait honteux d’utiliser un tel langage. Même quand il était enfant, il n’avait pas du parler ainsi sauf entre trois et quatre ans.
_Pourquoi tu me parles comme à un gosse de maternelle ? s’exclama Masaru. Je ne suis pas débile ! Je comprends ce qu’on me dit !
_Ah bon ? fit Julien sarcastique. Tu as un sacré don de comédien alors !
_Je ne comprends pas de quoi tu parles, dit Masaru en fronçant les sourcils.
_Quel don ! se moqua Julien. Tu fais vraiment le crétin !
_Pardon ? cria Masaru.
Furieux, le jeune homme saisit le garçon par le col de son sweat et s’appêta à lui balancer son poing en pleine figure lorsqu’une boule lumineuse orange le frapper dans le dos et explosa le faisant tomber à terre. Aussitôt Julien en profita pour se sauter et remarqua Demisorcemon.
_Demisorcemon ! s’écria Julien. Tu arrives toujours à temps comme Mike !
_Masaru, tu pourrais peut être les conduire au DS ? fit Demisorcemon d’un ton de reproche.
_Mais je veux aller combattre les Seigneurs Démons ! protesta Masaru.
Le regard dépité par la désolation, Demisorcemon pointa son sceptre vers Masaru et lui envoya une boule verte qui le mit à nouveau au sol. Ensuite il s’approcha et le maintint à terre avec son sceptre puis prit une bombe oscillatrice pour la jetter plus loin ouvrant un portail digital. Rapidement, Julien plongea dedans ainsi que Demisorcemon et Blackagumon puis Masaru et Agumon suivirent en grommellant.
Dans la salle de contrôle du DS, tout semblait normal: Miki et Megumi surveillaient leur monde et le Digital World sur leurs moniteurs, Satsuma était assis à son fauteuil devant son bureau sur lequel était assis Kudamon, Chika était assise dans un fauteuil avec Biyomon près d’elle et Yoshino serra contre elle Raramon installée dans un autre fauteuil ainsi que Relena assise avec Lunamon sur ses épaules et Gaomon sur ses genoux dans un fauteuil. Tous semblaient avoir un comportement semblable à l’ordinaire sauf qu’ils se régalaient de crêpes préparées plus tôt par Yoshino et Chika.
_Je devrais en garder pour Penguinmon, songea Kudamon en s’arrêtant de manger.
_Mais il refuse de manger des sucreries, rappela Chika. La seule chose qu’il accepte de manger c’est des croquettes pour chien …
_Il est dingue ce digimon, rigola Raramon. Même affamée, je ne toucherai pas à ça !
_Penguinmon souffre, fit Kudamon. Il a besoin de voir Emilie … Si seulement j’avais pu garder le contrôle de moi-même, peut être que Tohma aura su comment garder le portail ouvert à temps …
_Kudamon, ce n’est pas ta faute, s’exclama Yoshino.
_C’est vrai ! C’est celle de Kogure, ajouta Chika.
_J’aurai du résister plus … , soupira Kudamon.
En contemplant son partenaire si triste, Satsuma se sentit lui-même vraiment désolé et coupable de ne pas avoir pu faire autre chose pour lui. Il déposa sa crêpe dans une assiette et posa sa main sur la tête de Kudamon.
_Kudamon, c’est inutile de t’en vouloir, dit Satsuma. Les choses faites ne se défont plus jamais … et puis … si il doit y avoir quelqu’un à se faire des reproches, c’est moi … Si je n’avais pas autant hésité avant … avant … peut être que Tohma aurait pu trouver une solution avant la fermeture du portail.
_Satsuma … , murmura Kudamon en observant son partenaire avec un petit sourire.
Brusquement, celui ci saisit l’assiette devant le petit renard digimon et la posa devant lui pour prendre en main une des crêpes dedans.
_Enfin si tu ne veux plus en manger, je ne vais pas gaspiller, s’exclama Satsuma.
Réagissant instinctivement, Kudamon utilisa sa queue et l’enroula autour du bras de son partenaire pour l’obliger à s’abaisser puis dévora la crêpe.
_Il ne me semble pas avoir dit que je renonçais à manger ni encore moins que je te les donnais, répliqua Kudamon.
Kudamon recommença donc à manger ses crêpes ce qui fit sourire Satsuma, rassuré de voir son partenaire se comporter de manière si heureuse. Soudain la porte s’ouvrit laissant entrer Julien, Demisorcemon, Masaru, Agumon et Blackagumon.
_Julien ? s’écria Chika en tenant en l’air une crêpe.
_Je vais bien mademoiselle la peste, répondit Julien en s’approchant de Chika et lui ébouriffant les cheveux.
_Tu es aussi énervant que Masaru-nii-chan ! grogna Chika en lui donnant un coup de poing.
_Je n’ai pas le souvenir, Satsuma, qu’un portail se soit ouvert au monde réel, dit Kudamon.
_Je vais expliquer, dit Julien, mais j’espère que vous avez un meilleur niveau que l’autre crétin que j’ai trouvé au Digital World !
_C’est qui l’autre crétin ? demanda Masaru. Tu veux parler de Demisorcemon ? Tu sais, il me semble très intelligent.
_Le mot crétin me semble vraiment faible, soupira Raramon.
_Il n’y a pas de mot pour définir une telle bêtise, dit Chika en détournant la tête.
Cessant cette discussion, Julien raconta en détail l’apparition de daemon au monde réel, leur voyage jusqu’au Japon, l’attaque de Belphemon dans le métro, la découverte à propos des sept Seigneurs Démons, la trouvaille de Jérémie, son expédition sur le réseau et comment il avait atteri au Digital World.
_Ainsi le monde réel est à nouveau menacé, conclut Gaomon.
_Tu devrais aller chercher onisama, Gaomon, lui demanda Relena.
_Oui, miss Relena ! s’exclama Gaomon.
Se leva aussitôt du fauteuil, Gaomon sauta sur le sol et sortit rapidement de la salle.
_En passant par le réseau, nous pouvons donc accéder au monde réel, songea Satsuma. Je n’avais jamais songé à cela.
_Au Digital World, vos corps ne sont que des données, rappela Kudamon, donc il n’y aura aucun souci pour y entrer. Toutefois, le monde réel nous rejettera si nous arrivons sous forme de données. Il est plus réel que le monde humain.
_J’ai un casque micro, annonça Julien. Une fois sur la partie japonaise du réseau, j’appelle Jérémie et il nous transfère puis rend notre vraie forme.
Soudain la porte s’ouvrit à nouveau et laissa entrer Tohma et Gaomon.
_Gaomon m’a mis au courant, déclara Tohma. Quelle est votre décision, commandant ?
_Etant donné tes compétences, c’est toi qui vas décider cette fois, répondit Satsuma.
_Je vois, fit Tohma. D’après ce que Gaomon m’a expliqué, tout est devenu clair. Cette manière d’ouvrir un portail grâce au réseau Internet entre le monde réel et le Digital World … j’aurai du le comprendre avant. Ecoutez, je crois que je suis en mesure de rouvrir le passage entre le Digital World mais il est peut être possible que j’ouvre aussi un portail entre notre monde et le monde réel.
_Comment est ce possible ? demanda Yoshino. Kogure a toujours échoué.
_Il n’était pas un génie, lui, répondit Tohma en faisant un petit clin d’œil.
S’approchant d’un ordinateur, le jeune homme rentra quelques données à l’intérieur puis un hologramme se matérialisa au-dessus des têtes de tout le monde: celui ci représentait le monde humain colorié en jaune, le Digital World colorié en vert et le monde réel colorié en rouge. Tous trois étaient séparés par plusieurs mètres d’intervalle. Ensuite de longues cloisons noires apparurent entre eux. Celles ci représentaiennt la barrière dimensionelle séparant chaque monde l’un de l’autre.
_Voici nos trois mondes, annonça Tohma. Chacun d’eux appartient à une dimension qui lui est propre et il leur est inpossible de se croiser sauf si la barrière s’effondrerait comme nous avons eu le tour il y a treize ans.
Assis devant l’ordinateur, Tohma appuya sur une combinaison de touches et un rayon violet partit du monde humain vers le Digital World traversant la barrière dimensionelle en un simple point.
_Notre monde est ainsi relié au Digital World, dit Tohma. En partant du Digital World et se servant du réseau, on peut atteindre le monde réel.
Ensuite le jeune homme appuya sur une touche et un rayon bleu sortit du Digital World pour traverser la barrière dimensionelle et toucher le monde réel.
_Onisama, les lignes forment comme un triangle ! s’écria Relena.
_Je commence à comprendre où tu veux en venir, fit Satsuma.
_Vous y êtes, assura Tohma. Puisque nous connaissons les trois points de cet ensemble et avons deux côtés, il va être assez facile de déterminer le dernier côté.
_J’ai tout compris, dit Masaru. D’habitude, je ne pige rien aux explications de Tohma mais là c’est vraiment très simple.
_C’est pour cela que j’ai utilisé un dessin. Même le plus crétin des crétins pourrait comprendre ainsi, expliqua Tohma en se retenant de rire à l’insulte cachée.
_Tu peux faire cela d’ici ? demanda Satsuma.
_Non, j’ai besoin d’avoir accès aux données de Kogure, répondit Tohma. Je vais partir vite avec Julien.
_Dans ce cas, prenez avec vous Penguinmon, dit Kudamon.
_Et Lucemon ? Où est Lucemon ? voulut savoir Julien impatient.
_Il aide papa à étudier des trucs au Digital World, répondit Masaru.
_On va aller le chercher avant de partir, promit Tohma avec un sourire.
_Super ! s’écria Julien. Lucemon, j’ai hâte de te voir !

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Demidevimon
L'administrateur qui est ami avec Davis
L'administrateur qui est ami avec Davis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5021
Age : 30
Localisation : La plus belle ville du monde
partenaire digimon : Mon Demidevimon tout mignon à moi
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mar 6 Nov - 1:16

J'adore le chapitre 77 !! ah bas guillaume ^^ vive ma suprématie (à emilie aussi mdr)

J'ai lu le 78 et le milieu du 79 !!

C'est super, j'espère que je pourrai montrer à guigui de quoi je suis capable, laissons le être le chef voir s'il y arrive ^^

Et ahahahah juju dans le résaux le pauvre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo.free.fr
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mer 21 Nov - 22:43

81] LA PORTE EST A NOUVEAU OUVERTE


Marchant en compagnie de Tohma, Gaomon et Penguinmon à travers la banquise au Digital World, Julien aurait presque couru à l’idée de revoir enfin Lucemon mais la pensée qu’il glisserait sur le sol verglacé était suffisament fort pour l’en dissuader. Après une bonne heure de marche, le petit groupe atteignit une grotte recouverte de neige.
_Professeur Daimon, vous êtes là ? appela Tohma.
L’appel de Tohma demeura sans réponse et résonna seulement à travers la banquise.
_Professeur Daimon ? appela Tohma d’une voix plus forte.
Le jeune homme n’eut pas de réponse conformément à sa première tentative.
_J’espère qu’il n’a pas changé d’emplacement, gromella Tohma. Il est aussi … quelque chose que Masaru ! A peine à un endroit, déjà envolé !
Soudain Julien passa devant lui et gonfla bien fort sa poitrine.
_LUCEMON !!!! hurla Julien en utilisant tout l’air accumulé dans ses poumons.
Durant plusieurs minutes, le garçon s’essoufla à appeler ainsi son partenaire lorsque Daimon Suguru finit par sortir de la sortir de la grotte accompagné par Lucemon qui se précipita vers Julien. Tous deux s’étreignirent alors longtemps.
_Professeur Daimon, pourquoi n’utilisez pas de comlink ? demanda Tohma d’un ton de reproche. En cas de souci, nous ne pourrions pas vous joindre ce qui pourrait …
_Relax, Tohma, fit Suguru nonchalement. Le stress est mauvais pour la santé, pas vrai ? Pour en revenir au comlink, j’en ai un mais j’ai horreur de l’utiliser. C’est un appareil qui peut me pister là où je vais donc je l’éteins pour être tranquille.
_Vous êtes pire que Masaru, soupira Tohma.
_Quel genre de recherches faites vous ici, professeur ? demanda Julien.
_J’ai émis une théorie que l’ancien Digital World pourrait toujours exister, expliqua Suguru. D’après ce que Masaru a raconté, Kogure ne l’a pas supprimé mais inondé pour construire le nouveau Digital World par dessus.
_Ca paraît logique, fit Julien. Mais existe t-il vraiment un passage entre les deux ?
_Si il existe, je le trouverai et si il n’existe pas, je le créerai ! Un homme ne recule jamais devant une tâche qu’il s’est confié, s’exclama Suguru.
Durant son monologue, Tohma avait échangé avec Gaomon un regard complice exprimant ce que tous deux pensaient d’une attitude si masaruenne. Ensuite Tohma s’assit sur le sol et ouvrit son ordinateur afin d’ouvrir un portail entre le réseau et le Digital World.
_Professeur, cela ne va pas vous gêner d’être seul ici ? fit Lucemon.
A ce moment, un Leormon sauta brusquement en l’air pour se poser sur la tête de Suguru, les pattes écartées et la queue levée très fort.
_Je suis quoi moi ? Une peluche ? grogna Leormon. Tu insultes un homme !
_Qui est ce digimon ? s’étonna Julien.
_Je te présente Leormon, Julien, répondit Suguru en caressant les cheveux du digimon. C’est mon partenaire. Je l’ai retrouvé ici il y a cinq mois dans la jungle.
_Je n’arrive plus à me souvenir, ajouta Leormon en baissant la tête, mais je sens que Suguru est vraiment mon partenaire.
_Je suis vraiment content pour vous, professeur, avoua Julien avec un sourire chaleureux.
Soudain un portail digital s’ouvrit juste derrière eux et Tohma se releva en refermant son ordinateur puis marcha avec Gaomon vers Julien et Lucemon.
_Il est temps d’y aller, annonça Tohma. Au revoir, professeur Daimon !
_Good luck, boys! leur cria Suguru. Soyez des hommes !
Entrant à l’intérieur du portail, Tohma, Julien, Lucemon, Gaomon et Penguinmon furent happés à l’intérieur du tunnel qui les conduisit très lentement à la fin de celui ci où ils furent jetés dans les flux de la mer de données.
_Qu’est que c’est que cet endroit ? demanda Tohma surpris.
_J’appelle ça la mer de données, expliqua Julien. C’est ici que semble être stocké toutes les données emmagasinées sur le réseau.
_D’après ton récit, nous sommes sur le web américain, n’est ce pas ? fit Tohma.
_Jérémie a mentionné que c’était le point le plus sensible du réseau, révèla Julien.
_Ce n’est pas étonnant. Le réseau Internet a été conçu aux Etats-Unis. Il semble donc normal que le point chaud soit là, comprit Tohma.
_Dans ce cas, le point chaud du Digital World doit être Land Tamer puisque c’est à cet endroit que Julien a atteri, ajouta Gaomon.
_C’est une théorie très interréssante, jugea Tohma.
_Merci, Tohma, répondit Gaomon.
_Bon, il ne reste plus qu’à prendre un tunnel et trouver un moyen d’aller sur le web japonais maintenant, songea Julien.
_Et si j’en créais directement ? suggèra Tohma avec un sourire complice.
_Comment tu veux faire cela ? demanda Julien.
_Je vais prendre le contrôle d’un ordi japonais pour chercher des données sur le web américain, expliqua Tohma.
Sortant son ordinateur, Tohma souleva le couvercle et commença à rentrer des données dedans puis au bout de plusieurs minutes, des milliers de données s’assemblèrent au-dessus d’eux formant un nouveau tunnel digimon puis celui ci les aspira. Le petit groupe voyagea à l’intérieur du tunnel en quelques centièmes de seconde avant d’être projetés à nouveau dans la mer de données.
_Tohma, si tu dois modifier la vitesse des portails digitaux un jour, ne la règle pas si fort ou je te jure que je te mords ! s’écria Gaomon qui avait la tête qui lui tournait.
_Je te jure qu’il n’y a vraiment aucun risque, fit Tohma sonné aussi par la vitesse.
_C’était trop cool ! s’écria Penguinmon. On recommence ?
_Ce n’est pas le moment, lui dit Lucemon d’un ton de reproche.
_Puisque nous sommes sur le web japonais, je vais essayer en contact avec Jérémie, décida Julien. J’espère qu’il va me recevoir. Jérémie ? Jérémie ?
_La Terre au réseau, répondit la voix de Jérémie dans son casque. Tout va bien ? On dirait que tu n’es pas tout seul. Je vois deux digivices dont le tien et trois signaux de digimon.
_Je suis allé au monde humain et j’ai ramené du renfort, répondit Julien. Peux tu tous nous amener au monde réel ?
_Je fais ça tout de suite, annonça Jérémie. Phase une: dématérialisation !
Un instant plus tard, Julien, Lucemon, Tohma, Gaomon et Penguinmon se digitalisèrent tous pour devenir chacun une masse de données blanches.
_Phase deux: transfert ! reprit la voix de Jérémie à travers le réseau.
Toutes les données furent absorbées par un tunnel de taille étroite dans lequel elles circulèrent de manière très rapide avant d’atterir dans le scanner.
De l’autre côté de la machine, Jérémie était toujours assis devant son écran, entouré par ses camarades. Seul Guillaume manquait à l’appel puisqu’il était toujours assommé, chose qu’ Emilie ne cessait de reprocher à Ikuto depuis le départ de Julien, soit une quarantaine de minutes, ce à quoi Ikuto se défendait en affirmant qu’il avait eu raison car Guillaume les aurait rendu fous et l’un d’eux aurait certainement eu envie de l’étrangler. Les autres essayaient de prendre leur mal en patience et ne cessaient de prier Julien de se dépêcher de revenir afin d’arrêter leur supplice.
_Phase trois: matérialisation ! cria Jérémie.
A l’intérieur du scanner, les masses de données commencèrent à se rassembler chacune et reformant peu à peu des corps. Toutefois le scanner n’étant fait que pour une seule personne de la taille d’un adulte moyen, celui ci fut trop petit pour contenir tout ce monde et la porte s’ouvrit faisant basculer le groupe dans la pièce.
_Tohma, je suis malade, s’exclama Gaomon qui avait envie de vomir son dernier repas.
_MILIE ! cria Penguinmon.
Sortant le premier de la pile, Penguinmon fonça vers sa partenaire qui cessa tout de suite sa dispute avec Ikuto pour s’agenouiller et prendre le petit digimon dans ses bras.
_Penguinmon ! s’écria Emilie. Dis, t’as pas maigri ?
_Tu sais, je suis toujours en mouvement, se vanta Penguinmon.
_Jérémie, tu me feras le plaisir de tester tes idées avant t’utiliser un cobaye qui a manqué d’être effacé plusieurs et de se perdre complètement ! râla Julien.
_Tu t’en es sorti, non ? fit Jérémie en souriant largement.
Au même moment, Tohma s’approcha de l’écran de Jérémie qui cèda la place au génie et celui commença à regarder les différents programmes entrés dans la machine.
Regroupés autour de leur ami, les Tamers, Ikuto et les digimon observaient celui ci en silence n’osant pas émettre un seul son de peur de déranger la concentration de Tohma.
Soudain la porte dans le fond s’ouvrit brutalement laissant entrer un individu dont l’âge devait se situer entre la trentaine et la quarantaine. Il avait des cheveux noirs lui couvrant toute la tête et s’arrêtant peu avant ses épaules tandis que ses mèches recouvraient presque la totalité de son front. Regroupés autour de leur ami, les Tamers, Ikuto et les digimon observaient celui ci en silence n’osant pas émettre un seul son de peur de déranger la concentration de Tohma.
Soudain la porte dans le fond s’ouvrit brutablement pour laisser entrer un homme dont l’âge se situait entre une trentaine et la quarantaine. Il avait des cheveux noirs lui couvrant toute la tête et s’arrêtant peu avant ses épaules tandis que ses mèches recouvraient presque totalement sès mèches. Ses yeux étaient très petits colorés par des iris marrons avec de très fines lunettes rondes. Il portait un pull-over vert très clair et un jean noir sous une large blouse blanche ainsi que des chaussures marrons.
Il fixa d’un regard, à la fois amusé et sinistre, vers les jeunes devant l’ordinateur puis sortit un pistolet et visa un point près de l’écran et tira. Le projectile partit très vite et frôla de quelques millimètres la joue gauche de Tohma avant de toucher le mur.
_C’est … c’était … , bégaya Tohma impressionné et choqué.
_Tohma, est ce que tu crois aux fantômes ? demanda Gaomon qui venait de se retourner.
_Gaomon, ce n’est pas le moment de dire des bêtises, lui reprocha Mike.
Connaissant mieux que personne son partenaire, Tohma savait pertimment que celui ci ne plaisantait pas sur un sujet si sérieux. Il se retourna alors et s’immobilisa complètement dès qu’il vit l’homme à la porte tenant l’arme à feu.
_Vous ? Non ! C’est impossible ! s’écria Tohma.
_C’est un tel plaisir de te voir, Tohma-kun, s’exclama l’homme. Tu ne crois pas avoir quelque chose sur la conscience à propos de moi ?
Serrant ses poings, Tohma eut vraiment l’impression de vivre un incroyable cauchemar. Après tant d’années, ce visage haï venait le tourmenter à nouveau.
_Je ne te laisserais pas ennuyer à nouveau Tohma ! rugit Gaomon.
_Ton toutou est toujours aussi agressif, déclara l’homme. Tu n’as pas encore une muselière pour lui, mon garçon ?
_Je ne suis pas un chien ! cria Gaomon.
Le reste de l’équipe venait de se retourner et découvrit avec effroi l’homme devant eux. Alexia s’était déjà figée en entendant puis voyant le pistolet. Emilie, Virgile et Jérémie ne revenaient pas de leur surprise en reconnaissant l’homme. Julien semblait aussi effrayé qu’ Alexia tandis que Mike se demanda comment ils pourraient se sortir d’affaire. Ikuto réagit instinctivement et lança son boomerang vers l’homme mais celui ci tira un coup en l’air qui toucha l’arme et la fit tomber à terre.
_Ikuto-boy, s’exclama l’homme. Comme tu as grandi ! En plus, tu sembles civilisé à présent puisque tu portes des habits normaux.
_Je vais te foutre mon poing en pleine figure ! s’écria Ikuto.
_Quoique civilisé semble être un bien grand mot dans ton cas, fit l’homme. Je devrais dire que tu t’es adapté à une vie sociale.
_Ce type m’écoeure toujours autant, dit Emilie d’un ton dégouté.
_Mais qui est ce ? demanda Mike en fronçant les sourcils.
_C’est vrai que tu n’as pas suivi Savers, se souvint Emilie. Ce type est l’ordure la plus pourrie de l’univers: Kurata !
_Kurata ? s’exclama Julien. C’est ce type qui a causé tant d’ennuis au DATS il y a treize ans d’après les récits que Yoshino, Tohma et Ikuto m’ont fait !
_C’est un plaisir de se voir être aussi reconnu, se réjouit l’homme.
_Je vois que vous êtes toujours aussi dingue, déclara Tohma.
Comme touché par la remarque de Tohma, Kurata porta sa main gauche au cœur.
_Oh, Tohma-kun ! Comment oses tu ? Tu brises le coeur d'un si vieil ami en disant de pareilles choses ! déplora Kurata en reniflant.
_En aucun cas, vous n’êtes un ami, lança Tohma. De plus, vous n’avez pas de cœur donc il est impossible de le briser !
Une lueur sinistre s’alluma à cet instant dans le regard de Kurata puis il pointa son revolver vers Ikuto et tira. La balle allait atteindre celui ci en pleine poitrine mais Falcomon plongea pour le plaquer au sol.
_Vous êtes au courant que c’est une tentative d’assasinat ce que vous faites ? fit Tohma.
_Je veux plus qu’une tentative, s’exclama Kurata. Je vous tuerai tous !
_C’est de cette manière que vous voulez vous venger ? demanda Virgile.
_Me venger ? fit Kurata étonné. Vous n’y êtes pas du tout.
_Pourquoi nous attaquer alors ? s’étonna Gaomon.
_Je veux reprendre l’œuvre de mon élève: diriger le monde réel et pour cela, j’ai besoin que le portail soit toujours fermé afin de ne pas voir venir des membres du DS, déclara Kurata.
_C’est vous qui avez relancé le programme des Seigneurs Démons ? comprit Julien.
_Qui veux tu que se soit ? Seul un scientifique aussi brillant que moi aurait pu prendre la décision avec le courage qu’il en coûte de réaliser une telle expérience, répondit Kurata.
_Vous êtes un monstre ! cria Mike. Kogure s’était servi d’une subtance remplaçant le sang mais, vous, vous n’avez pas hésiter à utiliser les vies de dizaines d’humains !
_Je vous rappelle que le monstre, comme vous m’appelez, peut vous éliminer à tout moment. Si vous souhaitez rester en vie le plus longtemps possible, je vous conseille de rester polis avec moi ou celle ci prendra vite fin, les menaça Kurata.
Tirant un nouveau coup de semonce, Kurata pointa son arme vers Julien et la balle passa à quelques millimètres de sa tempe ce qui eut pour réaction de faire s’évanouir le garçon tombant alors sur son partenaire.
_Vous n’avez pas le droit ! s’écria Tohma.
_Je crois que je vais commencer par toi d’ailleurs, mon cher vieil ami, reprit Kurata en pointant son arme vers le génie aux cheveux blonds.
_Je ne te laisserai plus jamais faire du mal à Tohma ! rugit Gaomon.
Au moment où Kurata appuya sur la gachette du pistolet, Gaomon bondit et réalisa un superbe salto pour s’interposer devant Tohma recevant la balle dans le dos et s’écroula au sol.
_GAOMON !!!!! hurla Tohma.
En voyant son partenaire tomber sur le sol, Tohma ressentit comme un coup de poignard qui venait de lui traverser la poitrine pour l’atteindre en plein cœur. Ses poings se serrèrent davantage et il cessa toute approche logique pour se précipiter vers Kurata. Son corps tout entier s’était recouvert de digisoul et il fondit sur leur adversaire pour lui envoyer le plus violent coup de poing qu’il n’avait jamais donné de sa vie entière. Celui ci bascula en arrière et tomba tête première contre un mur sur lequel il s’assomma.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mer 21 Nov - 23:01

Constatant son ennemi déjà à terre, Tohma se calma mais n’osa pas se retourner. Il ne voulait pas voir son partenaire, son ami, faible et surement agonisant. Finalement il le fit, très hésitant et lentement, lorsqu’il aperçut de nombreuses données sur le côté où Gaomon avait été blessé.
Devenant livide, Tohma accourut vers son partenaire et s’agenouilla auprès de lui posant ses mains derrière sa tête qu’il releva un peu.
_Non ! Gaomon, ne meurs pas ! supplia Tohma.
Dans les yeux de Tohma naquirent de grosses larmes qui tombèrent sur le ventre de Gaomon qui regardait son partenaire avec un sourire confiant.
_Tout va bien, Tohma, assura Gaomon.
Tandis que les yeux de Tohma ne cessèrent de se remplir de larmes, les données autour du digimon rentrèrent dans sa blessure puis celle ci se referma subitement. Le digimon se redressa alors et sourit à Tohma.
_Gaomon ? Par quel miracle … ? demanda Tohma sans pouvoir réprimer un sanglot.
_Les digimon ne peuvent mourir que de l’attaque d’un autre digimon, expliqua Gaomon. Certes, une arme humaine peut blesser mais elle ne tue pas car nos corps se régénèrent.
Les yeux encore emplis de larmes, Tohma sourit puis tendit ses bras pour serrer très fort son partenaire contre lui.
_Tohma …, murmura Gaomon.
Après ces instants de grand suspense, Tohma décida de se remettre au travail tandis qu’ Emilie ordonna à Jérémie et Digimon de ligoter Kurata. Durant cet interlude, Guillaume se réveilla de son sommeil forcé et voulut attaquer Ikuto mais Mike les sépara en les obligeant tous deux à aller dans un coin différent.
Presque une heure plus tard, Tohma avait finalement réussi à réparer la connexion du portail entre le monde réel et le Digital World et s’était penché sur le moyen d’en ouvrir un entre le monde réel et le monde humain. Il utilisait pour cela divers algorythmes très compliqués lorsque subitement le visage de Miki apparut à l’écran.
_Tohma ? Que se passe t-il ? demanda Miki étonnée.
_De nouvelles activités pour toi et Megumi, répondit Tohma. Je transfère toutes les données à propos du monde réel sur la base de données du DS.
En un seul clic, Tohma commanda le transfert des données qui sembla vraiment surprendre Miki restant la bouche fermée.
_Cela signifie que tu as fini ? demanda Emilie.
_Le portail est ouvert et il le restera, assura Tohma.
_Il est temps de partir, déclara Julien.
_Je vais ouvrir un portail, annonça Tohma.
Réalisant plusieurs manipulations sur l’ordinateur, Tohma ouvrit un portail au milieu de la pièce vers lequel les jeunes s’approchèrent. Soudain Alexia leva son bras droit:
_Portail digital, open ! cria Alexia. Bingo !
_Tu te sens bien, Alexia? s’étonna Virgile.
_Bien sur ! On va repartir dans de nouvelles aventures ! s’exclama Alexia. Bingo !
A ce moment, Emilie rejoignit Alexia et leva aussi le bras.
_Oui ! Portail digital, open ! cria Emilie. Bingo !
_Dire que je croyais avoir tout supporté avec ma soeur et Chika, songea Tohma.
_Les filles sont stupides et incompréhensibles, soupira Virgile.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Demidevimon
L'administrateur qui est ami avec Davis
L'administrateur qui est ami avec Davis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5021
Age : 30
Localisation : La plus belle ville du monde
partenaire digimon : Mon Demidevimon tout mignon à moi
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Dim 25 Nov - 0:30

Ahahahah !! bien fait pour gaomon Twisted Evil !!

Nan j'avoue ca se fait pas ! Donc kurata est revenu lol ! IL est aussi sadique que dans la série à ce que je vois ^^ !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo.free.fr
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mar 27 Nov - 15:00

82] KURATA EXPLIQUE TOUT




Rentrant en premiers dans la salle de contrôle du DS, les Tamers furent accueillis par les digimon qui accoururent vers eux. Alexia prit dans ses bras Otamamon et le serra très fort contre elle. Demidevimon se percha sur l’épaule de Virgile et tous deux échangèrent un clin d’œil tandis que Virgile leva le pouce droit. Mike et Demisorcemon se serrèrent la main.
_Guillaume ! cria Blackagumon.
Blackagumon voulut sauter au cou de son partenaire mais celui ci le repoussa d’un coup de poing qui le fit tomber au sol. Aussitôt Agumon accourut vers lui et l’aida à se relever.
_Ah ! Tu as blessé mon oto-chan ! s’écria Agumon.
_Guillaume …, murmura Blackagumon en baissant la tête.
Le digimon vit alors son Tamer détourner la tête et croiser les bras contre la poitrine. Vexé, il décida alors de bouder et partit rejoindre Masaru avec Agumon et évita de regarder Guillaume, les bras croisés contre son corps.
Au même moment, Ikuto et Falcomon entrèrent dans la pièce suivi par Kurata qui avait les mains liées dans le dos. Derrière eux se tenaient Tohma et Gaomon obligeant leur prisonnier à avancer. Lorsque celui ci fut entré dans la salle, ce fut une réaction de surprise totale pour chacun des membres du DS.
_KURATA ! crièrent ensemble Masaru et Suguru.
Le père et le fils voulurent se jeter sur Kurata qui paniqua en les voyant mais Gaomon s’interposa en frappant ses poings sur leur tête à chacun.
_Kurata semble avoir beaucoup d’informations à nous révèler et nous ne pouvons pas prendre le risque de passer à côté, répliqua Gaomon. Alors calmez vos poings ou je vous distribue des chataignes gratuites !
_Kurata … comment diable un tel … miracle est il possible ? s’exclama Satsuma.
_Peut être que même le Diable n’a pas voulu de lui, rigola Yushima.
En croisant momentanément le regard féroce de Satsuma, Kurata sentit ses entrailles se geler mais tenta de jouer une dernière carte.
_Satsuma-kun ! Yushima ! Comme vous m’avez manqué mes chers vieux amis ! Je n’arrête pas de penser à tout ces bons moments que nous avons vécu ensemble ! s’exclama Kurata.
_C’est beau essayer mais plus j’essaie de m’en souvenir et moins je me souviens. C’est une chose vraiment étrange, non ? répliqua Yushima.
_La mémoire est une chose incroyable, ajouta Satsuma.
_Allons, mes amis ! Il faut oublier ces vieilles rancoeurs, fit Kurata.
_Crois tu qu’on peut pardonner à un assasin sans scrupule ? lança Suguru.
Se retournant vers lui, Kurata feignit l’étonnement incroyablement bien simulé.
_Mais je ne suis pas un assasin, se défendit Kurata comme choqué.
Brusquement, il se prit un violent coup de poing par derrière qui le fit basculer à terre. Se roulant sur le sol, il aperçut Tohma qui le saisit fermement par le col de pull-over.
_Ecoutez bien ce que je vais vous dire car je ne le dirai qu’une fois ! Un: sachez que dans ce monde, vous êtes connu comme un criminel de guerre et toutes les autorités ont pour ordre de vous capturer si elles vous voient ! Deux: je vous conseille de parler car personne ne vous viendra plus jamais en aide ! Et trois: si vous refusez de parler, je vous enferme dans une pièce avec Masaru et le professeur Daimon ! s’écria Tohma.
Tohma relâcha alors Kurata qui chancella sous le choc mais réussit à rester debout. Il vit alors le visage des deux Daimons qui semblaient n’attendre que la permission de Tohma pour lui refaire le portait. Paniqué, Kurata se tourna rapidement vers Satsuma et Yushima.
_Je vais parler ! annonça Kurata devenu pâle. Mais avant je peux avoir une chaise ?
_Je regrette mais si j’accède à votre requête, Yushima-san va être obligé de m’arrêter pour destruction de bien public, répondit Satsuma.
_Je ne comprends pas, fit Kurata surpris.
_C’est simple. Si on vous laisse vous asseoir sur une chaise, nous serions obligés de la brûler pour la désinfecter, expliqua Yushima non pas sans afficher un certain sourire.
_A présent, expliquez nous ce qui s’est passé après Belphemon, voulut savoir Yoshino. Nous vous avions vu comme aspiré ! Nous croyions que vous étiez morts !
_J’ai voulu faire exploser une bombe qui détruirait le Digital World mais rien ne s’est passé comme prévu. A la place, un gigantesque portail s’est ouvert et j’ai été aspiré dans l’espace indimensionnel, répondit Kurata. C’était … effrayant et horrible … je flottais tout le temps au gré des différents flux …
_Comment en êtes vous sortis ? demanda Raramon. Vous étiez d’ailleurs mieux là bas !
_Kogure m’a libéré six ans plus tard, dit Kurata.
_Six ans … autrement dit un an après avoir présenté son mémoire, songea Satsuma.
_Pourtant j’aurai cru avoir passé des siècles, reprit Kurata en frissonnant. Néanmoins je ne vieillissais pas, je n’avais ni faim, ni soif, ni fatigue, ni douleur …
_C’est normal, intervint Kudamon. L’espace interdimensionnel n’est régi par aucune limite de temps et toutes les sensations éprouvées dans n’importe par quel monde disparaissent.
_Pourquoi Kogure vous a t-il cherché ? s’étonna Ikuto.
_Il était son maitre, se rappela Tohma. Je l’ai lu dans les dossiers que nous avons sur Kogure.
_C’est exact et il était mon plus brillant étudiant, reconnut Kurata. Cependant cela ne m’étonne pas le moindre du tout avec sa glorieuse origine.
_Glorieuse origine ? répèta Alexia. Il vient d’une famille royale ou quelque chose comme ça ?
_Je n’ai rien lu de tout cela. D’après mes informations, Kogure a été placé à sa naissance dans un orphelinat et a reçu chaque année, depuis le collège, des bourses qui l’ont aidé à devenir un scientifique, révèla Tohma.
_Vous connaissiez les parents de Kogure alors ? fit Yushima à Kurata.
_Eh bien, Kogure … était mon fils, déclara Kurata.
_QUOI ? cria toute l’assemblée dans la salle.
_Si cela est exact, vous aviez donc un fils de huit ou neuf ans quand nous sommes partis au Digital World, songea Suguru. Pourtant vous avez toujours affirmé ne pas avoir de famille.
_C’était une stupide erreur de jeunesse, soupira Kurata. J’avais beaucoup bu et … Enfin quand cette femme l’a mis au monde, je l’ai tué et j’ai placé le gamin dans un orphelinat en surveillant ses évolutions pour savoir si il était digne de moi ou non.
_Ce type n’a aucun cœur, fit Mike dégouté.
_J’ai envie de lui envoyer une patate en pleine poire, s’exclama Virgile.
_Retiens toi ! Il faudra que tu te laves la main qui sera toute souillée à son contact, fit Emilie.
_Soit ! reprit Satsuma en toussant un peu pour ramener l’attention à lui. A présent, qu’avez vous fait avec Kogure ?
_Kogure m’a parlé d’un grand projet où il pourrait transformer le Digital World et faire des digimon comme de simples chiens domestiqués. Il voulait ensuite les utiliser pour dominer le monde. C’était fantastique ! s’exclama Kurata.
_Ce n’est pas vraiment le mot que je choisirai, soupira Julien écoeuré.
_Pour cela, j’ai ouvert en toute discrétion, un portail menant au Digital World d’où j’ai cherché un autre monde pour nous en servir de base. Ce fut le monde réel. Dans ce monde, nous avons découvert que les digimon étaient connus et appréciés comme étant un dessin animé et nous avons relancé le succès en produisant une cinquième saison, continua Kurata.
_Vous ne vous êtes pas fait peur en vous voyant à l’écran ? rigola Virgile.
_Tandis que Kogure a réalisé le scénario pour l’envoyer à une chaine télévisée, je me suis occupé de localiser les Digimon Olympes, les Guerriers Royaux et les temples où étaient enfermés les digi-œufs des Seigneurs Démons, poursuivit Kurata. Ensuite Kogure a poursuivi et tué les Guerriers Royaux en récupérant leurs données tandis que je suis allé prendre les digi-œufs des Seigneurs Démons.
_Et que comptiez faire des Digimon Olympes ? s’écria Lunamon furieuse.
_Par rapport aux digimon que nous détenions, leur puissance était vraiment limitée. Nous les avons donc effacé du Digital World, répondit Kurata d’une voix froide.
_Effacé du Digital World ? répèta Relena choquée.
Serrant très fort Lunamon contre elle, Relena sentit ses yeux se remplir de larmes et songea que Lunamon aurait pu être effacée définitivement empêchant tout rencontre avec elle.
_Lunamon … , sanglota Relena.
_Je suis là, Relena. Tout va bien, assura Lunamon.
Lunamon leva alors ses oreilles et les frotta contre les joues de sa partenaire pour la consoler. Au même moment, Jérémie passa un bras derrière ses épaules et elle posa alors sa tête sur l’épaule gauche de son ami.
_Mes poings me démangent de plus en plus, grogna Suguru.
_Qui a provoqué l’inondation ? demanda Kudamon.
_C’était Kogure: je l’ai vu briser un barrage, rapporta Masaru.
_Kogure a commencé mais depuis le monde réel, j’ai supprimé tous le barrages du Digital World engloutissant à jamais ce monde sauvage, déclara Kurata. Ensuite j’ai recrée un nouveau monde dont les paysages m’ont été demandé par Kogure. J’ai aussi reprogrammé les digimon de manière à ce qu’ils obéissent toujours aux humains.
_Et après ? voulut savoir Raramon.
_Vous connaissez la suite: c’est l’œuvre de Kogure, répondit Kurata. Ce monstre a osé m’enfermé dans une cellule et dominé seul ce monde.
_Quand vous êtes vous libéré alors ? demanda Yushima.
_Au moment où vous étiez au monde réel quand Craniunmon fut battu, répondit Kurata. J’ai repris les choses en ordonnant au reste des Guerriers Royaux de détruire tout. Ensuite je me suis servi de la profonde rancune que Kogure vouait à Satsuma-kun pour imaginer un plan où Sleipmon dévasterait le monde réel. J’étais persuadé que vous ne pourriez pas l’attaquer …
_Quoi ? s’écria Satsuma dont le volume sonore aurait presque pu couvrir le bruit d’un avion.
_Mais la vidéo où nous voyions Kogure … , se rappela Alexia.
_Il l’a obligé à la faire avant de le tuer, la coupa Emilie.
_Mais c’était un suicide ! s’exclama Yoshino.
_Un suicide ? fit Emilie en éclatant de rire. Vous croyiez toujours à cette hypothèse sans aucun fondement ?
_Alors ce serait un meurtre en pièce close ? Mais comment ? demanda Mike. Je ne vois pas comment il a pu ressortir.
_Si c’était un suicide, où donc est passé l’arme ? commença Emilie. Non, elle n’est pas là car ce n’est pas le vrai lieu du crime !
_Exact, approuva Satsuma. Si cela s’était produit dans la pièce, nous aurions trouvé une quantité de sang puisque c’est une balle logée au cœur qui est la cause de la mort.
_Mais je n’ai rien vu de cela en l’examinant, songea Tohma.
_Tu as uniquement pris le pouls et vérifié ses yeux pour connaître la date de la mort mais tu n’as pas fait attention au trou dans sa blouse, répliqua Satsuma. Un tel trou n’a qu’une seule origine: une blessure par balle.
_Mais la blouse ne comportait aucune trace de sang, dit Tohma.
_Il a probablement nettoyé toutes les tâches dessus, à défaut de ne pas pouvoir lui passer une autre, expliqua Emilie.
_Ainsi il a donc obligé Kogure à dire son texte puis à écrire la lettre d’adieu avant de le tuer. Ensuite il nettoie le sang et emmène le corps pour l’installer au laboratoire secret et verrouille la porte. Ne sachant pas qu’une autre personne travaillait avec Kogure, nous avions l’illusion d’une pièce hermétiquement close, résuma Satsuma. Me suis-je trompé quelque part ?
_Non, tout est tel que vous avez décrit, reconnut Kurata en baissant la tête.
_Vous avez tué votre propre fils ? s’écria Suguru furieux.
_Il avait osé me dépasser, lâcha Kurata.
_Pour grandir et devenir un homme, un fils doit dépasser son père ! s’écria Suguru.
_Du calme, Suguru-kun ! aboya Satsuma. Qu’avez vous fait après ?
_Après la fin du combat, j’ai ouvert le portail par lequel vous êtes repartis avec les digimon. Je voulais dominer ce monde sans aucune gêne, répondit Kurata.
_Et durant deux mois et demi, vous avez redonné vie aux Seigneurs Démons en leur donnant des victimes humaines comme nourriture, ajouta Mike.
_Existe t-il un moyen de les affaiblir ? demanda Ikuto.
_Il sont naturellement forts et j’ai doublé leur puissance, révèla Kurata. Vous ne serez jamais en état de vaincre mon arme suprême !
_Dans ce cas, vous allez travailler pour mettre au point un moyen destiné à nous aider à les combattre, résolut Yushima.
_Je refuse, déclara Kurata.
_Dans ce cas, nous sommes contraints de vous transférer auprès des autorités les plus compétentes pour s’occuper de vous, annonça Satsuma.
Surpris, Yushima arqua un sourcil et fixa son ami sans comprendre.
_Satsuma-kun, nous ne pouvons pas le déférer devant la justice. Il porte en lui des informations pouvant nous aider à …
_Yushima-san, nous avons appris tout ce qu’il fallait et puisqu’il refuse de collaborer, nous n’avons plus le droit de le conserver dans nos locaux. C’est la loi, décréta Satsuma.
_Tu sais bien que je peux m’arranger avec cela, fit Yushima ennuyé.
_Je me suis toujours conformé à la loi, Yushima-san, et je continuerai toujours, assura Satsuma. Nous le déferons immédiatement.
Au milieu de la pièce, Kurata tremblait littéralement car il savait qu’être déférer auprès des autorités lui vaudrait uniquement une condamnation à mort. Par contre, il pourrait certainement trouver un moyen de s’en sortir avec plus de temps mais pour gagner ce temps, il devait accepter la collaboration.
_Attendez ! Je … J’accepte de vous aider ! s’écria Kurata.
_Que pouvez vous faire ? demanda Satsuma.
_Je peux essayer de trouver une faille dans mes recherches, dit Kurata.
_Essayer ? Cela n’est pas assez pour justifier de vous garder, déclara Satsuma intransigeant.
_je veux dire … J’ai déjà une idée sur comment procéder ! Je trouverai, assura Kurata dont le visage était devenu aussi blanc que sa blouse.
_Dans ce cas, j’accepte, décida Satsuma. Tohma, conduis le à un laboratoire et j’exige une sécurité maximum !
Ainsi Tohma sortit avec Gaomon en poussant Kurata devant lui puis le visage de Satsuma dessina un large sourire d’amusement.
_Ton plan a remarquablement bien marché, jugea Kudamon.
_Plan ? s’écria Yushima. Tu veux dire que depuis tout à l’heure, tu bluffais ? Tu n’avais aucunement l’idée de le déferer ?
_Bien sur que non, répondit Satsuma, mais avec tes réactions, cela a aidé Kurata à réagir beaucoup plus vite.
_Tu es un manipulateur, Satsuma-kun ! rugit Yushima.
_Moi, je dirai plutôt le meilleur comédien qui existe, fit Kudamon en se frottant contre la joue de son partenaire.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 26
Localisation : Irgendwo da draußen...
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mar 27 Nov - 21:48

Kudamon kawaii xD

Le Professeur Daimon et Masaru : tel père tel fils prend tout son sens u_u"

Et Guillaume qu'est toujours pas gentil, il lui faut kwa pour être content ?

La suite ! ^^

_________________


*~ Ich träume von dir, und wünsch' du wirst hier. Ich warte auf dich, mag' dich unendlich ! ~*

Revenir en haut Aller en bas
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mar 27 Nov - 22:27

Citation :
Kudamon kawaii xD
regle n°1: Kudamon est toujours kawai.
regle n°2: si quelqu'un ne le trouve pas bien et encore moins mignon, appliquer la regle n°1

Citation :
Le Professeur Daimon et Masaru : tel père tel fils prend tout son sens u_u"
et encore ... tu n'as pas vu ce qu'il fait dans un prochain chapitre ...
pire que son fils TT_TT


Citation :
Et Guillaume qu'est toujours pas gentil, il lui faut kwa pour être content ?

euh .. une bombe ? Laughing

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mer 28 Nov - 21:59

83] GUILLAUME SE REVOLTE




Dans la salle de contrôle du DS, l’ambiance était relativement tendue à cause des révèlations faites par Kurata mais aussi par le fait de savoir les sept Seigneurs Démons en liberté à travers le monde réel sans savoir où ils pouvaient être.
_Pourquoi ne nous les voyions nous pas ? demanda Yoshino. Ils sont bien assez visibles et font beaucoup de dégâts pour être remarqués !
_A moins que la plupart ne se cache, émit Demisorcemon.
_Tu crois qu’on peut cacher un digimon de dix ou quinze mètres de haut facilement ? C’est impossible, rigola Julien. Ou alors il faudrait avoir un digivice !
_Et si c’était l’astuce ? suggèra Chika. Si Kurata les avait enfermé quelque part pour n’en lâcher que deux ?
_Si c’est le cas, je lui ferai avouer très vite, déclara Satsuma.
Devant cette nouvelle affaire, les Tamers décidèrent de rentrer jusqu’à découvrir du nouveau. Ils n’eurent pas à attendre longtemps car deux plus tard, la présence d’un Seigneur Démon fut répéré en Suède.
Un portail digital s’ouvrit donc au-dessus de terres recouvertes d’une profonde couche de neige quelque part en Suède. Après s’être relevés assez rapidement, le froid aidant beaucoup à cela, ils tentèrent de répérer des signes d’activité prouvant la proximité d’un Seigneur Démon mais ne remarquèrent absolument rien.
_Ils doivent être experts en camouflage, songea Julien. Je ne vois rien nulle part.
_Je pense qu’on aurait plus de chances de les trouver près d’une ville, fit Yoshino.
_Tout juste, Yoshino-san, s’exclama Tohma. Notre ennemi se trouve derrière cette colline aux abords d’une petite ville.
_Pourquoi Miki et Megumi ne nous ont pas transporté plus près ? ronchonna Virgile.
_Car elles n’ont pas encore l’habitude d’ouvrir le portail vers votre monde, répondit Tohma.
_Allez viens, Virgile ! T’as peur d’user tes baskets ? lança Emilie moqueuse.
Pour toute réponse, la jeune fille reçut une boule de neige derrière la tête lorsqu’ Alexia s’occupa de son petit ami en mélangeant ses mèches ce qui le fit hurler. Ainsi l’équipe gravit la colline d’où ils aperçurent en contrebas un Barbamon et la ville non loin de là.
Fixant le digimon, Tohma son ordinateur vers celui ci qui était équipé d’une webcam puis le filma au moment où il tournait sa tête. Ensuite le jeune homme zooma l’image au niveau de son front et découvrit un symbole violet représentant la moitié du bas d’un rectangle. Des deux côtés partaient un angle droit qui étaient traversés par une ligne les unissant.
_C’est bien un Seigneur Démon, jugea Ikuto.
_Donc si on bat celui ci, il en restera plus que six à se faire ! s’exclama Virgile joyeusement.
_Baka ! Tu crois que cela se passera si facilement ? lança Emilie.
_Mais oui ! il suffit d’avoir un peu confiance ! répliqua Masaru. Regardez comment se bat le grand Daimon Masaru-sama !
_Par confiance, il veut dire qu’on ne doit en aucun cas lui faire confiance, fit Tohma.
Grace à leurs partenaires, Penguinmon, Demidevimon, Otamamon, Demisorcemon, Lucemon, Dorumon, Kudamon, Agumon, Gaomon, Raramon, Falcomon, Lunamon et Biyomon évoluèrent rapidement en Gryphomon, Megidramon, Rosemon, Warsorcemon, Clavisangemon, Dorugoramon, Sleipmon, Shinegreymon, Miragegaogamon, Rosemon, Ravemon, Dianamon et Phoenixmon.
Voulant se donner un maximum de chances, les équipiers décidèrent d’unir leurs pouvoirs. Ainsi ils libèrerent leur digisoul qui s’unit à celle de leur équipier. Gryphomon fusionna avec Sleipmon en Sleiphomon, Rosemon et Rosemon en Rosemon, Megidramon et Ravemon en Megidravmon, Warsorcemon et Miragegaogamon en Miragesorcemon, Clavisangemon et Phoenixmon en Feuangemon et enfin Dorugoramon et Dianamon en Diadramon. Seul Shinegreymon demeura normal bien que Masaru se tenait sur son épaule prêt à attaquer et à lutter contre l’adversaire.
Rapidement les digimon encerclèrent Barbamon puis Miragesorcemon utilisa son attaque Boulet Magique qui projeta son boulet en pleine face de son adversaire au même moment que Rosemon concentra son attaque Tentations Interdites sur son ventre. Dans l’instant qui suivit, Sleiphomon, Megidravmon, Feuangemon et Shinegreymon déclenchèrent un véritable tourbillon de flammes autour du digimon.
_Je crois qu’on va l’avoir, constata Ikuto satisfait.
_Je l’avais bien dit d’avoir confiance, s’exclama Virgile.
_Tu te souviens de l’attaque de la base ? rappela Mike. Tu étais très confiant et au final, on subit une belle défaite.
_Mais pourquoi vous me balancez vous toujours cette anectode sur le tapis ? s’écria Virgile.
Derrière eux, Guillaume serrait les poings et songea qu’il voulait pas les voir gagner. Il secoua la tête et se dit qu’il devait être le meilleur, le plus fort. C’était donc à lui de combattre et détruire les Seigneurs Démons.
Tournant la tête, il vit Blackagumon qui refusait de le regarder, boudeur, et n’avait pas voulu évoluer tout à l’heure avec les autres digimon. Guillaume songea que c’était une erreur puisqu’il était son Tamer. Blackagumon devait lui obéir.
_Blackagumon, évolue maintenant et détruis Barbamon ! ordonna Guillaume.
_Je ne suis pas un chien. Je n’ai pas à t’obéir, répliqua Blackagumon.
_Je ne te dois rien ! Tu es juste un digimon ! Tu es fait pour combattre uniquement ! Tu ne penses qu’à ça ! lança Guillaume.
_Si tu penses cela, je n’évoluerai pas, rétorqua Blackagumon. Je ne veux pas combattre ainsi !
_Je ne te demande pas ton avis ! s’écria Guillaume. Vas combattre maintenant !
Au fur à mesure que Guillaume parlait en s’énervant, son corps se recouvrait d’une étrange digisoul complètement noire puis celle ci toucha son digivice qui la transmit à Blackagumon. Ressentant cette sombre et puissance énergie, Blackagumon voulut lutter contre mais celle ci était bien trop forte pour lui. Il se mit alors à évoluer et son corps grandit pour prendre la forme de Milleniunmon mais celui ci était pourvu de deux têtes tandis que tout son corps étaient parsemé par des données.
_Zeepmilleniunmon … , reconnut Guillaume pleinement satisfait. Parfait ! On va voir qui est le meilleur Tamer ici !
Bien que Guillaume ne sembla pas le remarquer, Zeepmilleniunmon avait échappé à tout contrôle et se précipitait vers le combat lorsqu’il utilisa son attaque Chrono Paradoxe. Celle ci créa un désordre parmi les attaques si bien que chacune furent inversées: Shinegreymon encaissa l’attaque Boulet Magique de Miragesorcemon et tomba au sol, Sleiphomon reçut les Flammes Célestes de Feuangemon le projetant contre un rocher, Diadramon subit l’attaque Tentations Interdites de Rosemon l’envoya à terre, Miragesorcemon se prit l’attaque Thunderfire Power Max de Megidravmon et fut lancé contre un arbre, Rosemon fut jetée au sol par l’attaque Gloire Explosive de Shinegreymon et Megidravmon reçut le déluge de flammes déclenché par Sleiphomon le clouant au sol.
Dans la chute de Shinegreymon, Masaru avait été jeté lui aussi et avait été projeté sur un rocher contre lequel il s’était assommé.
_Au moins, on n’aura pas subir son fameux discours « otoko no hito desu », soupira Yoshino.
_Qui est ce digimon ? demanda Emilie inquiète en fixant Zeepmilleniunmon.
Ayant écarté tous les digimon, Zeepmilleniunmon fonça vers Barbamon entourant celui ci de données lorsque le digimon créa des centaines de glaçons autour d’eux et les projeta sur son adversaire mais celui ci sembla insensible et resta debout.
_C’est parfait, jugea Guillaume d’une voix froide derrière eux. Continue ainsi !
Surpris, tout le monde se retourna vers lui et aperçut le corps du garçon recouvert complètement de digisoul noire, le regard devenu fixe et impénétrable et les poings serrés.
_Continue, Zeepmilleniunmon ! Continue ! Montre leur bien à tous que je suis le plus fort Tamer ! s’écria Guillaume.
_Que tu le veuilles ou non, Emilie, je le frappe cette fois ! s’écria Virgile.
S’élançant à travers tout, Virgile courut sur la neige et voulut frapper Guillaume mais quand il parvint à la hauteur de celui ci, la digisoul noire s’intensifia incroyablement et nourrit davantage Zeepmilleniunmon tandis que Guillaume l’utilisa pour envoyer un coup de poing à Virgile qui vola sur plusieurs mètres et s’étala dans la neige.
_Il y a bien longtemps que nous n’avions pas vu ce type de digisoul, constata Tohma. J’aurai voulu ne jamais la revoir …
_La dernière fois, Masaru avait une raison: il était en colère. Mais là … Guillaume n’a aucune raison d’être en colère, objecta Yoshino.
_Je ne crois pas que la colère soit l’unique moyen de libérer ce type de digisoul, déclara Satsuma. Il y a six autres: la fierté, la luxure, la gourmandise, l’avarice, la paresse et l’envie. Dans cette affaire, je crois que Guillaume souffre d’une soif de pouvoir soit la gourmandise.
_Mais Guillaume ne pense qu’à aider les autres ! Il ne pourrait jamais faire une telle chose ! Jamais ! s’écria Alexia en pleurant.
_Il a changé, imoto-chan, déclara Emilie soucieuse. Guillaume Etienne a changé. J’aurai du le comprendre avant. Quand j’ai manqué de tomber dans le vide dans le métro, il n’a bougé d’un pouce et c’est Virgile qui est venu me porter secours.
_Ce n’est pas possible ! Guillaume n’est pas ainsi ! s’exclama Chika.
_Ca ne sert à rien de discuter, lança Virgile. On fait comme on a l’habitude et c’est tout !
_Je suis d’accord ! Il n’aura que ce qu’il mérite, répliqua Ikuto.
_Vous n’avez aucun cœur, dit Relena en versant plusieurs larmes tandis que Jérémie avait posé une main sur son épaule.
Soudainement, ils entendirent un redoutable cri sauvage et puissant qui déchira le silence de la campagne puis aperçurent Sleiphomon qui fut projeté dans les airs avant d’atterir de façon massive en réalisant une cratère de deux ou trois mètres. Aussitôt Emilie et Satsuma accourirent vers lui qui se redressa quand Emilie aperçut une immense entaille sur le côté droit tandis que Satsuma en vit trois de l’autre côté et une sur le dos.
_Sleiphomon, tu ne peux pas continuer ainsi ! s’écria Emilie.
_C’est vrai. Tu vas mourir si tu retournes combattre, ajouta Satsuma.
_Milie, je veux encore combattre ! s’écria Sleiphomon avec la voix de Gryphomon.
_Satsuma, nous ne pouvons pas arrêter ou il va dévaster tout autour de lui sans jamais s’arrêter ! Nous devons continuer ! continua Sleiphomon avec la voix de Sleipmon.
A travers le champ de bataille, la neige avait été déblayé avec les attaques et les digimon tombant à terre et celui ci ressemblait maintenant à un sol lunaire avec tous cratères creusés par la projection d’un digimon.
Tous les digimon étaient en aussi mauvais état que Sleiphomon. A côté de Miragesorcemon, Mike et Tohma avaient constaté la destruction de ses habits et de nombreuses entailles dans son armure mais le digimon s’était relevé tout de même. Agenouillées auprès de Rosemon, Yoshino et Alexia posaient leurs mains sur les écchymoses et blessures sur les bras et les jambes de leur partenaire mais celle ci se leva aussi. La tête ensevelie contre le torse de Jérémie qui la serrait dans ses bras, Relena n’osait plus regarder Diadramon dont l’armure était tombée tellement elle avait été entaillée livrant un corps couvert de blessures.Toutefois il se redressa à son tour voulant combattre encore. Le visage caché entre ses mains, Chika sanglotait tandis que Julien avait posé sa main sur son épaule en fixant leur partenaire qui était blessé gravement aux ailes et avec des entailles sur toute l’armure mais celui ci se leva aussi. Près de Megidravmon, Virgile et Ikuto fixaient les blessures sur tout le corps du digimon quand celui ci se releva. Enfin Shinegreymon se leva aussi en songeant que Masaru serait déjà debout si il n’était pas assommé, le corps complètement couvert d’entailles.
Dans le ciel, Zeepmilleniunmon volait seul car Barbamon semblait avoir étrangement disparu et crachait des flammes partout autour de lui détruisant les rochers, les arbres … et faisant fondre la neige.
Décidés à combattre à nouveau, les digimon se ruèrent vers Zeepmilleniunmon et l’entourèrent. Diadramon puisa dans ses dernières forces l’énergie néccessaire pour invoquer incroyable source d’énergie lunaire afin de constituer un filet qu’il lança sur leur adversaire. Celui ci réussit à prendre au piège le digimon puis Sleiphomon, Shinegreymon, Feuangemon, Megidravmon, Rosemon et Miragesorcemon utilisèrent respectivement leurs attaques Fire Sword & Spear, Gloire Explosive, Flammes Célestes, Thunderfire Power Max, Tentations Interdites et Lance Pouvoir. Toutes ces attaques déferlèrent sur Zeepmilleniunmon qui tomba au sol puis les données autour de lui scintillèrent et il utilisa son attaque Destruction Temporelle pour revenir dans l’état qu’il était avant l’attaque de Diadramon. Ensuite il enchaina avec Chrono Paradoxe pour faire apparaître devant lui une sphère réunissant le pouvoir de toutes les attaques employées précédemment puis la multiplia par six.
Après cela, il projeta chacune des sphère sur un des digimon créant alors une incroyable et redoutable explosion qui se remarqua à des centaines de kilomètres. Quand la fumée fut dispersée, les digimon étaient tous dans un cratère, allongés sur le sol sans réussir à bouger et inconscients pour la plupart.
_Ce digimon contrôle le temps, constata Mike. Il se régenère et nous attaque … Je ne vois pas quel est son point faible …
_FUYONS ! hurla Alexia.
Dans le ciel, Zeepmilleniunmon poussa un immense hurlement sauvage exprimant sa férocité puis ses données scintillèrent à nouveau pour utiliser son attaque Destruction Temporelle. Des données apparurent alors autour de chaque digimon. Quand celles ci eurent disparu, Sleiphomon, Miragesorcemon, Shinegreymon, Rosemon, Megidravmon, Diadramon et Feuangemon eurent disparu eux aussi car à la place se trouvaient Puffmon et Punimon, Pabumon et Poyomon, Botamon, Snowbotamon et Yuramon, Zurumon et Puwamon, Dodomon et Demimoonmon et Puttomon et Puwamon.
_Ils ont régressés tous au niveau Bébé, constata Ikuto.
_Il n’y a pas de plus bas niveau, fit Virgile partagé entre la peur et la frustration.
_Au moins, ils sont vivants, s’exclama Yoshino en serrant Yuramon contre elle.
_Nous n’allons pas le rester longtemps, je crois, répliqua Puffmon qui eut l’impression d’étouffer tant Satsuma le serrait contre lui. Pardon, Satsuma, mais peux tu me tenir moins fort s’il te plait ?
_Pardon, Puffmon, s’excusa Satsuma. Je croyais te perdre encore une fois.
Dans le ciel, Zeepmilleniunmon ne cessait de grogner en recevant toujours la digisoul noire émis par Guillaume qui semblait plutôt se réjouir de ce spectacle.
_Attaque encore ! Attaque encore ! cria Guillaume.
Poussant des hurlements terrifiant, Zeepmilleniunmon piqua vers le sol mais il finit par apercevoir ceux qu’ils devaient attaquer et sembla se figer sur place. Il se mit alors à grogner de manière étouffée quand une digisoul orange sortit de son corps. Celle ci commença alors à envellopper son corps et entra en contact avec la digisoul noire. Le digimon se mit alors à pousser des hurlements de douleur avant de se détruire complètement. Un digi-œuf noir avec des tâches jaunes et oranges se forma et tomba sur le sol.
_Que s’est il passé ? demanda Julien surpris.
_Black est mort ? fit Alexia peinée.
_Je pense qu’oto-chan a vu que nous étions faibles et son cœur de guerrier loyal s’est réveillé et il a refusé de nous attaqué. Ainsi il a voulu utiliser sa digisoul pour se libérer de la néfaste mais celles ci sont entrées en résistance et l’ont détruit, expliqua Botamon. Oto-chan …
Fixant le ciel où s’était tenu Zeepmilleniunmon et sans se soucier du digi-œuf, Guillaume cracha à terre de mépris.
_Dire qu’il voulait toujours se battre et se fait détruire comme un insecte … C’est d’un pitoyable ! On ne peut vraiment compter que sur soi-même, lança Guillaume.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Mer 28 Nov - 22:01

Le jeune homme plongea sa main dans une poche de son manteau et en sortit une bombe oscillatrice. Il la lança ce qui ouvrit un portail digital et sauta dedans.
_Je quitte cette équipe de nuls ! cria Guillaume. J’en ai assez d’être avec des gens qui m’empêchent d’otenir mon vrai potentiel et d’aller où je veux ! Au plaisir de ne plus jamais vous revoir !
Plongeant ainsi dans le portail, Guillaume se laissa glisser à l’intérieur puis celui ci se referma laissant toute l’équipe interdite. Durant de très longues minutes, personne ne put ouvrir la bouche pour prononcer une parole.
_Guillaume a vraiment changé … , dit Yoshino ébranlée.
_Neko-chan est devenu un tigre, fit Alexia en pleurant.
_En attendant, une question reste en suspens: où est Barbamon ? demanda Virgile. Est ce que Zeepmilleniunmon l’a détruit ou il a fui ?
_C’est difficile à dire, répondit Mike. Nous étions tous en train de discuter de Guillaume et n’avons pas surveillés le combat.
_Nous, nous avons vu, déclara le Puwamon d’ Ikuto. On combattait …
_C’était surprenant, ajouta Puttomon. Barbamon se tenait juste devant Zeepmilleniunmon quand tout un coup, il a disparu.
_C’est vrai, approuva Puffmon. Il a disparu comme par magie.
_Kurata n’a pourtant pas parlé de ce pouvoir, songea Tohma. Serait ce un effet qu’il ignore ?
_Si les Seigneurs Démons ont beaucoup de pouvoirs de ce genre, nous sommes plutôt mal partis, soupira Satsuma soucieux.
_Qu’importe ce qui arrivera, nous gagnerons toujours car nous sommes équipe ! s’écria Emilie. Nous avons toujours gagné ! Ensemble, nous avons combattu les mauvais Tamers, les Guerriers Royaux et Kogure et nous avons toujours gagné ! Cette fois encore, nous sommes ensemble et ensemble, nous réussirons à battre les Seigneurs Démons !
_Onesama a raison ! Ensemble, nous pouvons le faire, s’exclama Alexia.
_Sans Guillaume, nous le ferons quand même, ajouta Virgile.
_Ouais ! On va même une raclée aux Seigneurs Démons ! s’écria Ikuto.
_Le pouvoir combiné des humains et digimon vient à bout de tout, continua Yoshino.
_Attention Seigneurs Démons, la prochaine fois que vous croisez notre route, on vous renvoie dans le digi-œuf dont vous n’aurez jamais du sortir ! lança joyeusement Julien.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Demidevimon
L'administrateur qui est ami avec Davis
L'administrateur qui est ami avec Davis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5021
Age : 30
Localisation : La plus belle ville du monde
partenaire digimon : Mon Demidevimon tout mignon à moi
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Ven 7 Déc - 22:02

J'ai lu le 82 !! Il est super !

Kurata dit la vérité ou non ? Hum je ne sais pas, je pense qu'il est devenu gentil Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo.free.fr
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Lun 10 Déc - 20:48

84] DOUBLE ATTAQUE



Cinq ou six jours s’étaient écoulés depuis le combat en Suède qui avait marqué le départ de Guillaume hors de l’équipe, les Tamers étaient retournés chez eux dans l’attende, au mieux, d’obtenir de nouveaux renseignements ou, au pire, d’un nouveau combat.
Ainsi les six Tamers avaient repris une vie plus ou moins normale car ils voyageaient beaucoup entre leur monde, le Digital World et le monde humain. Emilie et Alexia passaient beaucoup de temps avec Yoshino soit pour visiter le Digital World et se faire de nouveaux amis avec des digimon soit pour aller faire du shopping au monde réel ou humain. Chika et Relena venaient souvent les rejoindre. Virgile passait tout son temps au Digital World avec Demidevimon, Ikuto et Falcomon à explorer toutes sortes d’endroits et à affronter des digimon. Mike passait presque tout son temps au monde humain pour essayer d’aider Tohma à comprendre les recherches de Kurata bien que celui ci faisait clairement sentir qu’il n’avait pas besoin d’assistant. Devant les airs ironiques ou hautains de celui ci, il était heureux que Mike et Demisorcemon soient là car Tohma et Gaomon se seraient jetés dessus à un moment ou l’autre. Jérémie restait souvent dans une salle du DS et faisait des recherches à partir de la base de données afin de rassembler des informations sur les Seigneurs Démons sans vraiment grands succès. Seul Julien avait une activité d’un jeune normal: il allait continuellement au lycée. Sa mère faisait tout pour l’obliger même si il avait réussi à la convaincre de ses aventures grâce à la présence de Lucemon.
Un matin, Emilie venait juste de se réveiller et était assise devant son ordinateur en avalant une gorgée de sa canette de coca lorsqu’elle vit que celui ci affichait une conversation vidéo, technologie uniquement disponible au monde humain au vu de l’excellente qualité audiovisuelle. Elle vit alors Satsuma installé dans son fauteuil avec Kudamon, un peu nerveux, sur ses épaules.
_Emilie, nous venons de détecter la présence de deux Seigneurs Démons, annonça Satsuma. Le problème est que l’un dans notre monde et l’autre dans le tien.
_Cela signifie agir en équipe divisée, comprit Emilie. Je trouve cela risqué. Nous ne pourrions agir ensemble pour un puis pour l’autre ?
_C’est très ennuyeux, expliqua Satsuma. Le premier, Daemon, attaque en Californie le centre ville de Los Angeles de ton monde tandis que le second, Barbamon, dévaste les villes de la côte australienne de notre monde.
_Je vois. il s’agit d’endroits où il y a trop de monde pour qu’on puisse se permettre d’attendre la fin du premier combat, reconnut Emilie.
_Cela m’ennuie aussi, avoua Satsuma, mais si nous formons deux groupes composés de bons éléments, cela pourrait être jouable.
_Daemon utilise le feu et Barbamon la glace, rappela Kudamon. Il faut donc des digimon capables de lutter contre le feu.
_Pour vaincre la glace, nous avons besoin de feu, jugea Emilie. Cependant pour résister aux flammes de Daemon, je crois que nous aurons aussi besoin de feu.
_Ceci nous amène donc à répartir Sleiphomon, Megidravmon, Shinegreymon et Feuangemon à travers les deux équipes, poursuivit Satsuma.
_Il nous reste aussi Miragesorcemon et Diadramon qui ne sont pas négligeables. Leurs pouvoirs peuvent s’avérer bien utiles pour percer une défense, ajouta Emilie. Il faut donc en placer un dans chaque équipe.
_Que dirais tu de faire équipe avec Ikuto et Virgile ? suggèra Satsuma.
_Cela me convient bien, répondit Emilie. De l’autre côté, Masaru saura surement s’entendre avec sa sœur et Julien.
_Attends ! Tu as dit Masaru avec Chika ? fit Satsuma en arquant un sourcil. Oublie ça tout de suite car on change les équipes ! Si on met Masaru et Chika ensemble, ce sera eux le pire souci de l’ Australie.
_Peut on envisager de mettre Virgile et Ikuto avec Masaru ? demanda Emilie. Cela m’effraie !
_Tu n’es pas la seule, répondit Satsuma. Dans ce cas, nous pourrions mettre Chika et Julien avec Ikuto et Virgile tandis que nous deux s’occupons d’être avec Masaru.
_C’est une bonne idée, approuva Emilie, mais je refuse que Mike et Tohma soient dans notre équipe dans ce cas.
_Je crois que tu dois avoir raison, songea Satsuma. Donc Relena et Jérémie viendront avec nous tandis que Tohma et Mike seront avec Ikuto-tachi.
_Il reste enfin Rosemon, rappela Emilie.
_Je crois que nous devrions prendre Yoshino et Alexia, jugea Satsuma. Nous ne serons pas trop de quatre pour contrôler Masaru.
_A présent, quelle équipe s’occupera de tel digimon ? demanda Emilie. Les deux me semblent indiquées pour cela.
_Si nous laissions décider le sort pour une fois ? proposa Satsuma en sortant une pièce.
_OK, accepta Emilie. Face, nous irons affronter Barbamon et pile, ce sera Daemon.
Assise devant son écran, Emilie observa son équipier lancer la pièce en l’air puis celui ci lui montra le résultat: face.
_Donc notre équipe s’occupe de Barbamon et celle de Virgile prend Daemon, conclut Emilie.
_On se retrouve donc dans une vingtaine de minutes au DS, décida Satsuma.
_Au fait, tu garderas ton maillot, Emilie ? J’ai envie de voir ton nounours dessiné dessus de plus près, rigola Kudamon.
_BAKAMON ! hurla Emilie. Il est à peine huit du matin ici et je viens de me lever ! Tu connais le décalage horaire ?
_Satsuma, tu as une mauvaise influence sur Emilie, soupira Kudamon.
Ayant déjà coupée la communication, Emilie se leva de sa chaise et tira Penguinmon qui dormait encore sous les couvertures de son lit. Ensuite elle s’habilla en songeant que c’était l’été en Australie donc elle en fila un jean, un tee-shirt noir, ses baskets ainsi que sa casquette bleue qu’elle posa à l’envers sur sa tête.
Moins d’une vingtaine de minutes plus tard, toute l’équipe était réunie au DS et Emilie songea que seuls Alexia, Julien et Mike avaient réfléchi au lieu de leur destination contrairement aux jumeaux qui avaient conservé leurs beaux et chauds polaires. Alexia portait une chemisette noire, un jean avec des strass et des bottes noires aux talons plus hauts que d’habitude, Mike avait enfilé une simple chemise blanche avec un jean noir, des baskets argentées et ses inoubliables lunettes de nouvelles et enfin Julien avait mis un tee-shirt blanc avec une image de Lucemon, un jean et des baskets noires. Julien murmurait gentiment à Chika des moqueries sur son uniforme qui lui tiendrait très chaud ce à quoi la jeune fille lui répondait avec un grand coup de poing sur la tête amusant beaucoup Alexia.
Enfin le moment du départ vint durant lequel Miki et Megumi ouvrirent en premier le portail vers le monde réel en Californie dans lequel s’embarquèrent Ikuto, Falcomon, Virgile, Demidevimon, Tohma, Gaomon, Mike, Demisorcemon, Julien, Lucemon, Chika et Biyomon. Ensuite les deux opératrices ouvrirent vers l’ Australie de leur monde dans lequel entrèrent Emilie, Penguinmon, Satsuma, Masaru, Agumon, Alexia, Yoshino, Raramon, Jérémie, Dorumon, Relena et Lunamon.
Le groupe d’ Emilie fut entrainé de manière plus ou moins rapide à travers le tunnel digital avant d’atterir violemment sur un sol glacé où seul Penguinmon se releva sans glisser au moins trois fois. Autour d’eux, le paysage ne ressemblait pas à une ville australienne normale mais une cité recouverte par les glaces dont parlait souvent les légendes. Il y avait également de très nombreux bâtiments détruit.
_Canberra est recouverte par les glaces, constata Yoshino. Est ce vraiment l’œuvre de Barbamon ou le climat s’est vraiment déréglé ?
_Les Seigneurs Démons contrôlent chacun un élément, révèla Kudamon. La glace pour Barbamon, le feu pour Daemon, la terre pour Belphemon, le vent pour Belzebumon, l’eau pour Leviamon, les ténèbres pour Lilithmon et la lumière pour leur chef dont tout le monde ignore le nom.
_Ce n’est pas Lucemon mode Chaos ? fit Emilie. Sur Internet, j’ai toujours lu que c’était lui.
_Je l’ai vu aussi. Par contre, je n’ai pas trouvé la moindre piste dans la base de données du DS. Il semblerait que leur chef ne soit jamais montré, ajouta Jérémie. Cela voudrait il qu’il n’aurait jamais été détruit ?
Brusquement une voix forte toussa derrière eux les obligeant à se retourner pour voir Masaru taper du pied et Agumon qui semblait danser à force de glisser sur la glace et se relever.
_Qui se soucie de ces histoires ? Tout ce qui compte est qu’un digimon attaque et nous devons le combattre ! s’écria Masaru. En avant, Agumon !
_Je suis prêt, aniki ! répondit Agumon.
Agumon voulut alors se placer en position pour évoluer mais il glissa à nouveau sur le sol et dérapa sur une dizaine de mètres avant de s’écraser dans des poubelles ce qui déclencha l’hilarité générale tandis que Masaru poussa des cris énervés sur Agumon.
Après ce court intermède, chacun utilisa sa digisoul pour faire évoluer son partenaire et Penguinmon, Kudamon, Otamamon, Raramon, Agumon, Dorumon et Lunamon évoluèrent en Gryphomon, Sleipmon, Rosemon, Rosemon, Shinegreymon, Dorugoramon et Dianamon. Ils montèrent sur leurs partenaires respectifs et les digimon s’envolèrent en suivant depuis le ciel l’étendue de glace sur la côte australienne avant d’apercevoir Barbamon au-dessus de la ville de Millicent ce qui devait couvrir environ plusieurs centaines de kilomètres de dommages.
Ne voulant plus perdre davantage de temps, les digimon foncèrent là bas où ils aperçurent un Seraphimon qui luttait de toutes ses forces contre Barbamon mais finissait à chaque attaque de son adversaire projeté au sol ou contre un immeuble. Au milieu de la chaussée se tenait un homme de l’âge de Satsuma, vêtu d’un simple tee-shirt noir sans manche et d’un jean, qui encourageait Seraphimon à poursuivre le combat. Quand il vit les digimon arriver, il fronça les sourcils nerveux puis se détendit en apercevant Satsuma descendre de Sleipmon.
_Commandant Satsuma de la section japonaise du DS, dit l’homme. Je suis le commandant Derek de la section australienne du DS. Je suis heureux de vous rencontrer ainsi que le célèbre Daimon Masaru et une de vos membres, Fudjieda Yoshino.
_C’est agréable de sentir reconnu, s’exclama Yoshino joyeusement.
_Nous sommes de vrais héros, baby, dit Masaru d’un air dragueur.
_J’espèrais que vous viendrez vite après l’appel du ministre Yushima Hiroshi car je savais que Seraphimon et moi-même ne pouvions pas tenir seuls contre ce digimon. dans cette section, je suis le seul à faire évoluer mon partenaire au niveau Ultime, reprit le commandant Derek. Je comprends pourquoi Yushima Hiroshi dit que vous êtes la meilleure équipe du DS !
_Hey ! Ils ne sont pas tous seuls, protesta Jérémie. Nous aussi, on existe !
_Ca suffit les parlottes ! s’écria Emilie. Nous sommes venus battre Barbamon donc faisons cela ! Shinegreymon et Masaru, occupez Barbamon durant que nous procédons tous à la fusion évolution !
_OK, boss ! cria Masaru en se mettant au garde-à-vous.
_Ensuite Diadramon utilisera une de ses attaques pour retenir Barbamon. Une fois cela accompli, Sleiphomon, Rosemon et Shinegreymon porteront une attaque commune en trois points diffèrents sur Barbamon, reprit Emilie. Compris ? Bonne chance !
Alors que Masaru sauta précipitament sur Shinegreymon qui attaqua Barbamon en lui donnant un grand coup de pied qui fit tomber le digimon au sol mais celui ci tendit le bras pour jeter un immense glaçon sur Shinegreymon qui s’effondra au sol, Seraphimon régressa en un Patamon très épuisé et vola vers le commandant Derek qui le prit dans ses bras.
Au même moment, Emilie et Satsuma, Jérémie et Relena et Alexia et Yoshino se rejoignirent pour joindre leurs mains et utilisant ensemble leur digisoul pour l’unir l’une à l’autre. Ainsi Sleipmon et Gryphomon fusionnèrent en Sleiphomon, Dorugoramon et Dianamon en Diadramon et Rosemon et Rosemon en Rosemon.
Aussitôt Diadramon s’envola et se plaça au-dessus de Barbamon puis il s’illumina d’une incroyable aura blanche et créa avec un filet d’énergie lunaire autour du Seigneur Démon. Durant cette attaque, Sleiphomon s’était placé derrière le digimon, Shinegreymon devant et Rosemon près de la tête. Ensuite tous les trois déclenchèrent leurs attaques Fire Sword & Spear, Gloire Explosive et Tentations Interdites qui frappèrent leur adversaire sur tout le corps et celui ci s’écroula à terre.
Sautant de Shinegreymon, Masaru plongea le poing tendu pour le frapper lorsque le digimon disparut subitement et le jeune homme s’écrasa au sol.
_Satsuma, il a encore disparu, annonça Sleiphomon avec la voix de Sleipmon.
_Quelle puissance ! s’exclama le commandant Derek. En une attaque et vous pouvez battre n’importe quel digimon !
_Notre puissance vient seulement de notre esprit d’équipe, de notre volonté de protéger le monde et de notre amour pour nos partenaires, révèla Alexia.
_Qu’importe ce qui arrive, nous sommes amis et nous surmontons n’importe quoi dans la douleur et la peine comme dans la joie et le bonheur, ajouta Yoshino.
_Batard ! cria Masaru en frappant le sol. Tu as eu peur du grand Daimon Masaru-sama, hein ? Mais saches que je te trouverai et te frapperai !
_Comment peut il disparaître ainsi ? songea Satsuma. Je crois qu’il va falloir que j’ai une conversation personnelle avec Kurata.
_Nous ne sommes pas surs qu’il puisse le comprendre, fit Emilie.
_Je suis persudé du contraire, répondit Satsuma. Kurata semble apprécier beaucoup ces digimon et il a probablement étudié sur tous les aspects. Je sens que nous allons avoir une discussion passionnante tous les deux.
_En attendant, je me demande comment vont onisama et les autres, songea Relena inquiète.
_Je suis sur qu’ils vont bien et sont en train de battre Daemon, assura Jérémie en prenant sa main à l’intérieur de la sienne.


Au monde réel, au milieu de cendres et de grabats d’immeubles du centre ville de Los Angeles en Californie, Miragesorcemon fut jeté au loin et atterit sur une plage par l’effet d’une immense boule de feu lancée par Daemon.
Au-dessus du digimon, Megidravmon volait en cherchant le meilleur point d’attaque lorsqu’ Ikuto, agacé, lui cria d’attaquer maintenant. Aussitôt le digimon lança son attaque Thunderfire Power Max dans le dos de Daemon qui le toucha parfaitement et l’envoya traverser la vitrine d’une épicerie qui flamba. A l’intérieur, le Seigneur Démon doubla l’intensité du feu qui prit des proportions inquiètantes quand les flammes envellopèrent tout un pâté de maison.
Rempli de bonne volonté, Feuangemon eut l’idée produire du vent avec ses ailes pour souffler sur les flammes comme on soufflait sur les bougies d’un gâteau d’anniversaire. Ainsi il battit très fort des ailes lorsque Chika comprit vite les intentions de son partenaire.
_Feuangemon, arrête ! cria Chika. Tu vas attiser le feu !
Malheureusement c’était un peu tard pour faire marche arrière car le digimon n’avait battu, certes, des ailes seulement quelques minutes mais de manière si puissante que l’incendie recouvrait un quartier complet.
_Toute la ville va prendre feu si ça continue ! s’alarma Julien. C’est le pire !
_Mike et Tohma ne sont jamais là quand on a besoin d’eux, lança Virgile.
_Tous deux imaginent de bons plan, je sais, mais je doute que l’un d’entre eux soit vraiment capable de maitriser l’incendie, songea Ikuto.
_Mike est parfait donc il peut tout faire. Rien ne lui résiste, répliqua Virgile en faisant une grimace dévoilant combien il était ironique.

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 31
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: Digital World Reality   Lun 10 Déc - 20:53

_De toute manière, c’est ta faute, Ikuto ! l’accusa Chika. Si tu avais un peu réfléchi, tu aurais compris que Daemon se servirait de l’attaque de Megidravmon !
_Si tu es si maligne, tu n’as qu’à trouver une meilleure solution ! rétorqua Ikuto. L’action, c’est le seul moyen que je connaisse !
_C’est sur qu’en ayant grandi dans la jungle, le cerveau n’a pas du se develloper beaucoup ce qui pose des problèmes pour réfléchir ! répliqua Chika.
Atteint au plus profond de soi, Ikuto grogna et chercha une bonne répartie à lancer à sa petite amie lorsque Julien s’interposa entre les deux.
_Stop ! Fin du round ! cria Julien.
_Ouais, l’ennemi ici est Daemon, rappela Virgile.Au même moment, Miragesorcemon survolait la ville en tenant ses bras joints pour porter Tohma et Mike. Tous deux observaient ce qui se passait au loin et remarquèrent bien vite l’incendie qui couvrait le quartier où se déroulait le combat et s’étendait sur un second quartier ainsi qu’un troisième.
_Rappelle moi ce qu’on avait décidé au départ …, fit Tohma en poussant un énorme soupir.
_Faire notre possible pour limiter justement les incendies et s’occuper d’éteindre toute attaque perdue …, répondit Mike sur le même ton.
_Trois quartiers en flammes, c’est qu’ils appellent maitriser la situation ? s’écria Tohma.
_On ne peut vraiment pas faire confiance à Virgile, songea Mike.
_Comment pourrait on éteindre cet incendie ? demanda Tohma soucieux.
_Laissez moi m’en occuper, se proposa Miragesorcemon.
Volant plus rapidement encore, Miragesorcemon se rendit au-dessus des flammes et tendit son sceptre vers elles d’où il fit sortir des dizaines et des dizaines de petites sphères de couleur azur qui déversèrent de l’eau en abondance sur le brasier qui s’éteignit petit à petit laissant apparaître alors de tristes ruines calcinées.
Une fois sa tâche accomplie, Miragesorcemon se posa sur le sol où il prit ses deux partenaires et les déposa à terre.
_C’est comme ça que vous maitrisez une situation ? fit Tohma un peu agressif.
_Si tu crois que c’est facile de lutter contre Daemon, protesta Ikuto.
_En parlant de Daemon, où est il ? s’informa Mike.
A la question de Mike, Virgile, Ikuto, Chika et Julien se rendirent compte qu’ils en avaient oublié leur ennemi en se disputant. Ils remarquèrent alors d’immenses flammes à l’autre bout de la ville ainsi que Feuangemon et Megidravmon volant au-dessus. Se sentant très honteux, les quatre jeunes rougirent fortement ne cherchant même pas à se justifier.
_On se demande comment le commandant et Emilie ont fait pour déterminer membres des équipes, grommella Tohma. J’aurai encore préféré être avec Masaru que vous quatre !
_Tohma, ce n’est pas le moment de râler, rappela Mike. Il faut s’occuper Daemon !
Approuvant son équipier, Tohma se calma un peu puis Miragesorcemon dut embarquer les six humains pour se rendre sur le nouveau lieu du combat. Arrivé sur place, ceux ci descendirent du digimon tandis que Tohma ouvrit son ordinateur et évalua un plan d’attaque.
_Miragesorcemon, crée une sphère isolant le lieu ! ordonna Tohma. Megidravmon, attaque par la gauche ! Feuangemon, par la droite !
Obéissant aux consignes de Tohma, Megidravmon se plaça sur le côté gauche de Daemon tandis que Feuangemon se mit vers la droite du digimon. Ensuite Miragesorcemon créa avec son sceptre une bulle magique les emprisonnant dans le lieu du combat et bloquant les attaques qui tomberaient à côté.
_Megidravagemon et Feuangemon, attaquez ensemble ! continua Tohma. Maintenant !
Aussitôt Megidravmon et Feuangemon lancèrent ensemble leurs attaques Thinderfire Power Max et Flammes Célestes qui touchèrent Daemon et l’envellopèrent de flammes immenses dont la fumée monta jusqu’aux cieux.
_Miragesorcemon à toi ! enchaina Tohma. Magie du Châtiment !
Réagissant immédiatement à l’ordre de son partenaire, Miragesorcemon se rua vers Daemon et pointa vers lui son sceptre d’où sortit des centaines de sphères énormes et colorées chacune de couleurs différentes. Celles ci frappèrent agressivement le Seigneur Démon en créant une incroyable explosion dont la fumée recouvrit tout durant une vingtaine de minutes.
Soudain un sombre et sinistre ricanement traversa ce halo brumeux puis la lueur de flammes incandescentes et immenses fut entrevue. Ensuite Megidravmon, Miragesorcemon et Feuangemon en sortirent, blessés de partout, et s’écrasèrent n’importe où. Feuangemon atterit dans un arbre qui s’écrasa sous son poids, Megidravmon fut projeté sur le mur d’un immeuble qui s’effondra sur lui et Miragesorcemon tomba simplement sur la chaussée.
_Pas possible ! Mon plan semblait sans faille pourtant ! s’exclama Tohma interloqué.
_Je crains que la force de Daemon soit si puissante que ton ordinateur n’arrive pas à calculer assez vite pour estimer toutes ses possibilitées, songea Ikuto.
_Nous avons besoin d’aide, s’exclama Chika. Il faut que Masaru-nii-chan et les autres viennent nous aider !
_Ils sont peut être dans la même situation que nous, Chika, supposa Julien. Peut être pire, d’ailleurs, bien que cela me semble impossible.
_Alors fuyons ! s’écria Chika effrayée.
Fixant Daemon sévèrement, Virgila serra ses poings et sentit que son âme réclamait davantage de combat encore mais surtout qu’il devait battre ce digimon.
_Non ! Je ne fuierai jamais ! s’écria Virgile. Il faut continuer à se battre jusqu’à percer la défense de l’adversaire ! Il faut continuer !
A ce moment, une lueur dorée se mit à briller dans la poche de son jean surprenant tout le monde ainsi que Virgile lui-même. Celui ci plongea sa main à l’intérieur et découvrit alors l’un des médaillons qu’il avait découvert un jour dans un tunnel au Digital World. Il remarqua alors que les inscriptions dessus se nettoyaient au contact de la lueur dorée. A présent, il pouvait voir d’étranges symboles dessinés dessus: la moitié d’une étoile, un second indescriptible et une sorte de carré découpé et superposé.
Ne comprenant vraiment rien, Virgile retourna machinalement le médaillon et découvrit que des symboles se gravaient dessus: une sorte de j était dessus inscrit puis un demi-cercle orienté vers la gauche se forma suivi d’une petite canne en l’air puis une plus longue canne dans l’autre sens et enfin une barre en diagonale avec une courbe.
Autour de lui, les choses changeaient aussi comme si le fait que ce médaillon brillait renversait la situation. Comme si il était gêné, Daemon poussa des grognements étouffés et essaya de se tenir éloigné de Virgile.
Au sol, Megidravmon sembla réagir lui aussi et sortit des grabats le corps soigné de toute blessure et son énergie renouvellée. Il brillait lui aussi comme le médaillon lorsqu’il se sépara pour devenir Megidramon et Falcomon. Falcomon tomba au sol et Ikuto courut vers lui tandis que Megidramon s’envola vers Daemon.
Bien qu’il ne comprenait rien à ce qui se passait, Virgile sentait que ce médaillon possédait le pouvoir de vaincre Daemon et le leva bien en l’air. Megidramon tendit alors sa queue et canalisa l’énergie produite par l’objet puis lança l’attaque Megido Flame la puissante qu’il n’eut jamais lancée. Celle ci consista en un véritable brasier de flammes immenses qui montèrent jusqu’au ciel. Celles ci recouvrirent le Seigneur Démon qui bascula au sol puis s’illumina d’une lueur orange avant de libèrer une colonne de digisoul de la même couleur dans laquelle il s’élèva de cinq ou six mètres. Il se digitalisa complètement et un digi-œuf noir avec le symbole, qui était auparavant sur le front de Daemon, apparut avant que la colonne de digisoul ne disparaisse et le digi-œuf tomba au milieu des flammes.
Quand l’incendie s’éteignit de lui-même, toute l’équipe put contempler le digi-œuf de Daemon posé au milieu des décombres vers lequel se précipita Chika pour le récupérer.
_Tohma-san, que s’est il passé ? demanda Chika.
_La seule chose que je sais c’est que ce que tenait Virgile a boosté au maximum le potentiel de son partenaire, répondit Tohma en faisant la moue.
_Qu’as tu donc fait, Virgile ? l’interrogea Mike.
_Je vais être sincère pour une fois: j’ai rien fait. Tout est parti de là, expliqua Virgile en tendant le médaillon qui avait cessé de briller.
_Ce médaillon semble bien étrange, songea Ikuto soucieux. Cela voudrait il qu’il aurait le pouvoir de vaincre les Seigneurs Démons ?

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Digital World Reality   

Revenir en haut Aller en bas
 
Digital World Reality
Revenir en haut 
Page 13 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yu-gi-oh! World Championship 2009
» [lego] Digital designer ? ..bionicle ?
» SMALL WORLD
» forge world AERONAUTICA
» Clipper Round The World - Cinquième étape

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Digiduo :: le coin des artistes :: Fanfics :: Fanfics Digimon-
Sauter vers: