Digiduo

Cliquez ici pour retourner sur Digiduo
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [one-shot] Le jour spécial

Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 32
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: [one-shot] Le jour spécial   Dim 9 Déc - 1:04

Ceci est une one-shot que je viens de retrouver dans un dossier que j'avais ecrit il y a un mois.
Celle ci se deroule tout à la fin de Digimon savers, toute à la fin de l'episode 48.


Le jour spécial



Une stridente sonnerie tinta au milieu d’une chambre plongée encore dans l’obscurité lorsque le bras d’une jeune fille se posa sur le réveil et l’éteignit. Se redressant dans son lit, Chika frotta ses yeux mais ce fut plus par habitude car aujourd’hui elle était déjà parfaitement réveillée depuis une bonne demie-heure.
Se mettant debout, la jeune fille courut à la salle de bain où elle retira sa chemise de nuit et prit une douche très rapide. Ensuite elle s’habilla pour enfiler une jolie robe rose qui descendait jusqu’à ses mollets puis coiffa sa chevelure pour faire un magnifique chignon. A seulement dix-sept ans, Chika était devenue une magnifique jeune fille.
Sortant de la salle de bain, la jeune fille se rendit à la cuisine en évitant de ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller ses parents qui dormaient encore.
Dans la cuisine, elle s’installa sur la table et commença à préparer une pâte dans un grand saladier en rajoutant des produits odorants et parfumés.
Plongeant ses mains dans le plat, elle saisit alors la pâte pour la pétrir. A ce moment, elle ferma les yeux et songea qu’aujourd’hui était le jour spécial, le plus beau jour de l’année, plus beau encore que le jour de Noël ou celui de son anniversaire.
S’arrêtant de pétrir, Chika prit un petit morceau de pâte et commença à la sculpter pour réaliser peu à peu les formes de Piyomon.
_Un jour spécial pour un digimon spécial, murmura Chika. Piyomon, que fais tu aujourd’hui ?


Quelques heures s’étaient écoulés quand Suguru Daimon arriva dans la cuisine où sa fille avait réalisé avec sa pâte les miniatures de Piyomon, Garudamon, Agumon, Masaru, Gaomon, Raramon, Kudamon et commençait celle de Falcomon. Soudain elle vit son père poser sa main sur celle d’ Agumon et saisit une louche pour lui taper dessus.
_Papa ! Tu ne peux pas les manger tout de suite ! s’écria Chika.
_Tu pourras la refaire, protesta Suguru en riant. Et elles sont si bonnes !
_Papa ! J’ai beaucoup à faire avec la pâte ! Si tu mange tout ce que je fais, je n’aurai jamais fini à temps ! répliqua Chika.
_Le jour spécial dure toute la journée, non ? fit Suguru moqueur.
_Et puis, tu n’as rien à préparer ? s’exclama Chika.
Le visage de Suguru s’assombrit un peu à cette question.
_Je me demande si cela a vraiment un sens pour moi ce jour, cette célébration, dit Suguru.
_Nous fêtons le jour spécial comme celui de la victoire finale mais c’est surtout une fête pour remercier nos partenaires et leur dire « je t’aime » sans vraiment le formuler.
Suguru arrêta son discours et détourna la tête pour fixer l’évier qui gouttait et baissa la tête.
_Mais moi, je n’ai plus de partenaire, reprit tristement Suguru. Banchouleomon a donné sa vie pour nos deux peuples et il est possible qu’il ne revienne jamais.
_Ce n’est pas vrai ! s’écria vivement Chika.
Ayant cessée de modeler sa pâte, la jeune fille se redressa pour faire face à son père.
_Agu-chan, Piyomon sont morts eux aussi … mais ils sont tous revenus. Si nous croyons en nos partenaires, je crois qu’ils reviendront toujours, continua Chika. Ce jour spécial est aussi une manière de dire « Je t’aime où tu es ».
Observant sa fille longuement, Suguru sourit puis lui ébouriffa les cheveux ce qui fit râler celle ci.
_Tu es bien ma fille, toi ! s’exclama Suguru.
_Et toi, tu es bien le père de Masaru-nii-chan, répliqua Chika en grognant.


Une demie-heure plus tard, Ikuto marchait en sifflotant le long de la rue menant à la maison de la famille Daimon. Agé de dix-huit ans, le garçon avait conservé sa petite tresse noire et portait un tee-shirt jaune, un short rouge lui arrivant avant les genoux et des baskets violettes. Pour ce jour spécial, il avait mis sa cape verte qui lui tombait maintenant dans le bas du dos ainsi que son boomerang.
Arrivé devant la maison, Ikuto tendit le bras pour sonner et presque aussitôt Sayuri lui ouvrit et l’accueillit avec un large sourire.
_Bonjour, Ikuto-kun, le salua Sayuri.
_Bonjour, maman Sayuri, répondit Ikuto.
Pénétrant à l’intérieur de la maison, Ikuto rejoignit Chika et son père à la cuisine où la jeune fille avait continué son ouvrage. De son côté, Suguru avait entamé la préparation d’un rôti de bœuf et découpait sa viande en plusieurs morceaux.
_Ca sent vraiment bon ici, dit Ikuto en passant la langue.
_C’est le plat favori de Banchouleomon, rapporta Suguru. S’il était là, il me surveillerai pour … Non, en fait … il serait parti jusqu’à ce que je l’appelle.
Rêveur, Surugu se replongea dans ses souvenirs des moments passés au Digital World en compagnie de son partenaire.
Au même moment, Ikuto s’approcha du réfrigérateur et sortit de la glace puis s’installa sur un plan de travail de libre afin de commencer sa préparation.


Un quart d’heure plus tard, une limousine noire roula dans la ville pour déposer Tohma et Relena devant la maison de la famille Daimon. Agé maintenant de vingt ans, le jeune homme portait un simple tee-shirt vert avec un jean et des chaussures marrons. A côté de lui, sa sœur avait revêtu une magnifique robe blanche.
S’avançant tous deux vers la porte d’entrée, Relena fut la première et appuya sur la sonnette.
Aussitôt la porte s’ouvrit sur Sayuri qui les accueillit chaleureusement puis les fit entrer. Ceux ci se dirigèrent vers la cuisine où Chika et Suguru avaient continué leurs préparatifs tandis qu’ Ikuto avait commencé à préparer une sorte de glace géante.
_Bonjour tout le monde, dit Tohma.
_Ca sent bon le chocolat, fit Ikuto en humant l’odeur.
_Onisama n’a pas dormi de la nuit, s’exclama Relena. Il a préparé son cadeau à Gaomon.
Lentement, Tohma prit un paquet qu’il tenait contre son torse et le caressa doucement.
_Il adore tellement les truffes au chocolat, se rappela Tohma avec un sourire. Et il est si adorable quand son museau est plein de chocolat.
_Onisama, mettons la table pendant qu’ils préparent, proposa Relena.
_Je pourrais … , commença Sayuri.
_NON ! cria tout le monde.
_Ce jour spécial célèbre notre victoire finale, notre lien avec nos partenaires mais il permet aussi de te remercier pour tout ce que tu as fait pour nous, s’exclama Ikuto. Tu es une mère pour toute notre équipe, maman Sayuri.
_C’est vrai. C’est toujours vous qui nous réconfortez quand nous n’allons pas bien, vous apportez toujours les repas … Vous êtes une vraie mère pour nous, approuva Tohma.
_Vous êtes vraiment …, fit Sayuri en devenant toute rouge.


Environ une heure s’écoula lorsque Satsuma arriva devant la maison de la famille Daimon. Il s’avança vers la porte d’entrée quand Yoshino lui rentra dedans et manqua de tomber mais l’ex-capitaine du DATS la retint.
_Merci, capitaine, dit Yoshino. Je sais. J’allais trop vite ! Excusez moi !
_Tu ne changes pas, Yoshino, fit Satsuma avec un petit sourire.
Agée de vingt-quatre ans, la jeune fille avait mis un débardeur rose, une très courte veste bleue claire, une jupe verte foncée descendant jusqu’un peu après ses genoux et de fines ballerines blanches.
Quand à lui, Satsuma avait laissé pour aujourd’hui son costume pour garder une chemise blanche, un pantalon noir et de petites bottes noires.
Tendant le bras pour sonner, Yoshino appuya sur le bouton et Relena apparut sur le seuil quelques secondes plus tard.
_Bonjour Yoshino-san ! Bonjour capitaine ! les salua Relena.
Saluant la jeune fille, Satsuma et Yoshino rentrèrent à l’intérieur puis en passant dans le couloir, ils remarquèrent que Tohma et Relena avaient déjà monté la table et disposé les chaises autour.
Ils se dirigèrent ensuite vers la cuisine où tout le monde était occupé: Suguru faisait mijoter son rôti, Chika poursuivait ses miniatures en pâte à pain et Ikuto finalisait son plat. Le jeune homme venait de réaliser une sculpture en glace représentant Yukidarumon avec un petit Ikuto et Falcomon à ses pieds.
_C’est encore mieux que l’année dernière, s’exclama joyeusement Ikuto.
_Ikuto ! C’est sublime ! s’écria Yoshino émerveillée.
_Il va être temps de nous mettre aussi, fit Satsuma en s’approchant d’un placard.


Une heure et demie plus tard, Miki et Megumi arrivèrent en scooter devant la maison de la famille Daimon. Elle stationnèrent leurs véhicules puis allèrent sonner à la portée d’entrée où Ikuto vint ouvrir rapidement.
_Vous voilà ! s’exclama Ikuto avec un large sourire. Il ne reste plus que Yushima-san et ce sera complet !
Les deux jeunes femmes entrèrent à l’intérieurs. Agée toutes deux de trente ans, Miki avait attaché ses longs cheveux noirs pour faire une queue de cheval et portait une robe noire tandis que Megumi en portait une blanche avec chacune des souliers gris à talons.
_Nous sommes en retard ? fit Miki en entrant dans la cuisine.
_Tant que Yushima-san n’est pas là, il n’y a pas de retard, s’exclama Satsuma.
Installé sur un plan de travail, Satsuma mélangeait divers ingrédients dans un saladier afin de réaliser un gâteau.
Au-dessus de l’évier, Yoshino coupait des ingrédients et les assemblait afin de réaliser des onigiri en songeant à Raramon qui aurait certainement mis de la bave partout rien qu’à la regarder les préparer.
_Si Raramon était là, cette cuisine serait pleine de salive, rigola Yoshino.
_Et si Kudamon était là, il aurait déjà trempé sa queue dans ma pâte, songea Satsuma avec un sourire. Il adore tant le chocolat et en particulier les gâteaux au chocolat.
_Tu as déjà vu un digimon qui n’aimait pas le chocolat ? fit Suguru en riant.
_Et un humain, tu crois que ça existe aussi ? ajouta Chika en suçant un doigt plein de pâte.


Une heure plus tard, Chika était agenouillée devant le four pour surveiller la cuisson de toutes ses miniatures. La jeune fille se sentait si heureuse d’avoir pu réaliser ainsi toutes les formes de leurs partenaires.
Près d’elle, Suguru touillait son rôti dans la casserole en humant doucement l’odeur qu’il dégageait et songea que ce serait bientôt prêt.
Debout devant un plan de travail, Satsuma versait sa pâte dans un moule en s’aidant d’une spatule pour racler le fond.
Assise sur une chaise, Yoshino contemplait son plat d’origini posé sur la table et songea que ceux ci étaient un peu émiettés et se demanda si Raramon pourrait les accepter.
A l’autre côté du plan de travail, Megumi et Miki confectionnaient une pâte pour réaliser des cookies au chocolat.


Une autre heure s’écoulèrent quand Yushima arriva devant la porte d’entrée de la famille Daimon, vêtu de son habituel habit de pêcheur et tenant sa canne à pêche d’une main sur laquelle était pendu un filet rempli de poissons. Celui ci sonna et Relena vint lui ouvrir presque aussitôt et le fit entrer.
Marchant dans le couloir, le vieil homme aperçut dans le salon, la table dressée par Tohma, Relena et Chika qui les avait rejoint récemment. Tous quatre disposaient harmonieusement les assiettes et couverts.
Rentrant dans la cuisine, Yushima remarqua Suguru portant sa casserole pour la mettre au réfrigérateur tandis que Satsuma était assis sur une chaise près du four afin de surveiller son gâteau. Yoshino avait commencé la vaisselle avec Ikuto qui l’aidait en l’essuyant. Enfin Miki et Megumi terminaient leurs derniers cookies.
_Bonjour tout le monde, lança Yushima à la générale.
_Yushima-san, dit Suguru en se retournant. Tu n’es pas tombé à l’eau en voulant attraper du poisson trop gros pour toi ?
_Ne sois pas vexant, Suguru-kun, reprit Satsuma. A mon avis, il pêche tellement que les poissons ont peur de le voir donc il doit rester plus longtemps.
_Moquez vous tous les deux, soupira Yushima. Vous n’êtes vraiment pas drôles …
_Nous, on se trouve drôle, s’exclama Suguru en poussant un éclat de rire.
_Et puis, on veut surtout t’ennuyer donc tu n’es pas sensé trouver ça drôle, ajouta Satsuma.


_Qu’est qu’un jour spécial ? demanda un Veemon.
Regroupés autour d’une table dans une auberge quelque part au Digital World, Gaomon, Raramon, Falcomon, Kudamon, un Piyomon, Kamemon Pawnchessmon Noir et Pawnchessmon Blanc ainsi qu’un Leormon écoutaient un Veemon qui s’était approché d’eux afin de comprendre pourquoi ils étaient là.
_J’ai une idée que nous avons eu grâce à ce que nous avons appris des humains, dit Gaomon.
_C’est un jour pour se souvenir du lien que nous avons avec notre partenaire et aussi pour exprimer le « je t’aime » qui dort au fond de nos cœurs chaque jour de l’année. Quelque chose de si profond et de si merveilleux, expliqua Raramon.
_Et nous avons choisi la date de notre victoire finale qui a pu avoir lieu il y a maintenant grâce à nos partenaires, ajouta Kudamon. Sans eux, nos deux mondes auraient été détruit.
_Pour cela, chacun prépare un plat spécial qui lui rappelle son partenaire, ajouta Falcomon.
Alors que Veemon s’éloigna, Masaru et Agumon entrèrent précipitamment à l’intérieur de l’auberge pour s’arrêter devant la table de leurs amis.
_Masaru ? fit Gaomon étonné. Vous ne participez jamais au jour spécial.
_Si vous nous suivez, ce jour sera le plus spécial des jours, assura Masaru avec un clin d’œil.
Réfléchissant d’abord, les digimon décidèrent d’accepter la proposition du jeune homme. Chacun se leva donc en apportant son plat. Le groupe traversa la petite ville puis une longue plaine rocailleuse avant de parvenir devant une grotte où ils s’engouffrèrent avant de s’arrêter dans une salle de taille moyenne où se trouvait un portail digital.
_Un portail digital ! s’écria Kudamon stupéfait. Comment est ce possible ?
_Je vais vous expliquer tout, annonça Masaru. Voilà ce qui va se passer. D’abord …

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
Emilie
officière Milie
officière Milie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6542
Age : 32
Localisation : quelque part en train de serrer Kudamon (l'étouffer même XD)
partenaire digimon : Penguinmon, Kudamon et Terriermon
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: [one-shot] Le jour spécial   Dim 9 Déc - 1:10

Deux bonnes heures avaient du passer au monde humain durant lesquelles l’ancienne équipe du DATS s’était bien occupée. Pour le moment, Tohma et Relena étaient toujours au salon et, après avoir dressé la table, ils décoraient la salle en plaçant des banderoles et rubans sur les murs afin de rendre l’endroit le plus joyeux possible.
_Onisama, je me demandais pourquoi vous voulez toujours mettre une chaise vide à côté de chacun de vous, fit Relena. Ce n’est pas un peu déprimant ?
_Le jour spécial permet d’exprimer nos sentiments pour nos partenaires et ces chaises vides veulent dire que nos cœurs sont aussi vides sans eux, expliqua Tohma.
En même temps, il tapa sur un clou pour fixer une banderole puis s’arrêta.
_Mais je dois avouer que c’est vraiment triste, ajouta Tohma en baissant la tête. Je donnerai beaucoup pour pouvoir voir Gaomon assis sur cette chaise …
_Master ! appela une voix derrière lui.
Etonné d’entendre la voix, cette voix, Tohma se retourna et aperçut Gaomon assis sur la chaise à côté de sa place. Surpris, il lâcha l’échelle et manqua de tomber mais réussit à se rattraper et se stabilisa dessus.
_Gaomon ! Que fais tu ici ? demanda Tohma stupéfait.
_Tu ne voulais pas me voir ici ? fit Gaomon malicieusement.
_Gaomon ! cria Tohma qui sentit ses yeux le piquer.


Dans le jardin, Yoshino et Chika cueillaient des fleurs en discutant de tout et rien mais surtout de leurs partenaires quand Yoshino crut voir une mauvaise herbe et la saisit pour l’arracher promptement sauf qu’elle souleva alors Raramon.
_Raramon ! s’écria Yoshino stupéfaite.
En même temps, la jeune femme serra contre elle sa partenaire sans se soucier nullement de mettre de la terre sur ses habits.
_Je suis contente pour toi, Yoshino-oneesama … , murmura Chika.
_Chika … , dit une voix derrière elle.
En entendant la voix, Chika se retourna et aperçut alors Piyomon qui la regardait. La jeune fille eut un large sourire et des larmes coulèrent le long de ses joues tandis qu’elle se leva pour courir vers Piyomon et le serrer contre elle de toutes ses forces.
_Piyomon ! cria Chika.
_Chika, murmura Piyomon.


Portant un lourd sac rempli de détritus, Satsuma grogna en se demandant comment Suguru parvenait toujours à échapper à la corvée de descendre les poubelles. S’approchant de la poubelle, il voulut poser son sac pour ouvrir le couvercle quand celui ci s’ouvrit subitement comme par magie.
Etonné, Satsuma se demanda comment cela pouvait être possible. Lorsqu’il eut déposé son sac, le couvercle se referma et il découvrit alors Kudamon dessus.
_Kudamon ! s’écria Satsuma dont les yeux s’agrandirent derrière ses lunettes.
_Je t’ai manqué ? fit Kudamon malicieusement.
_Kudamon … le portail … le Digital World … comment ?
Visiblement amusé, Kudamon réalisa un petit saut et se posa sur l’épaule droite de Satsuma puis frotta doucement sa tête contre la joue de son partenaire.
_Bonjour, Satsuma, fit Kudamon. Tu ne sais plus dire bonjour ?


Nettoyant le couloir, Ikuto était à quatre pattes en train de frotter les lames du plancher lorsqu’il posa son chiffon sur les serres de Falcomon. Surpris, il se releva la tête et aperçut que son partenaire était vraiment là. Il le serra immédiatement dans ses bras.
_Falcomon ! s’écria Ikuto.
_Ikuto, dit Falcomon. Tu as grandi !


Ayant quitté la préparation de ses poissons pour remplir un besoin urgent, Yushima se dirigea d’un pas rapide vers les toilettes où il se soulagea puis passa devant la porte ouverte de la salle de bain où il remarqua que de l’eau coulait dans la baignoire.
Aussitôt il se précipita pour fermer le robinet et découvrit alors une dizaine de poissons au fond de la baignoire.
_Si c’est encore une farce des deux idiots, je les tue cette fois ! rugit Yushima.
A ce moment, Kamemon se glissa près de lui et se colla contre sa jambe.
_Non, c’est mon cadeau, révéla Kamemon. Je les ait pêché pour toi au Digital World.
Surpris, Yushima baissa la tête et vit Kamemon. Aussitôt il s’accroupit et serra contre lui la tortue digimon.
_Kamemon, murmura Yushima. Tu sais, mon plus cadeau est ton retour.


Dans la cuisine:
_Je pense que nous allons bientôt pouvoir passer à table, déclara Suguru.
Au même moment, Yoshino et Chika entrèrent avec Piyomon et Raramon.
_Quelqu’un a parlé de se mettre à table ? fit Raramon.
_Que font ils ici ces digimon ? demanda Suguru stupéfait.
_Nous ne savons pas, répondit Yoshino en serrant Raramon dans ses bras, mais je n’ai vraiment aucune envie de m’en plaindre.
Soudain Satsuma, Tohma et Gaomon, Ikuto et Falcomon ainsi que Yushima et Kamemon entrèrent respectivement dans la cuisine.
_Tiens, tout le monde est revenu aussi, dit Kudamon d’une voix surprise.
_C’est étonnant mais c’est bien, s’exclama Raramon enchantée.
_Tout le monde n’est pas revenu …, murmura Miki.
_Les Pawnchessmon ne sont pas là, soupira Megumi.
A cet instant, toutes deux sentirent quelque chose tirer sur leur robe et en se baissant, elles découvrirent Pawnchessmon Noir et Blanc et s’accroupirent pour les serrer dans les bras.
_C’est bon de voir tout le monde à nouveau ensemble, dit Chika ravie.
_Il reste encore quelqu’un qui attend, annonça Kudamon.
Sautant des épaules de Satsuma, Kudamon se posa sur le sol et fit entrer Leormon dans la pièce et le guida devant Suguru.
_Professeur Daimon, nous avons retrouvé ce digimon et nous croyions bien que c’est Banchouleomon, dit Kudamon, mais il ne souvient pas …
Posant un genou à terre, Suguru fixa le petit digimon et sentit que celui ci était bien son partenaire puis caressa la tête de Kudamon.
_Merci, Kudamon, fit Suguru.
Ensuite il prit le petit Leormon dans ses bras et le caressa doucement. Celui ci se retourna alors et Suguru se laissa alors aller à lui caresser le ventre.


Un peu plus tard, tout le monde était finalement réuni autour de la table: Sayuri en bout de table puis Suguru, Leormon assis sur plusieurs coussins, Yushima, Kamemon, Megumi, Pawnchessmon Blanc, Pawnchessmon Noir, Miki, Yoshino et Raramon en bout de table, Chika, Piyomon, Falcomon, Ikuto, Relena, Gaomon, Tohma, une chaise vide et enfin Satsuma avec Kudamon posé sur ses épaules.
S’étant levé, Tohma fixa ses amis et s’éclaircit la gorge.
_Aujourd’hui, cela est la sixième que nous sommes ensemble pour célébrer notre victoire mais surtout nous souvenir de nos partenaires. Tout au long de nos vie, je sais qu’ils seront toujours là pour nous soutenir qu’importe que si nous séparés, les difficultés … tout ira bien car nous sommes ensemble. Et je …
_Master ! s’exclama Gaomon dont les yeux s’étaient emplis de larmes.
_Gaomon, ça ne va pas ? fit Tohma.
_Si … c’est juste que …
Les yeux embués de larmes, Gaomon prit alors un bol contenant du ramen et se leva pour le poser dans l’assiette de son partenaire.
_J’ai fait ça pour toi, master, dit Gaomon. Tu m’as dit que tu n’en avais plus mangé depuis que tu étais tout petit et cela te manquait.
_Gaomon, murmura Tohma.
Emu, Tohma sentit des larmes dans ses yeux puis se baissa pour serrer son partenaire au creux de ses bras puis se redressa pour tendre une petite boite remplie de truffes au chocolat.
_Voici mon cadeau pour toi, dit Tohma en lui caressant le museau.
_Master, tu es …
_Raramon, j’aimerai te dire tant de choses mais je ne sais pas comment te les dire. Je crois bien que je suis aussi mauvaise pour dire mes sentiments pour toi que pour cuisiner des onigiri, fit Yoshino.
La jeune femme fixa alors les onigiri posés dans son assiette lorsque Raramon se retira de ses bras pour en rajouter le double tout aussi émiettés.
_Ceux que j’ai fait pour toi sont aussi mal faits, avoua Raramon.
Fixant la sculpture de glace posée dans son assiette, Ikuto sourit tourna la tête vers Falcomon.
_Falcomon, toi et moi avons grandi ensemble et avons tout partagé. Toutefois tu as voulu repartir et même si cela me brisait le cœur, je l’ai compris mais maintenant que tu es revenu, je veux que nous soyions toujours ensemble, dit Ikuto.
_Je le veux aussi, Ikuto, s’exclama Falcomon joyeusement.
Le digimon prit alors un panier rempli de superbes fruits qu’il tendit à son partenaire.
_Et je t’ai ramené les fruits que tu préfères au Digital World, ajouta Falcomon.
Les yeux emplis de larmes, Ikuto se releva et sauta sur son partenaire pour le serrer le plus fort possible dans ses bras.
Blotti contre le cou de son partenaire, Kudamon se frottait doucement contre la joue de celui ci tandis que Satsuma fixa devant lui le gâteau au chocolat qu’il avait cuisiné pour Kudamon et celui aux fruits que Kudamon avait réalisé pour lui tout en caressant le dos du digimon.
Au même moment, les deux Pawnchessmon offrirent tous deux une boite de fruits confits à Miki et Megumi qui leur avaient donné leurs cookies et les deux femmes les serrèrent dans leurs bras pour les remercier.
_Leormon, je sais que tu ne te souviens pas, fit Suguru, mais te voir avec moi me rend vraiment heureux.
_Je ne me souviens pas, confirma Leormon, mais je crois qu’en restant avec toi, il est possible de me rappeler. Je ferai tout pour cela.
_Piyomon, tu m’as vraiment manqué, avoua Chika à Piyomon. Comme je ne sais rien de toi, j’ai réalisé des miniatures en pâte à pain en pensant très fort à toi.
_Moi non plus, je ne sais rien sur toi, ajouta Piyomon, mais j’ai préparé pour toi un bol de riz au curry en hommage au premier plat que tu m’as servi.
Le visage dégoulinant de larmes, Chika se leva pour serrer contre elle son partenaire.
_C’est si kawai ! s’exclama Relena enchantée.
_Mais nous devrions manger, songea Yushima. Notre délicieuse soupe de poissons à Kamemon et moi va refroidir.
_ATTENDEZ ! cria une voix derrière eux.
Surpris, tout le monde se retourna et aperçut alors Masaru et Agumon au seuil de la porte puis ceux ci s’avancèrent dans la pièce.
_Vous comptiez commencer sans nous ? fit Masaru.
_Une fête ne déroule jamais sans aniki et moi, s’exclama Agumon.
_Masaru et Agumon ? s’étonna Yoshino. Cette fois, notre équipe est au complet !
_Le jour spécial devrait être maintenant appeler un jour parfait, songea Chika radieuse.





FIN

_________________

Une geniale bannière sur Satsuma et Kudamon. Arigato gozaimasu ma imoto-chan cherie I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://thedigiduo2.free.fr/index.html
 
[one-shot] Le jour spécial
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» Samedi 4 décembre : One shot ? / ?
» morceau du jour
» Arrêté du Jour de Marché
» Dicton du jour !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Digiduo :: le coin des artistes :: Fanfics :: Fanfics Digimon-
Sauter vers: