Digiduo

Cliquez ici pour retourner sur Digiduo
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Aaron ou la schizophrénie

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyMar 24 Juin - 21:07

Voilà, donc cet été je commence un roman. Voici l'ébauche de ce qui est censé en être le début. N'hésitez pas à faire vos critiques. Wink

Chapitre Premier
Famille hétérogène, paradoxale, et à système inversé.


Aaron était membre d’une famille équitablement composée de quatre enfants de sexe différents. C’était un garçon, aux apparences de la majorité des gens, timide et réservé. «C’est parce que je suis Poissons ascendant Vierge», vous justifiera-t-il aussitôt avec une conviction extrême, depuis le jour où il soupçonnait les auteurs d’un vulgaire thème astral qu’on lui avait érigé de l’avoir observé depuis sa naissance tant la description approchait de l’irréfutable exactitude. Mais il avait tendance à s’ouvrir au fur et à mesure du temps, tout en gardant sa candeur originelle : « Car les Poissons sont très lunatiques, aussi…».
Etant le benjamin, Christopher avait la chance d’être très choyé autour de lui, ce qui ne dérangeait absolument pas ses frères et sœur : ça leur donnait de l’air frais. Flora serait sûrement celle qui profitait le mieux de la situation. Très décontractée et vivement propulsée par l’extérieur, elle avait le contact facile avec tout le monde, tandis que les connaissances de son petit frère se comptaient sur les bouts des doigts. « Elle est Verseau. Son mode est fixe, mais son élément est l’air et son attribut est masculin. C’est tout-à-fait normal. » Mais malgré ces différences et mis à part quelques broutilles, ils faisaient plutôt bon ménage.
Restent Alfred, dit Al et Karen. Le premier était, comme Flora, très populaire dans le quartier. C'était le modèle parfait de tous les autres adolescents encore pré pubères de River Street qui prétendaient un tant soit peu au titre du « mâle ». Il se montrait toujours très généreux envers les autres, en particulier avec Christopher, tout en restant ferme et autoritaire quand il le fallait, le plus souvent envers Flora. La deuxième ne faisait pas moins envier les autres filles d'avoir eu l'honneur de s'inscrire à l'une des universités les plus prestigieuses du pays. Contrainte de déménager, elle profitait des vacances scolaires pour prendre le train et rejoindre sa famille. Les deux avaient un point commun : classe et majesté.
Ces quatre frères et sœurs avaient pour tâche dans leur modeste appartement de s’occuper de deux enfants qui refusaient de grandir. Christian et Salomé. Le plus surprenant dans le phénomène était pourtant qu’ils se comportaient comme des adultes : Christian lisait le journal et traînait dans les bars, et Salomé, même si ses caractéristiques approchaient la cassette audio répétée en boucle, avait tout de même un poste dans une société d’assurances. Ils avaient eu aussi une vie sexuelle tout de même assez épanouie pour leur âge, et pour cause : ils l’auraient fait au moins quatre fois, puisqu’ils mirent au monde respectivement Karen, Al, Flora et Aaron.
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
sun li
membre Disciple
membre Disciple
sun li

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 28
Date d'inscription : 17/08/2006

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyMer 25 Juin - 19:04

C'est ma foi fort interessant.
Dans le sens où l'on se demande dans quelle voie ça va se diriger.

Et puis le style sans être parfait, est plaisant.

..... La suite Smile ?
Revenir en haut Aller en bas
http://sunli01.skyblog.com
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyJeu 26 Juin - 13:42

Merci Sun Li. Wink

Vu que le roman est semi-autobiographique, il se trouve que je l'écris... dans le désordre, en commençant par les anecdotes les plus marquantes. Je vous livre ici un extrait du chapitre qui constitue un des principaux piliers du personnage d'Aaron, histoire de voir dans quel registre ça va baigner.

Chapitre X
L’affaire Cannelle.


[...]Aaron n’arrêtait pas de penser à Cannelle. C’était la première fois qu’il tombait amoureux d’une personne avec une telle dévotion. Le fait était aussi que c’était la première fois qu’il tombait amoureux d’une personne qu’il n’avait jamais vue. Mais l’hypothèse qui faisait que ces deux phénomènes étaient peut-être liés ne lui traversa pas l’esprit. Il s’étonnait lui-même de l’aventure dans laquelle il s’embarquait, puisqu’il ne cessait de lui répéter qu’il ferait tout pour poursuivre ses études chez lui à Nord Pas de Calais. Le fait que Cannelle soit du même sexe que lui intensifiait encore plus la chose : Aaron commençait à prendre un goût de l’interdit et de l’inconnu, qui le menait au paroxysme de son excitation. Les photos qu’il lui avait d’ailleurs envoyés étaient devenus une obsession, il se mit à les contempler durant des heures une fois rentré à la maison, et jusqu’à l’arrivée de Flora qui lui demandait gentiment de disposer car c’était à son tour maintenant de se connecter.
Mais les sentiments qu’éprouvait Aaron pour Cannelle restaient immuables, malgré la distance qui les séparait. Des sentiments qu’il arrivait difficilement à garder pour lui d’ailleurs. C’est la raison pour laquelle il se mit très vite à parler à la clic d’une certaine personne résidant à Valenciennes dont il omit de citer le sexe, pas encore prêt à faire ce que les gens du milieu appelaient ‘coming out’. Il n’était lui-même déjà pas sûr d’être ce que les gens de son époque appelaient ‘homosexuel’.
Malheureusement pour lui, Y♂♀ s’était déjà fait une joie de copier-coller tous les contacts MSN figurant sur une chaîne qu’il avait reçue de lui. Chaîne qui obligeait le destinataire à la remettre à au moins dix personnes s’il ne voulait pas être maudit à jamais, et Aaron, qui croyait encore à ces choses là à l’époque, décida que sa vie était assez maudite comme ça et l’adressa illico à tous ses contacts, notant bien que plus le nombre de destinataires était élevé et plus il avait la chance d’assister à quelque chose d’extraordinaire et de totalement inattendu avant le mois de Mai. Cette dernière prédiction n’était pas totalement fausse d’ailleurs…
C’est donc ainsi qu’Y♂♀ se fit une joie de s’immiscer dans l’univers d’Aaron. Il y avait déjà fait allusion une fois à la pause récré d’un mardi, à une époque où ils étaient encore amis. Tandis qu’ils discutaient tranquillement avec L♀ de l’odeur nauséabonde qui surgissait de Mcrack3♀ –et que L♀, entre autres, la défendait sans relâche-, la mention d’un certain ‘Angel’, vingt-trois ans, 92600 Asnières sur Seine se glissa dans la conversation. Y♂♀ décrivit ce qu’il vit sur son écran.
-C’était vraiment bizarre. Il était là à manger une pizza, totalement peinard, allongé sur son lit à carreaux. On pouvait voir son torse et ses jambes. Je pense qu’il ne portait qu’un caleçon.
-Attends là, réagit Aaron, en insistant sur sa surprise. Tu vois un mec presque nu en Cam et tu n’coupes pas. Je commence vraiment à avoir des doutes sur toi, sérieux !
- Je pense même d’ailleurs qu’il portait un string, ajouta-t-il avec un sourire malicieux.
C’était trop, Aaron vit qu’en étalant ces informations il ne faisait que révéler la nature de son entourage. Il devait réagir, sur-le-champ.
-Je t’avais prévenu, reprit-il donc sur un rire forcé. Les trois quarts de mes contacts sont truffés de gens qui m’ajoutent et qui se révèlent être pédés. Je les supprime au fur et à mesure, mais ils restent dans ma boîte Hotmail…
Aaron savait que ce qui sortait de sa bouche était ridicule et totalement stupide, mais c’était la seule façon de passer outre la raison pour laquelle justement seuls des pédés l’ajoutaient, comme par magie.
La deuxième occasion où Y♂♀ montrait son immixtion s’avéra plus subtile : il mit en tant que pseudo MSN : « Je vis des moments insolites », ce qui était celui d’Aaron il y avait de cela deux semaines. Ils étaient fâchés cette fois, et Aaron ne savait pas s’il devait interpréter ça comme un manque d’inspiration ou tout simplement comme de la provoc’.
S’ensuivirent quelques autres assez minimes, comme quand Koko, l’une des plus proches amies de sa sœur, vint se plaindre d’un morveux qui l’avait ajoutée et qui avait le culot de lui demander d’abord son identité, ou quand il énuméra son numéro de téléphone en compagnie de l’‘artiste’ tandis qu’Aaron dégustait son panini-viande hachée. Il comprit plus tard qu’il l’avait reçu de sa sœur Karen sur MSN, et ainsi comment il avait pu l’appeler en se prenant pour Myriam.
Enfin la dernière était fatale : ce n’était qu’un autre de ces moments où Aaron faisait l’éloge de cette si mystérieuse personne qui le poussait à aller vivre au nord de la France devant toute la clic, quand Y fit la description d’un autre de ses contacts :
-Tiens, c’est très étrange. J’ai parlé à un de tes contacts hier.
Aaron ne savait pas où Y voulait en venir, mais son sixième sens ne lui présageait rien de bon. Y fixa Aaron dans les yeux, et enfin dit :
-Il disait vivre à Valenciennes. Et c’était un homme.[...]
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
Poseidonjd

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 27
Date d'inscription : 13/01/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyJeu 26 Juin - 14:29

Je suis blasé, tout le monde écrit mieux que moi Sad Je trouve ça assez intéressant. Bien sûr, tous les avoir dans l'ordre, ça serait encore mieux Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyJeu 26 Juin - 15:03

Très sympathique Smile
Revenir en haut Aller en bas
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyJeu 26 Juin - 15:05

Merci les gens. ^^
Oui, j'essaie du mieux que je peux à compléter le premier paragraphe posté. Mais j'ai trop de choses à raconter qui viennent ensuite et que mon cerveau me pousse à écrire. Laughing
La suite bientôt. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
Invité
Invité



Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyJeu 26 Juin - 15:08

Même si tu écris dans le désordre, si ça reste aussi bon, moi ça me dérange pas xD
Revenir en haut Aller en bas
sun li
membre Disciple
membre Disciple
sun li

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 28
Date d'inscription : 17/08/2006

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyJeu 26 Juin - 21:00

ça se confirme, tu as un style vraiment sympa Very Happy ! j'ai juste une question désuète :

si cette histoire est semi autobiographique, connais tu vraiment quelqu'un portant le prénom "Canelle" ? à moins que ce ne sois qu'une invention, bien sur ( ou juste le pseudo du personnage ). C'est parce que je ne l'avais jamais vu, et je le trouve très original !
Revenir en haut Aller en bas
http://sunli01.skyblog.com
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyJeu 26 Juin - 21:06

sun li a écrit:
ça se confirme, tu as un style vraiment sympa Very Happy ! j'ai juste une question désuète :

si cette histoire est semi autobiographique, connais tu vraiment quelqu'un portant le prénom "Canelle" ? à moins que ce ne sois qu'une invention, bien sur ( ou juste le pseudo du personnage ). C'est parce que je ne l'avais jamais vu, et je le trouve très original !
Merci. ^-^
Pour Cannelle, c'était son pseudo. Son vrai prénom est Romain.
Sinon, je pense que c'est un prénom de filles, très rare certes, mais qui existe. Wink
Confirmation : http://www.tous-les-prenoms.com/prenoms/filles/cannelle.html
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
Poseidonjd

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 27
Date d'inscription : 13/01/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyJeu 26 Juin - 21:10

Ah, moi j'ai connu quelqu'un qui se nomme Cannelle, mais je n'arrive pas à me souvenir où ni quand. Cependant, ce n'est pas un prénom si rare que ça je trouve. De nos jours, les nouveaux parents donnent plein de prénoms originaux à leurs enfants, que cela soit un prénom étranger ou bien un prénom de le style Cannelle ^^.

Mais là, je suis hors-sujet, donc je me tais Smile
Revenir en haut Aller en bas
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyVen 27 Juin - 18:06

LA SUITE. Very Happy

[...]Aaron ne savait pas où Y♂♀ voulait en venir, mais son sixième sens ne lui présageait rien de bon. Y♂♀ fixa Aaron dans les yeux, et enfin dit :
-Il disait vivre à Valenciennes. Et c’était un homme.
Aaron crut voir défiler devant lui tout sa vie. Y♂♀ ajouta qu’il était gérant d’un magasin où l’on vendait des chiens, information que Cannelle ne lui avait jamais confiée, peut-être parce qu’il n’avait jamais demandé. Il vira aussitôt au pourpre, à l’indifférence totale du reste des élèves assis à proximités : ils devaient certainement avoir déjà oublié qu’il avait initié une relation avec une personne de la même ville. Il prétexta alors que la personne devait être sûrement le frère de la fille en question, avec une immense frayeur, se demandant ce qu’Y♂♀ préparait encore. Mais il se disait qu’heureusement, c’était la veille des vacances d’hiver, et qu’Y♂♀ aura tout oublié durant deux semaines. Heureusement, un évènement de taille lui remonta vite le moral : il reçut un e-mail de Myriam. Inutile de décrire l’excitation dans laquelle il était plongé… C’était la première fois qu’il avait de ses nouvelles. Il poussa un grand cri de joie et ouvrit sa boîte de réception :
Salut Aaron, c’est moi ! Smile
Franchement désolée de ne pas avoir pu te répondre après tous les e-mails que tu m’as envoyés, mon père m’a privé de sortie et on n’a pas Internet à la maison. Alors comment ça va ? J’ai parlé à Y, il m’a dit que vous étiez fâchés… Comment ça se fait, vous étiez si amis quand j’étais partie…
Ah oui ! J’ai un truc trop fort à te révéler ! Je ne suis plus amoureuse de H. Je sors maintenant avec un mec, qui s’appelle Rémi, il est bien plus beau que lui. Et tu sais quoi ? On a mené une petite enquête sur Internet… Il se trouve qu’H est homo ! Il a fait un porno avec son cousin en train de lui faire une fellation… Tu imagines ? Je n’arrive pas à croire que j’étais amoureuse d’un garçon qui aimait les garçons. Enfin bref, tout s’explique maintenant… A ta place je prendrais mes précautions. Donc voilà, là maintenant j’ai internet, ajoute moi dans ta liste de contacts, je me connecte très souvent. A plus.
P.S. : Réconcilie-toi avec Y.
Myriam.
Aaron n’arrivait pas à identifier lequel de tous ces faits était le plus incroyable. Qu’H♂ aie pu faire une chose pareille ? Que Myriam sorte avec un garçon ? Que Myriam ne soit plus amoureuse de H♂, elle qui s’imaginait déjà comment se comporter avec sa belle-mère ? Que Myriam lui donne de ses nouvelles tout court, tant elle était restée inexistante depuis son deuxième départ ? Il souffla un grand coup et se mit à tourner en rond dans sa chambre jusqu’à ce que L♀ ne l’appela pour lui annoncer dans un grand air d’exultation qu’elle en avait reçu un elle aussi et qu’elle lui parlait sur son Messenger. Pourtant Aaron commençait à avoir des doutes… Tout ça était trop bien orchestré à son goût. En relisant la lettre il remarqua à quel point elle insistait sur le fait qu’il se réconcilie avec Y♂♀. Aaron se dit qu’elle aurait pu le faire aussi dans la vraie vie, mais quelque chose clochait. Etait-ce bien Myriam l’auteur de l’e-mail ? Il se souvint de l’époque où, pour but d’empêcher la « boîte à bouton » de pirater ses pages jaunes, il lui avait adressé plusieurs e-mails menaçant en se prenant pour Karen, Flora, sa tante… Peut-être qu’Y♂♀ ici faisait de même. Il prit soin de vérifier l’adresse. C’était bien myriam_657@hotmail.com, l’adresse qu’elle lui avait laissé. Il n’avait aucune raison maintenant de douter sur sa crédibilité. Mais… l’expérience lui avait appris qu’Y♂♀ pouvait se montrer capable de tout et de n’importe quoi, et peut-être cette fois de pirater carrément la boîte d’une amie proche. Un pop-up d’invitation apparut à l’écran. Aaron n’avait qu’à accepter le contact, ou le refuser. Que fallait-il effectuer ? Ignorer les présages de son intuition ou se montrer plus mécréant envers cette drôle de tournure ?
Quand il était sur le point de tout dénier et d’appuyer sur le bouton, tout excité de pouvoir reparler à celle qu’il considérait comme sa meilleure amie, son instinct s’avéra finalement plus fort que son désir. Dans la fenêtre, l’adresse était : myriam657@hotmail.com L’espace qui séparait les chiffres des lettres dans les boîtes donnait l’air d’un trait du huit. L’imposteur devait sûrement penser qu’Aaron serait trahi par sa surprise et ne ferait pas attention à la fenêtre de dialogue. C’est là que Cannelle se connecta et vint directement lui parler, chose assez inhabituelle vu qu’il était souvent occupé. Au même moment, Y♂♀ se déconnecta avec comme pseudo : « Aaron, débloque moi, c’est urgent. » Tout était clair maintenant : Y♂♀ était l’auteur de la lettre. Mais une nouvelle chose le turlupinait : pourquoi toute cette haine envers H♂ ? Y en aurait effectivement marre qu’il lui déconseille sa compagnie ou y avait-il une autre raison ? La conversation initiée par Cannelle clignotait l’orange dans la barre des tâches, Aaron l’ouvrit pour comprendre la nature de cette impulsion, avec un stress immense mêlé d’un sentiment de joie. Allait-il enfin avouer ses sentiments de son côté et l’inviter à passer les deux semaines de vacances chez lui ?
-Dis, tu connais un certain Y ?
Question fermée. Il semblait furieux, et Aaron devint inquiet. En tout cas, la courte phrase ne présageait aucune allusion à une potentielle invitation. [...]
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
sun li
membre Disciple
membre Disciple
sun li

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 28
Date d'inscription : 17/08/2006

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyVen 27 Juin - 18:17

ha oui, pour un homme, je trouve ça beau et très original, c'est pour cela que je demandais si cela existait vraiment ....
connaissant la masse des êtres humains, un prénom à consonnance douce donné naïvement à un homme, c'était hem, hélas peu probable ! .....
Revenir en haut Aller en bas
http://sunli01.skyblog.com
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
Poseidonjd

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 27
Date d'inscription : 13/01/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptySam 28 Juin - 2:07

J'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre, était donné que je ne connais pas le personnage de Myriam. Et avec tous ces Y, H et L, j'ai un peu de mal... Cependant, ça m'intrigue, je me demande quelle tournure va prendre la conversation MSN.
Revenir en haut Aller en bas
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptySam 28 Juin - 13:11

Poseidonjd a écrit:
J'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre, était donné que je ne connais pas le personnage de Myriam. Et avec tous ces Y, H et L, j'ai un peu de mal...
LOL. Pourtant les initiales étaient censés faciliter la lecture, enfin dans mes anciennes écritures où je mettais des prénoms je remarquai qu'un nouveau lecteur pouvait s'embrouiller, alors que là, je trouve que c'est plus facile. Et je dois de plus protéger l'identité de ces personnes qui existent, même si j'ai préféré laisser la véritable de certaines comme Myriam, dont le prénom est international, et comme c'est un personnage-clé. ^^
Sinon, c'est normal que tu ne connaisses pas Myriam, j'ai sauté plein de chapitres. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
Invité
Invité



Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptySam 28 Juin - 14:31

J'aime un peu moins cette partie, un peu pour la même raison que Posei, c'est un peu dur à suivre, car on ne connaît pas bien encore tous les persos, donc on ne saisit pas tout à fait certaines subtilités xD
Sinon, les initiales ça me dérange pas trop, je trouve ça marrant en fait xD
J'aime bien ton style, il a quelque chose de très...je sais pas. Mais j'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptySam 28 Juin - 15:57

Oui, merci. J'aime beaucoup les critiques constructives, c'est d'ailleurs pourquoi je l'ai posté ici. Wink
En effet, il semble que je sois plus doué à écrire des descriptions, des états psychologiques, que des actions. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyDim 29 Juin - 0:58

Bon désolé de vous embrouiller encore une fois, mais je suis passé à un autre chapitre. Mr.Red
Celui-ci se situe trois ans après ce que vous avez lu, Aaron est maintenant sûr de son homosexualité. Et je pense que l'extrait éclaire bien le titre du roman.
Ah oui, j'utilise ici un langage assez cru, donc âmes sensibles s'abstenir... Twisted Evil

Chapitre X
Aaron et le sexe.


Aaron était redevenu un adepte du sexe virtuel. Après tout, à part le toucher, plus rien ne manquait. Le nouvel ordinateur portable qu’il avait lui permettait une souplesse incroyable dans tout ce qu’il voulait montrer à son destinataire, tout en restant dans son lit. C’était encore plus palpable lorsqu’il pouvait entendre la voix de l’autre. Mais Aaron branchait très rarement son micro, voire jamais. Sans doute par mesure de précaution, ou tout simplement par timidité. Il faisait déjà de grands efforts en s’exhibant devant de parfaits inconnus. Ces derniers ne lui plaisaient jamais vraiment, si l’on s’en tenait au physique. Plus il le faisait, et plus son désir s’estompait. Lorsqu’il disait être puceau, ils avaient beaucoup de mal à le croire tant il se débrouillait bien devant la caméra. Il savait comment se tenir, de quelle façon élargir des jambes, comment se toucher, jusqu’à amener l’autre dans l’excitation la plus solennelle. Il repoussait le plus possible l’éjaculation, contrairement à ses compagnons qui avaient beaucoup de mal à lâcher devant la bête sexuelle qu’il s’avérait être.
Souvent, après la jouissance, dans la grande diminution de la température de son corps, il sentait un terrible sentiment de culpabilité. Il était très étonnant de constater que tout le fluide dont il se débarrassait lui fasse sentir un tel poids en plus. Il détestait avoir à essuyer le sperme sur son corps, ayant perdu toute sa chaleur, c’est pourquoi il étalait un mouchoir autour du méat urétral de sa verge lorsqu’il sentait les spermatozoïdes s’apprêter à sortir. L’odeur du sperme l’écœurait. Il avait pourtant étudié qu’il contenait de nombreux éléments nourriciers comme les vitamines C et les sels minéraux. Il se rendit compte plus tard qu’il approchait surtout l’odeur de la javel que sa mère utilisait pour nettoyer la salle de bain, et avait depuis automatiquement envie de vomir lorsqu’il le sentait. Après avoir tout nettoyé sur son torse, il fermait avec beaucoup de dégoût la fenêtre du site des rencontres, laissant toujours avec la même culpabilité, les photos érotiques qu’il avait pris il n’y a même pas un quart d’heure avec une chaleur incroyable, et qui lui assuraient les nombreuses propositions des hommes les plus vicieux du site.
Il acceptait très rarement de faire ça avec quelqu’un ayant son âge, ou même la vingtaine. Les premiers ressemblaient aux garçons qu’il côtoyait tous les jours, et donc lui rappelaient l’immoralité de ses actes. Les seconds étaient encore trop jeunes à son goût, et puis, souvent, il n’était pas du leur.
C’est avec les hommes plus âgés qu’il se sentait le plus à l’aise. « Avec eux, je sais qu’on recherche la même chose », se disait-il. Encore que leur corps de trentaine arborait la sénilité qu’ils touchaient de près, il savait qu’ils aimaient les minets comme lui, et Aaron avait la bizarre manie d’être attiré par le public à qui il pensait plaire, ça pouvait même le rendre hétérosexuel, quand il était tombé amoureux une courte période de Chloé, qu’il croyait attiser.
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
sun li
membre Disciple
membre Disciple
sun li

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 28
Date d'inscription : 17/08/2006

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyDim 29 Juin - 1:42

je trouve ces textes très " sincères ". Continue comme cela were, tu as du talent.

Malgrès tout, et je ne sais si c'est dans la peau du personnage d'Aaron, où si c'est tes propres pensées qui transparaissent, mais je ne vois pas du tout la soi disante "immoralité" dans ce qu'il fait .... ça me semble, une façon d'avoir du plaisir comme une autre ...

... peut être trouve t-il ça pervers car il ne s'assume pas après tout !
Revenir en haut Aller en bas
http://sunli01.skyblog.com
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyDim 29 Juin - 13:53

sun li a écrit:
... peut être trouve t-il ça pervers car il ne s'assume pas après tout !
En effet, ça doit être ça. Rolling Eyes
Enfin, j'aime bien me moquer de mon personnage en adoptant son point de vue.
Sinan bah la suite que je viens d'écrire ce matin... ^^"

[...]L’éloge que ces hommes, allant autour de la trentaine et parfois de la quarantaine et qui parfois se trouvaient même être mariés, lui faisaient sur son physique lui redonnait une confiance dont il avait cruellement besoin dans une période de l’année où tout semblait l’abandonner. La plupart notaient son corps svelte, doux et encore juvénile qu’ils avaient perdu, d’autres prétendaient « craquer » devant son « beau visage », le même visage qui l’écœurait quand il se regardait dans la glace : il se disait que la caméra ne montrait pas les détails. D’ailleurs, ces mêmes hommes semblaient rarement le reconnaître après avoir éjaculé, fermant illico la fenêtre et se déconnectant, ce qui l’arrangeait, ayant perdu tout appétit sexuel après avoir joui lui aussi. Mais il aimait parfois mettre certains à l’épreuve, simulant une éjaculation devant la caméra, puis demandant à l’autre de continuer de se masturber comme lui. Dans la plupart des cas, celui-ci avouait gêné qu’il était épuisé, mais Aaron était parfois surpris de voir certains hommes arriver à le refaire après l’étonnante quantité d’hormones qu’ils avaient libéré, du moins continuer de le regarder arriver à l’orgasme en se caressant.
Enfin, certains se montraient plus sincères en sollicitant son pénis, qui était pour eux surtout l’objet principal de toutes ces procédures. Aaron n’arrivait pas à croire comment on pouvait être attiré par un organe aussi vulgaire et insignifiant. Au lieu d’avoir un sexe aussi épais en érection, il eût préféré être plus musclé, même si sa maigreur, toujours son plus grand complexe, séduisait plus qu’elle ne repoussait. Pour lui, aimer les hommes, c’était aimer ces visages carrés, mal rasés, ces yeux marrons virils, ces cheveux courts noirs, bien coiffés. C’était admirer ces grands corps musclés, bronzés et poilus de préférence mais pas trop, pas trop jeunes non plus, ni trop vieux, et les voir se dandiner dans leurs caleçons noirs. C’était interpréter devant toute cette sculpture : « avec moi, tu seras en sécurité». Pour lui, la bite n’était qu’un accessoire.
Mais, une fois en dehors de cette activité, il y repensait écœuré. A quoi ça rimait ? Etait-ce correct, ce qu’il faisait ? Pourquoi ne s’en tenait-il pas au plaisir solitaire de son droitier, comme la plupart des adolescents de son âge ? Etait-ce lui, le garçon qui venait un instant de se bouger frénétiquement les fesses devant deux gros pervers de vingt ans de plus que lui, tout cela rien que pour « se libérer et mieux se sentir », au dépit de se sentir encore plus mal dans sa peau ? Parfois, Aaron ne se reconnaissait plus. C’était lui, et sa schizophrénie.
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
Poseidonjd
le meilleur ami de Lucemon
le meilleur ami de Lucemon
Poseidonjd

Masculin
Nombre de messages : 4784
Age : 27
Date d'inscription : 13/01/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyDim 29 Juin - 14:02

J'adore xD ! [non non, c'est pas à cause du langage cru, c'est pas vrai, non non ! Laughing]

Non sérieusement, j'aime bien lire les états d'âmes d'Aaron, c'est intéressant. ^^ [Je sais, je me répète, je suis victime d'un cruel manque d'originalité...]
Revenir en haut Aller en bas
sun li
membre Disciple
membre Disciple
sun li

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 28
Date d'inscription : 17/08/2006

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyDim 29 Juin - 14:40

Citation :
Enfin, j'aime bien me moquer de mon personnage en adoptant son point de vue.

huhuhu ! effectivement alors.

Toujours aussi interessant ! ( moi aussi je me répète, mais ça signifie que je ne suis pas déçue Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
http://sunli01.skyblog.com
Invité
Invité



Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyDim 29 Juin - 16:35

Idem que les deux personnes au dessus :3
Je trouve ça touchant, sans doute parce que ça dépeint quelque chose de communément considéré comme vulgaire, mais à travers la lucidité de quelqu'un qui le vit, pas à travers un préjugé.
Revenir en haut Aller en bas
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyDim 29 Juin - 20:32

Merci beaucoup everybody.
Bon je sais que vous le méritez pas, mais je vais encore vous embrouiller.
Dans cet extrait, Aaron a six ans de moins que ce que vous venez de lire. ^^'

Chapitre X
Avant le collège…


Aaron aimait beaucoup l’école. C’était le moyen pour lui d’oublier l’ennui profond dans lequel il plongeait chez lui. Il fallait dire qu’il sortait en de très rares occasions, et ne connaissait de son quartier que les murs blanchis de sa chambre qu’il partageait avec son frère. Il y était pourtant très connu, malgré lui. Défini par son prénom –ce qui le ravissait-, il était considéré comme le petit frère effarouché d'Al et Flora, petit dernier respecté d'une famille nombreuse, concentré sur ses études, ce que beaucoup de mères aspiraient vouloir de leurs fils. Il était inscrit dans une école publique catholique à un quart d'heure de la maison, depuis la maternelle. Bien que beaucoup apprécié dans cette institution, trois amis pour passer le temps lui suffisaient largement : Zoé, Hilda et Walter.
Hilda était une fille indépendante et fleur bleue : elle plongeait dans les feuilletons à l'eau de rose, et les problèmes des personnages fictifs lui provoquaient des sautes d'humeur. Le teint pâle, les cheveux noirs éclatants, elle était plus matérialiste qu'Hilda et voulait transformer sa vie banale en donnant à chacun de son entourage le prénom d'un personnage de séries-télé. Hilda était la meilleure amie de Zoé et connaissait Aaron depuis la maternelle. Elle avait une dent contre lui précisément depuis la grande section, époque où elle avait proposé à ses amis d'assister à son anniversaire et où Aaron s'était montré volontaire, pour ensuite s'éclipser pour aller au cirque avec sa Flora et sa maman. Ayant perdu son père cette même année, elle prit l'habitude dès sa première année élémentaire de s'absenter chaque Vendredi après-midi pour aller visiter sa tombe avec sa famille. L'institutrice, qui la voyait sous un mauvais œil, prétexta qu'elle faisait l'école buissonnière ce jour-là précisément pour ne pas avoir à noter les devoirs à faire pour la semaine qui suivait. Aaron, n'ayant pas été informé, croyait aux inventions de cette enseignante, qui l'intimidait, jusqu'au moment où Fanny, la seule amie d'Hilda avant l'arrivée de Zoé, ne le révéla à toute la classe. L'institutrice resta alors bouche bée : Fanny était précisément le modèle sur lequel elle s'appuyait pour critiquer Hilda; pour elle, les bandeaux multicolores de l'une valaient mieux que le vernis à ongles rouge dont l'autre usait quotidiennement, chose qui la choquait profondément pour une fillette de son âge.
Zoé était une petite blonde au caractère bien trempé et qui aimait être entourée de gens. Un brin prétentieux et auto satisfaite d’elle-même, elle n'avait rejoint leur école qu'à l'âge de neuf ans. Envoyée dans une classe différente de celle de Aaron à son arrivée, -où elle se lia d'amitié, entre autres, avec Hilda, et eut une certaine relation avec Salvatore, un garçon plutôt musclé, bronzé et séduisant, elle ne put faire sa connaissance qu'à partir de sa deuxième année à l'école : elle tomba alors tout de suite sous son charme, et usa de la ruse afin qu'il puisse lui avouer la même chose. Un vendredi, en cours d'anglais, sa matière préférée à cette époque, elle vint s'asseoir à côté de lui, et lui écrivit un message : « Quelles sont les filles que tu aimes dans la classe? » Aaron, écrivit alors le nom d’Hilda, et, pour ne pas contrarier Zoé, chose qu'il s'interdisait lui même envers les filles, inscrivit son prénom aussi. Zoé répondit aussitôt qu'Hilda était folle amoureuse d'un autre garçon, Salvatore, Aaron reprit alors le papier et barra son nom. Toute réjouie d'être la seule, Zoé se précipita d'aller le montrer à Hilda, et cette dernière n'adressa plus la parole à Aaron pendant une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
Invité
Invité



Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyDim 29 Juin - 21:34

Toujours aussi sympathiquement écrit. J'ai pas trop eu de mal avec le retour dans le temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
WereGarurumon
Silver Tamer
Silver Tamer
WereGarurumon

Masculin
Nombre de messages : 1581
Age : 28
Localisation : Au Digital World, je drague Lilimon :p
partenaire digimon : Yamato Ishida!! Comment ça, c'est pas un digimon ?
Date d'inscription : 17/06/2005

Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie EmptyMer 2 Juil - 12:30

Bon voilà, désolé pour l'absence mais là je suis en France donc je n'ai pas tout mon temps pour écrire. Un autre extrait...

Chapitre X. Des Cris.

C’était un Dimanche comme les autres. Aaron essayait encore une fois de tenir la promesse qu’il s’était faite la veille de toucher ses manuels scolaires, les feuilleter s’il était d’humeur, les travailler comme les autres élèves, en option. En vain. Il semblait se montrer plus attentif envers autre chose : sa queue. Celle-ci semblait avoir besoin d’air frais et l’appeler au secours. Il était seul à la maison : c’était donc possible, et il pouvait se permettre de hurler sa jouissance. Tout excité de rendre un service qui allait le faire vibrer, il courut aux toilettes chercher du papier-cul, jusqu’à être stoppé dans son élan par son père qui revenait de son footing du Dimanche. Il retourna donc illico dans sa chambre, présenter ses excuses à son sexe : il lui ferait un massage la prochaine fois. Soudain, alors que Christian entrait dans la salle de bains, Aaron se mit à entendre un écho curieux: c’étaient des cris que son père lançait et qui coïncidaient avec des bruits de mouvements gestuels saccadés. Les cris ressemblaient à des appels de jouissance exagérés, un genre de cris qu’Aaron n’avait jamais entendu sortir de sa bouche. Les jérémiades s’élevaient au fur et à mesure du temps. Aaron fut éberlué quand il crut saisir la chose : son père était-il en train de… se masturber ? En tout cas, si c’était vraiment le cas, on aurait dit qu’il tenait à le faire savoir. Ses poussées arrivaient à s’entendre dans l’appartement du dessus.
Tentant d’abord de faire disparaître ce son de son ouïe, il remarqua très vite qu’elle le faisait bander. Et pour cause. C’était la première fois qu’il assistait à du porno en live, avec son père comme star, même si le fichier ne contenait pas de vidéo. Le fait que son père soit au comble de l’usufruit simulait en lui la pareille sans même avoir à se toucher. Une lueur d’espoir se présenta à sa verge. Il la ressortit et n’eut besoin que de trois allers-retours pour faire sortir son sperme.
La semaine d’après, au même moment, survint le même phénomène. Aaron prit alors le portable qu’il n’utilisait jamais et enregistra ce que l’on pouvait entendre en étant un appareil d’occasion posé à trois mètres de sa cible avec présence de porte comme obstacle. Il eut droit à un bonus : Christian lançait des « oh oui» à outre-tombe. La piste désormais enregistrée servit dorénavant de stimulant pour la plupart des séances branlette d’Aaron qui suivirent. Il n’était pas du tout attiré physiquement par son père, comme n’importe quel autre mâle de sa famille –il commettait déjà une transgression en étant homosexuel sans essayer de changer, il n’avait pas besoin de s’intéresser en plus au péché universel qu’était l’inceste-, mais trouvait que ces cris de satisfaction étaient très bien poussés, et plastronnaient l’érection à merveille. Le fait de ne rien voir développait en plus une imagination qui n’était autre qu’un luthier agrandissant l’excitation.
La troisième fois que son père s’apprêtait à faire la chose, Aaron fut comme percuté. Sa mère était au courant ! Alors que Christian était en plein action, il l’entendit entrer dans la salle de bains comme si de rien n’était, contrariée tout de même que son père n’ait pas posé au préalable des journaux par terre avant de commencer « ses mouvements ». Cette fois, l’éjaculation d’Aaron ne nécessita même pas une minute de frottage.
Enfin, la dernière fois qu’il entendit son père le faire, il n’en pouvait plus. Il devait s’assurer de ce qu’il faisait vraiment. Il attendit donc que Christian lache son plus grand gémissement et ouvrit la porte avec férocité, pour le voir faire des « mouvements » sportifs, passant innocemment une jambe après l’autre sur le banc de la baignoire.
-Salut, toi ! Ca va ?
Et il se remit à pousser ses cris en soulevant une jambe après l’autre. Aaron devint rouge de honte. Il ne savait pas si c’était pour avoir imaginé injustement un seul instant son père se rabaisser à un acte aussi puéril, ou qu’il aime tant la souffrance que les cris qui ont proviennent puissent évoquer des gémissements sexuels. Mais ce qui était sûr, c’est que sa bite était devenue dorénavant insensible à la piste audio enregistrée, qu’il supprima, toujours dans le rouge, trois mois plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://piscesabdel.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Aaron ou la schizophrénie Empty
MessageSujet: Re: Aaron ou la schizophrénie   Aaron ou la schizophrénie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron ou la schizophrénie
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Esper Control (spécial dédicace à Aaron Nicastri)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Digiduo :: le coin des artistes :: Fanfics :: Fanfics : autres-
Sauter vers: